Dernière mise à jour: 13.11.19

 

En hiver, le froid peut poser d’énormes problèmes aux voitures et aux conducteurs. En effet, les conditions météorologiques réduisent la visibilité et peuvent même entraîner la fermeture des routes. De ce fait, quelques dispositions sont à prendre pour ne pas être pris au dépourvu.

 

La vigilance dans la conduite

L’état des routes est différent en été et en hiver. De ce fait, il sera nécessaire de changer sa manière de conduire en fonction des saisons. De plus, il vous faudra vous informer sur le trafic et bien étudier votre trajet pour éviter les embouteillages. En consultant la météo, vous serez au courant des éventuelles retombées de neiges. Se tenir informé à l’aide des médias pour savoir si des routes seront coupées sera aussi un bon réflexe.

En cas de pluie, la visibilité est réduite et les routes deviennent plus glissantes. Avec de la neige, il devient encore plus difficile de voir sur une longue distance et l’adhérence des pneus diminue encore plus. À cela s’ajoute le froid qui peut accentuer la nervosité du conducteur. Cette perte d’adhérence peut stresser si vous conduisez sur une longue distance. Il faudra donc conduire lentement pour avoir le temps de distinguer les éventuels obstacles nécessitant une rétropropulsion. De cette manière, il vous sera possible de vous arrêter à temps et d’éviter les collisions.

Les obstacles peuvent d’ailleurs apparaître aléatoirement sur les routes lorsque le vent s’intensifie. Ce dernier peut en effet disperser des branches et d’autres débris sur les routes. Il faudra donc conduire avec prudence et avec des phares allumés pour éviter les obstacles en chemin. Il faut aussi savoir que les obstacles les plus dangereux sont les verglas, car ils sont difficiles à remarquer et peuvent entraîner une perte de contrôle sur le véhicule. Pour limiter les risques dans ce cas, la réglementation routière indique que pour une route de visibilité inférieure à plus de 50 m, une vitesse de moins de 50 km/h est recommandée.

Dans certaines situations, des panneaux de signalisation sont posés pour informer le conducteur sur les éventuels dangers. Il faudra être attentif à ces derniers pour éviter tout accident. Si c’est une route glissante, le conducteur devra réduire sa vitesse pour éviter les sorties de routes. Les zones de vents latérales sont aussi dangereuses, car ces vents peuvent entraîner une modification de la trajectoire du véhicule.

Lorsque le panneau indique qu’il faut allumer les feux de croisement, c’est parce que la visibilité est réduite. Si vous ne le faites pas, cela augmentera les risques de collision. Quand la neige est trop épaisse, un panneau vous indiquera la nécessité de monter des chaines à neige sur au moins deux roues motrices. Sans cela, vous risquez de rester bloqué sur la route enneigée.

 

 

Les équipements qu’il faut avoir

En plus de faire attention à votre manière de conduire, il vous faudra aussi vous équiper de manière adéquate pour affronter l’hiver. Tout d’abord, lorsque vous entreprenez de nettoyer votre voiture pendant cette saison, n’utilisez pas de produits classiques. Assécher sa voiture peut être difficile et l’eau peut facilement geler sur votre pare-brise. Utilisez des produits de nettoyage qui sont résistants au gel dans ce cas. Autrement, munissez-vous d’une raclette pour retirer le givre qui pourrait se former sur votre pare-brise. Des bombes anti givre feront également l’affaire. Pour la voie, une pelle ou un balai à neige pourra vous servir à la dégager avant le départ.

Il est aussi important d’avoir des vêtements chauds et de ranger dans son coffre des couvertures. Ils pourront servir en cas de panne ou si les routes sont bloquées pendant un certain temps. Si vous avez des soucis en pleine nuit, il faudra vous équiper d’une lampe torche pour vous éclairer surtout si vous dépannez votre véhicule vous-même. N’oubliez pas les piles de rechange pour ne pas vous retrouver dans l’obscurité ou tout au moins, gardez une boîte d’allumettes, car à défaut d’éclairer elles pourront partiellement vous réchauffer.

Gardez également de l’eau et de la nourriture non périssable dans votre voiture, car l’attente du déblocage de la route ou de l’arrivée d’un dépanneur peut être longue en cas de souci. Des fusées éclairantes ou une lanterne d’avertissement pourront aussi servir pour indiquer votre position. Vous aurez aussi besoin de câbles de survoltage et de bandes de tractions afin de faciliter un éventuel cas de dépannage. Pour vous aider, des kits spéciaux pour l’hiver sont disponibles sur le marché et contiennent tous les outils qui pourraient vous servir en cas de panne. C’est un bon choix si vous cherchez une solution tout-en-un.

La trousse de soins est quant à elle indispensable pour traiter les blessures légères. En cas d’accident grave, le mieux serait de contacter les services d’urgence. Vous aurez dans ce cas besoin d’un cellulaire chargé ou de petites monnaies pour utiliser un téléphone public, s’il y en a à proximité. D’ailleurs, pour éviter que votre téléphone ne soit à court de batteries, vous pourrez équiper votre voiture d’un chargeur spécial. Il sera utile dès lors que vous aurez à informer vos proches de votre situation.

 

 

L’indispensable entretien de la voiture

En prévision d’arrêt inattendu, vous aurez besoin de divers équipements pour tenter de combattre le froid et l’obscurité. Mais pour limiter les risques de tomber dans des situations d’inconfort, le mieux serait de faire réviser sa voiture avant même de prendre la route. En effet, une panne en pleine nuit hivernale peut être évitée si votre voiture est en bon état.

Pour ce faire, faites passer votre voiture dans un garage pour effectuer une révision générale et rectifier les éventuels dysfonctionnements. Portez une attention particulière à vos systèmes de freinage dans ce cas, car en hiver, il est très sollicité. Vérifiez également l’état de votre batterie et changez-la s’il le faut. Si elle date de plus de 3 ans, les probabilités qu’elle vous lâche sont particulièrement élevées. Si cela se produit, vous serez dans l’incapacité de redémarrer votre véhicule.

Vos pneus devront aussi être adaptés pour rouler sur le sol glissant et la neige. Les pneus d’hiver sont conçus pour résister au froid et garder une assez bonne adhérence même face au verglas dans ce cas. Les chaînes à neige sont également requises pour rouler sur la neige épaisse. Et si vous circulez en général sur des terrains faciles à pratiquer, les pneus toutes saisons seront suffisants. La pression de vos pneus est aussi à vérifier, car ils ne devront pas avoir une pression élevée. L’adhérence ne peut se faire qu’à une pression basse en hiver.

Pour finir, sachez aussi que si votre filtre d’habitacle est encrassé à cause de la poussière, le système de chauffage ne fonctionnera plus correctement. Il faudra donc penser à le nettoyer.