Dernière mise à jour: 13.11.19

 

La possession d’un véhicule nécessite un minimum de connaissances en mécanique, pour détecter et réparer les petites pannes. Elle implique également un certain investissement en termes d’outils et d’accessoires de réparation. À l’instar des habituelles clés anglaises et autres pinces, le booster de batterie représente un équipement devenu aujourd’hui indispensable.

 

Le booster de batterie : définition et caractéristiques techniques

Il s’agit d’une réserve d’énergie stockée dans une enveloppe compacte, destinée à redonner de la puissance à la batterie d’une voiture lorsque celle-ci est en manque, ou est complètement à plat. En termes plus simples, le booster de batterie n’est autre qu’une autre batterie à connecter à celle d’un véhicule pour l’aider à démarrer le moteur. À l’ère des outils portatifs et compacts, le booster de batterie constitue un élément essentiel à emmener partout durant vos déplacements. Principalement si vous estimez que votre batterie n’est plus au sommet de sa forme ou si la période hivernale vous procure des complications au démarrage, cet équipement vous apportera une assistance importante dans les moments difficiles.

Étant donné sa taille habituellement compacte, il se prête à une utilisation rapide et facile. Il est généralement fourni avec des câbles intégrés au bout desquels sont fixées des pinces à connecter à la batterie. Physiquement, il doit présenter un bouton de mise en marche ainsi qu’un témoin de capacité de charge qui vous définit le niveau d’énergie disponible, et donc le nombre de démarrages qu’il est susceptible de supporter. En fonction de la motorisation de votre véhicule, le booster peut produire des charges de puissance variable, selon qu’il s’agisse d’un moteur à essence ou diesel. La cylindrée représente également un critère à prendre en compte lors de l’achat du booster.

Même si le principe de fonctionnement reste le même, les fabricants essaient de se démarquer en proposant des versions différentes destinées à tout type de moteurs. Des équipements annexes peuvent même être intégrés dans le boîtier, comme une prise USB par exemple. Autrement, chaque appareil dans sa version de base doit également être équipé d’une prise secteur et d’une prise allume-cigare. Attention, il faut différencier un booster de batterie et un chargeur de batterie. En effet, même si le principe consiste à donner de la charge pour regonfler la batterie, la différence principale se situe au niveau de la durée d’utilisation.

En tant qu’accessoire d’assistance au démarrage, le booster effectue une recharge instantanée de la batterie pour lui fournir la puissance nécessaire pour lancer le moteur. Une fois exécuté, il faut le débrancher rapidement. Le chargeur par contre n’est pas un outil portatif et il nécessite une durée conséquente pour que la batterie soit chargée à bloc, car l’accumulation de charge reste optimale à vitesse lente. Pour en revenir au booster, trouvez ici une sélection des meilleurs produits compatibles à la cylindrée et à la motorisation de votre voiture.

 

 

Guide d’utilisation du booster de batterie

Se servir d’un accessoire d’assistance au démarrage relève d’une opération enfantine, tant que vous vous y connaissez un minimum en matière de branchement électrique. Au besoin, n’hésitez pas à vous référer au manuel d’utilisation, pour éviter tout risque. Le premier geste consiste à effectuer les branchements des appareils et véhicules éteints. Dans le cas où les câbles à pince ne sont pas intégrés au booster, connectez-les, en prenant soin de mettre le rouge sur la borne positive et le noir sur la borne négative. Placez-le ensuite sur un endroit stable, qui ne risque pas de le faire tomber avec les vibrations du véhicule au moment du démarrage. Placez ensuite fermement la pince rouge sur la borne positive de la batterie. Pour plus de sécurité, ne placez pas la pince noire sur la borne négative, mais plutôt sur une masse située sur le châssis de la voiture.

Cette attention particulière évitera les risques d’accident, dans le cas où la batterie présenterait des vices cachés pouvant provoquer une explosion. Lorsque ces connexions sont bien fixées, vous pouvez activer le bouton d’alimentation du booster. Attendez deux à quatre minutes, le temps que le booster transmette suffisamment de charge à la batterie, avant d’effectuer un premier démarrage. Si le moteur part de suite, tant mieux. Dans le cas contraire, attendez de nouveau deux à quatre minutes pour laisser la batterie du booster refroidir. Procédez ensuite à une nouvelle tentative, et ainsi de suite jusqu’à ce que le moteur tourne. Il faudra à ce moment éteindre l’équipement d’assistance au démarrage, puis procéder à la déconnexion des pinces et des câbles, dans l’ordre inverse à la mise en place.

 

 

Précautions d’emploi et entretien

Comme tout équipement électrique en particulier, et comme tout outil de dépannage en général, le booster de batterie nécessite un entretien et quelques attentions particulières pour son stockage et son utilisation. Avant de vous précipiter sur le premier modèle, assurez-vous qu’il correspond bien à la cylindrée et à la motorisation de votre véhicule. Trop de puissance pourrait endommager l’électronique embarquée et le manque pourrait user rapidement votre appareil. Après l’achat et après chaque utilisation, veillez à recharger totalement le booster, pour qu’il dispose toujours de la réserve d’énergie nécessaire à un prochain recours. Lorsque vous vous en servez, évitez les démarrages insistants.

Effectuez des tentatives ne dépassant pas les cinq à huit secondes et laissez suffisamment de temps entre chaque essai pour permettre à la charge restante de se stabiliser. Normalement, si au bout de trois à cinq essais le moteur ne tourne pas, c’est que le problème se situe ailleurs. Pour le stockage, même s’il s’agit d’un outil portatif, assurez-vous de le placer dans un endroit stable, où il ne risque pas de recevoir des chocs ou de tomber. Dans le cas où vous ne l’utilisez pas pour une période assez longue, vous devez procéder à une recharge régulière, selon les préconisations du fabricant. Cette méthode vous permettra d’optimiser la longévité de la batterie. Enfin, évitez de considérer le booster comme un chargeur de batterie. Il faut laisser à chacun l’occasion d’exécuter le rôle qu’il doit jouer.