Dernière mise à jour: 21.11.19

 

Les conducteurs sont souvent distraits lorsqu’ils conduisent tout en ayant une conversation téléphonique. La Loi a de ce fait imposer une réglementation quant à l’utilisation d’un portable en pleine conduite. Cette réglementation a été mise à jour le 1er janvier 2015.

 

Distraction au volant

Il existe plusieurs sources de distractions au volant qui pourraient vous amener à quitter des yeux la route. Que ce soit pour paramétrer votre GPS, fumer une cigarette, discuter avec les passagers, mais surtout lorsque vous manipulez votre téléphone. Un manque d’attention sur la route peut vite mener à un accident. Ainsi, en écrivant un texto ou en répondant à un appel pendant que vous conduisez, vous mettez en danger les usagers de la route ainsi que vous-même et vos passagers. En étant distrait, vous risquez aussi de griller un feu de circulation ou même de rouler sur un piéton.

Si l’envoi ou même la lecture de SMS au volant est interdit, répondre aux appels entrants peut encore se faire d’une manière plus sûre à l’aide des kits mains libres. Ces outils sont censés permettre la réception d’appel entrant sans avoir à garder en main le portable. Cependant, une enquête réalisée par l’association de Prévention Routière a révélé que 4 conducteurs sur 10 passent encore des appels au volant avec le téléphone en main. Malgré la présence de plusieurs kits mains libres adaptables aux portables, très peu optent pour ces solutions. Seuls 10 % des conducteurs utilisent des kits adaptés.

Par ailleurs, le fait d’avoir une conversation tout en conduisant reste distrayant même avec un kit mains libres. En effet, le conducteur peut être absorbé par sa discussion au téléphone et commettre des erreurs qui peuvent être lourdes de conséquences. D’une manière similaire, écouter de la musique en pleine route peut aussi distraire le conducteur surtout s’il utilise une oreillette ou un casque qui l’isolerait complètement. Ce point a d’ailleurs été abordé dans la nouvelle réglementation routière contenue dans l’article R.412-6-1.

 

 

La loi sur l’utilisation de kit mains libres et oreillettes

Le téléphone est de plus en plus présent dans le quotidien des gens si bien que les conducteurs de véhicules sont amenés à l’utiliser même au volant. Ceci peut être par habitude, inadvertance ou par dépendance. En effet, que ce soit pour communiquer des messages importants ou juste pour être présent sur les réseaux sociaux, le téléphone peut s’utiliser n’importe où et n’importe quand. Il est donc devenu la principale source de distraction au volant.

Pour ne pas que ce phénomène prenne de l’ampleur et engendre plus d’accidents, la Loi est devenue plus sévère quant à l’utilisation de ce dispositif au volant d’un véhicule. Elle stipule que l’usage d’un téléphone tenu en main pendant la conduite au volant est interdit. Elle interdit aussi aux conducteurs le port d’oreillettes ou casque-écouteur. Des exceptions existent cependant pour les appareils correcteurs de surdités portés par les malentendants.

De ce fait, tout appareil porté à l’oreille, avec ou sans fil, susceptible d’émettre un son est interdit pour les usagers de la route. Les kits mains libres sous forme d’oreillettes sont de ce fait désormais interdits. Ceux qui enfreignent cette réglementation encourent une contravention de 4e classe. Celle-ci inclut une perte de 3 points sur le permis, une amende forfaitaire de 135 euros, une amende minorée de 90 euros et une amende majorée de 375 euros.

Cette réglementation s’applique à tous les usagers de la route, que ce soit une voiture, une moto ou une bicyclette. Toutefois, pour la bicyclette, il n’y a pas de points perdus, mais uniquement une amende et une contravention.

Les véhicules d’intérêts généraux prioritaires cités dans l’article R.311-1 font exception à cette Loi. Une exception est aussi faite dans le cadre de l’enseignement de la conduite et lors de l’examen de permis de conduire de certains véhicules. Ce sont les cyclomoteurs, les motocyclettes, les tricycles et les quadricycles motorisés. Au volant, vous êtes toutefois autorisé à prendre un appel sur votre téléphone à condition que celui-ci soit en mode haut-parleur et que vous ne le teniez pas à la main.

Similairement, les appareils qui diffusent le son dans les enceintes automobiles sont permis. Pour les conducteurs de moto, les dispositifs de type intercom Bluetooth intégrés au casque sont autorisés. D’autres types de kits mains libres sont autorisés par la Loi et vous en aurez sûrement besoin pour pouvoir utiliser votre téléphone au volant sans risque.

 

 

Les dispositifs autorisés

Les solutions les plus courantes font appel à l’emploi de technologie sans fil. Une fois votre téléphone connecté par Bluetooth à un appareil de diffusion, il vous sera possible de recevoir des appels sans avoir à saisir votre portable. Les kits mains libres Bluetooth avec haut-parleur intégré se fixent par exemple sur un allume-cigare ou un pare-soleil. Une fois connectés au téléphone, ils sont capables de retransmettre une conversation. Les kits mains libres avec transmetteurs FM permettent quant à eux d’utiliser les haut-parleurs de la voiture pour retransmettre le son. Ils disposent d’un micro pour permettre de communiquer sans passer par le téléphone. Ce type de dispositif se place sur l’allume-cigare et se connecte au téléphone par Bluetooth.

Pour les GPS/PND Bluetooth, un kit mains libres est initialement inclus dans le GPS. Un micro intégré et un haut-parleur présent sur le dispositif permettent dans ce cas de retransmettre les conversations. Toujours avec le Bluetooth, les kits mains libres de première monte intégrés à l’autoradio de votre voiture font partie des solutions légales. Les micros dans les pare-brise et les haut-parleurs de la voiture se chargent de transmettre la communication une fois que le téléphone est connecté.

Dernière solution, les autoradios avec kits mains libres intégrés. Ce type de dispositif se pose dans l’emplacement de l’autoradio et convient aux véhicules anciens. Le micro est déporté et un système de commande intégré au volant permet de décrocher tout en gardant le contrôle du véhicule. Il fonctionne aussi par Bluetooth. Ces différents kits sont disponibles sous plusieurs modèles, ce qui rend difficile le choix lors d’un achat. Pour vous simplifier la tâche, voici notre sélection des meilleurs produits.

 

Dernière mise à jour: 21.11.19

 

Les réseaux routiers sont en perpétuelle évolution. Cela implique que votre GPS doit fréquemment être mis à jour afin de mieux vous diriger sur route. Cette mise à jour peut aussi vous permettre d’avoir accès aux nouvelles fonctionnalités de votre appareil GPS.

 

Les GPS classiques

La manière de procéder à une mise à jour dépend entièrement de votre type de GPS et de sa marque.

En premier lieu, il y a le GPS nomade sur le marché. Il est disponible sous forme de boîtier externe. Il peut être transporté n’importe où et remplace parfaitement une carte traditionnelle. La mise à jour de ces cartes dépend de son constructeur et du modèle du GPS. Elle peut être payante ou gratuite et se fait en général en accédant au site du fabricant. La méthode consiste souvent à accéder à une plateforme d’où le téléchargement des mises à jour se fait. Le fichier téléchargé sera ensuite envoyé au dispositif GPS. Les mises à jour payantes sont celles qui offrent souvent le plus d’options. Pour ce faire, vous devrez connecter le dispositif à un ordinateur ou directement via un réseau WiFi.

En second lieu, il y a le système GPS intégré ou embarqué, présent initialement dans une voiture. Il sert surtout aux conducteurs automobiles et permet à ces derniers d’obtenir des itinéraires optimaux. Ce type de GPS est généralement plus coûteux que le GPS nomade. De plus, ses mises à jour nécessitent souvent une dépense additionnelle.

Un bon GPS voiture doit toujours être à jour, peu importe le prix. Cependant, pour alléger les dépenses liées à ce dernier, il est recommandé de bien négocier le coût du GPS lors de son achat. Pour certains constructeurs, la mise à jour est gratuite.

 

 

Un Smartphone en guise de GPS

Le troisième type de GPS et certainement le plus facile à utiliser, c’est la navigation GPS via un Smartphone. Pour l’utiliser, il suffit de disposer d’un mobile et d’utiliser une application spéciale telle que Google Maps ou Waze. Ces applications nécessitent une connexion internet haut débit pour obtenir des informations fluides et en temps réels sur l’état du trafic. En mode offline, elles permettent juste de visualiser les cartes. Pour les utiliser, vous n’avez pas besoin de souscrire à une offre quelconque. Par ailleurs, leurs services ainsi que les mises à jour sont entièrement gratuits. De ce fait, il vous suffit de mettre l’application à jour pour avoir accès aux nouvelles cartes et aux nouveaux services.

Les informations en temps réel permettent à l’appareil de repérer les embouteillages et de proposer un itinéraire pour les contourner. La mise à jour permet aussi d’améliorer les fonctionnalités telles que la localisation des lieux d’intérêts comme les restaurants, les parkings ou les stations-service.

Le dernier type de GPS, très utilisé par les sportifs est la montre connectée. Tout comme le Smartphone, elle permet d’avoir accès à des informations utiles telles que la distance parcourue, le dénivelé d’un terrain ou votre vitesse. De plus, son format rend son utilisation plus simple et confortable. La mise à jour du GPS de la montre se fait uniquement en mettant à jour l’application GPS de celle-ci. Étant donné qu’il existe une variété de modèles présents sur le marché, il peut être difficile de trouver la mise à jour adéquate pour son appareil GPS. Pour simplifier cette action, des logiciels comme GPS Update offrent une classification des mises à jour par marque et par modèle en temps réel.

 

 

Mise à jour pour certains modèles de GPS

Parmi les constructeurs qui répandent le plus leur produit GPS sur le marché, vous avez entre autres TOMTOM, Garmin, Mio, Coyote, Navagnon et Peugeot. Ces constructeurs disposent chacun de plateformes où il est possible aux usagers d’effectuer les mises à jour de leur GPS. D’autres marques telles que Medion, Becker, Clarion, etc. sont aussi présentes sur le marché et disposent elles aussi de leurs propres procédures de mise à jour.

Mio fait partie des marques les plus connues dans le domaine du GPS. Ses appareils sont dotés de fonctionnalités variées, allant du Bluetooth à la commande vocale. Les mises à jour se font quatre fois par an et sont accessibles sous une version gratuite et une version payante. Dès qu’une mise à jour est disponible, vous recevez une notification pour ce faire. Les nouvelles cartes sont ensuite disponibles sur la plateforme de mise à jour de Mio. Après le téléchargement de celle-ci, il faut créer un dossier Mio dans la carte SD. Le fichier téléchargé sera ensuite placé dans ce dernier. Quand cette carte sera insérée dans l’appareil GPS, les mises à jour seront immédiatement appliquées.

Pour les GPS TOMTOM, il existe une mise à jour gratuite qui permet d’actualiser les services basiques. Afin d’obtenir des cartes plus précises et avoir accès aux options plus avancées, il est cependant nécessaire de choisir la mise à jour payante. Les nouvelles cartes sont téléchargeables avec le logiciel TomTom MyDrive Connect. Une fois téléchargé, il vous suffit de copier le fichier dans votre carte SD en respectant l’arborescence : TomTom/fichier.img. Dès que vous insérerez la carte SD dans le GPS dans ce cas, celui-ci prendra en compte automatiquement la mise à jour.

Pour les GPS Garmin, la procédure est similaire. Il y a des mises à jour gratuites et d’autres qui sont payantes. Les premières sont accessibles 3 fois par an. La première mise à jour a lieu 90 jours après l’achat du dispositif. Pour obtenir plus de fonctionnalités, il faudra toutefois opter pour les versions les plus onéreuses. Les mises à jour ont l’extension « .img » et se téléchargent avec le logiciel Garmin Express. Après le téléchargement, il faut copier le fichier dans le dossier Garmin présent sur votre carte SD. Une fois la carte insérée dans l’appareil GPS, les mises à jour sont automatiquement appliquées.

Pour les GPS embarqués à l’exemple de ceux de Peugeot, vous devrez vous rendre chez votre concessionnaire automobile afin d’obtenir le CD ou la carte SD contenant les mises à jour. Le contenu du CD dépend de la version de votre GPS Peugeot. Il est aussi possible d’effectuer une mise à jour via la plateforme de mise à jour GPS Peugeot. Cependant, si votre logiciel date d’une certaine époque, faire appel à un concessionnaire automobile reste le meilleur choix. Pour les programmes les plus récents, il suffit d’insérer le CD ou la carte mémoire pour que la mise à jour se fasse.

 

Dernière mise à jour: 21.11.19

 

Afin que le GPS de votre voiture puisse fonctionner correctement, il est parfois nécessaire de prendre quelques précautions lors de son installation. En plus de bien faire attention aux connexions filaires, il faut aussi veiller à ce que l’antenne soit placée dans les règles de l’art.

 

Fonctionnement du GPS

De nombreux satellites gravitent autour de la Terre et sont capables de déterminer les coordonnées de n’importe quel point sur la surface du globe. En entrecoupant les informations entre elles, les satellites évaluent la position d’un point mobile. Les coordonnées calculées par ces satellites sont ensuite envoyées vers le récepteur GPS qui interprète ces informations en temps réel sur une carte virtuelle.

Les GPS modernes sont désormais capables de faire bien plus qu’un simple tracé d’itinéraire sur une carte. Ils peuvent déterminer la densité du trafic et proposer des voies plus dégagées à un conducteur de véhicule. Ils peuvent aussi afficher la vitesse du véhicule et envoyer des alertes de dépassement de vitesse. À part cela, les GPS de la dernière génération peuvent aussi proposer des itinéraires sans péages, indiquer des lieux d’intérêts et bien plus encore.

 

Les GPS pour voiture

Les GPS existent sous plusieurs aspects. Ceux qui sont présents initialement sur les voitures sont directement intégrés sur le tableau de bord. Ils prennent donc la place de l’autoradio et disposent parfois de fonctionnalités supplémentaires telles qu’un lecteur DVD.

Normalement, ce type d’appareil doit être immédiatement opérationnel. L’ensemble des différents câblages, y compris ceux de l’antenne du GPS, auront été branchés depuis les usines et ne nécessiteront aucune modification. Il vous suffira de suivre le mode d’emploi pour être capable d’utiliser le dispositif. D’ailleurs, les appareils GPS embarqués modernes ont un écran tactile comme moniteur. Cela facilite leurs utilisations.

Il se peut malgré tout que pour des raisons variées, le GPS embarqué dans votre voiture ne vous convienne pas. Vous pouvez alors le remplacer par un autre. Il se pourrait aussi que votre ancienne voiture ne dispose pas de ce système embarqué. La solution la plus sûre est d’utiliser un GPS voiture à placer au-dessus du tableau de bord dans ce cas. Il ne s’agit pas de fixer votre Smartphone à l’avant de votre véhicule et de l’utiliser comme GPS. Il s’agit ici d’utiliser un dispositif qui aura besoin d’être connecté à votre voiture pour pouvoir fonctionner correctement. Son installation peut donc être complexe, mais en respectant les étapes de mise en place, l’appareil sera correctement opérationnel.

 

 

L’emplacement adéquat

L’appareil GPS muni d’un écran doit se placer à l’avant, plus précisément sur le tableau de bord de votre véhicule. Cela facilitera surtout sa consultation lors de la conduite. Il faut toutefois éviter de le coller en face du conducteur sur le pare-brise, car cela pourrait obstruer sa vue et entraîner des accidents. De plus, l’appareil doit rester loin de l’humidité. Les emplacements proches des fenêtres sont alors à éviter étant donné qu’en cas de pluie, l’appareil risque d’être trempé.

Si votre véhicule dispose d’un sac gonflable latéral au passager, ne placez pas l’appareil sur le couvercle de ce dispositif de sécurité. En cas d’accident, le sac risquerait de ne pas se déployer correctement. Faites aussi attention lorsque vous avez besoin de percer des trous au-dessus du tableau de bord pour fixer l’appareil. Veillez à n’endommager aucun fil et aucun tuyau. Si vous décidez d’utiliser votre Smartphone comme GPS, alors il vous faudra lui créer un emplacement adéquat sur le tableau de bord. C’est une solution simple, mais efficace dans certaines circonstances, car les différentes applications existantes permettent d’avoir un suivi aussi précis que celui d’un appareil embarqué.

 

Les connexions par fil

Pour le réseau filaire, servez-vous d’un ruban isolant pour regrouper ceux qui ne seront pas reliés au GPS. Afin de pouvoir fonctionner correctement, le GPS doit être en mesure de connaître tous les mouvements du véhicule. Le dispositif doit pouvoir positionner votre voiture à chacune de ses actions, que vous rouliez à toute vitesse, que vous soyez à l’arrêt ou que vous effectuiez une marche arrière.

Le fil provenant de l’impulsion de vitesse doit donc être testé pour vérifier qu’il envoie bien un signal lorsque le véhicule roule. Le fil de frein de stationnement est aussi important, car certains modèles désactivent les fonctions avancées tant que le véhicule n’est pas à l’arrêt. C’est un dispositif sécuritaire empêchant les conducteurs de manipuler le GPS tout en roulant. De cette manière, les accidents dus à l’inattention sont diminués. À part cela, le fil de la marche arrière est également un autre câblage important. S’il n’est pas branché, la position de votre véhicule ne sera pas calculée lors d’une marche arrière. Votre position sur le GPS pourrait donc être erronée.

Pour ne pas vous embrouiller lors de la connexion de ces fils, faites appel à un professionnel. Autrement, lisez bien la notice de votre dispositif et celle de votre véhicule, car chaque modèle possède ses spécificités. Les connexions peuvent cependant être simplifiées à l’aide d’adaptateur de connexion. Choisissez le bon adaptateur pour éviter que les signaux ne s’entrecroisent et endommagent votre appareil ou fausse votre positionnement sur le GPS.

 

 

L’antenne

Les signaux satellites sont suffisamment puissants pour pouvoir atteindre l’antenne du GPS où qu’elle soit. L’antenne peut donc se placer à l’intérieur, sur le tableau de bord, à l’arrière ou au-dessus du récepteur. Du moment qu’elle dispose d’une vue dégagée sous le pare-brise, l’antenne peut fonctionner. Elle devra cependant être placée sur une plaque de masse pour éviter que sa précision ne s’amoindrisse. Son emplacement devra aussi être le plus horizontal possible pour faciliter la réception des signaux. Elle ne doit pas être obstruée par le pilier du pare-brise et doit rester loin des éléments perturbateurs tels que les antennes à deux voies.

Dans certains cas, les éléments constitutifs du pare-brise d’un véhicule peuvent empêcher les signaux d’atteindre l’antenne. Cela arrive lorsque la vitre dispose d’une teinte métallique ou lorsqu’elle réfléchit les rayons solaires. Si votre voiture utilise un dégivreur arrière filaire ou si elle possède une antenne sur le pare-brise, la réception des signaux satellites peut aussi être brouillée. Pour contourner ces problèmes, vous devrez installer l’antenne à l’extérieure du véhicule. Afin de protéger votre carrosserie, vous devrez poser une feuille de protection entre celle-ci et l’antenne. Placée à l’extérieure, cette dernière sera inévitablement exposée aux intempéries. Il est malgré tout déconseillé de la recouvrir d’une peinture de protection. Cela pourrait diminuer ses performances. Le fil de connexion qui reliera l’appareil à l’antenne sera quant à lui fixé sur le plancher ou à travers l’habitacle à l’aide des fixations adéquates.