Dernière mise à jour: 13.11.19

 

La route est censée nous mener d’un point d’origine à un lieu de destination bien défini. Mais elle présente de nombreux dangers qui peuvent retarder cette arrivée, ou parfois l’empêcher définitivement. L’éblouissement en fait partie, et constitue même la cause de plusieurs accidents. Voici quelques conseils pour limiter les risques.

 

Définition de l’éblouissement

Il s’agit d’un état passager durant lequel un individu perd temporairement, de façon partielle ou totale, son acuité visuelle. L’éblouissement survient généralement lorsque les yeux passent d’un environnement obscur vers un autre bien éclairé. C’est souvent le cas quand vous sortez d’un long tunnel. Il peut également résulter des effets d’un éclaircissement dirigé droit vers les yeux de manière persistante. Par exemple, lorsqu’une voiture vous suit de près la nuit avec les feux de route allumés, ou encore quand vous voyagez avec le soleil dans les yeux, droit devant. Enfin, il peut aussi se présenter comme le résultat d’une apparition subite d’un éclat lumineux de forte intensité, comme un appel de phare, ou parfois un éclair durant un orage. Dans tous les cas, il en résulte une pupille qui prend toute cette intensité lumineuse de plein fouet, qui se rétracte par réflexe de protection, et qui nécessite un certain temps de réadaptation à la lumière ambiante.

Selon chaque individu, cette phase dure de quatre à dix secondes, durant lesquelles la vision peut aller de sensiblement réduite à totalement altérée. Dans le premier cas, vous voyez quand même, mais vraiment difficilement, dans le second cas, vous ne voyez plus rien du tout. L’éblouissement constitue une origine importante d’accidents sur la route. Il importe alors d’adopter des gestes réfléchis pour en limiter les effets en voiture.

 

 

Comment éviter l’éblouissement le jour ?

Dans la journée, la luminosité naturelle nous permet de voir tout ce qui nous entoure de manière normale. Cependant, l’éblouissement peut toujours se produire, principalement de deux façons. La première survient de manière directe, et elle se représente souvent par le soleil qui brille directement devant ou derrière vous, ce qui vous soumet à rouler avec le soleil dans les yeux. La seconde survient de manière indirecte : il s’agit de la réverbération due à un effet miroir sur les objets brillants ou mouillés. Dans toutes les situations, vous vous retrouvez avec une vision gênée, ce qui risque d’avoir des conséquences graves lorsque vous êtes au volant. Pour pallier à ces risques, vous pouvez recourir à quelques accessoires pour protéger votre vision.

Le premier consiste à installer un bandeau solaire sur le haut de votre pare-brise. Il permet d’atténuer l’intensité de toute source de lumière qui viendrait vous frapper de face. Vous pourrez ainsi garder vos yeux normalement ouverts, sans devoir entrouvrir les paupières pour protéger vos yeux, et éviter ainsi les risques de collisions. Comme on le dit, un accident peut arriver en un clin d’œil. La loi impose cependant une hauteur maximum de 10 centimètres pour le bandeau solaire. Son efficacité reste ainsi réduite à un soleil déjà assez haut dans le ciel, ou des sources lumineuses situées au-dessus de votre axe de vision.

Ensuite, vous pouvez également vous servir du pare-soleil qui équipe toute voiture normalement constituée. Situé de part et d’autre du rétroviseur intérieur, un pare-soleil voiture performant vous protège des rayonnements solaires sur une amplitude de déploiement assez large. Il permet non seulement d’abriter votre regard des rayonnements de face, mais également de côté. Vous pouvez en effet tourner cet accessoire sur le côté, de manière à le placer au-dessus de la vitre latérale, et empêcher que le soleil ne vous frappe par le côté. Cependant, son rôle consistant à protéger votre vision et non à la bloquer, son efficacité jouera son maximum avant que le soleil ne soit totalement à l’horizontale devant vous ou sur le côté.

Autre accessoire utile pour abriter votre regard d’une intensité lumineuse environnante trop forte, le chapeau. Il peut gêner dans une voiture, notamment si vous êtes de grande taille. Mais le chapeau permet à vos yeux de rester à l’ombre, donc de bien discerner le milieu qui vous entoure. Au pire, vous pouvez opter pour une casquette ou même une simple visière, pour bénéficier de cette protection visuelle contre une trop forte luminosité.

Enfin, la technique la plus pratique consiste également à porter des lunettes de soleil. Cependant, il ne s’agit pas de choisir n’importe lesquelles, notamment si vous portez déjà des verres correcteurs en situation normale. Vous devez vous procurer un modèle qui répond aux normes européennes et sur conseil d’un opticien spécialisé. Dans le cas contraire, vous vous retrouvez en situation d’infraction et vous risquez une amende et des points sur votre permis en cas de contrôle routier.

 

 

Comment éviter l’éblouissement la nuit ?

En l’absence de soleil, l’éblouissement survient surtout par les feux des véhicules arrivant en vis-à-vis ou par l’arrière.

Dans le premier cas, le meilleur moyen d’éviter l’éblouissement consiste à ne pas fixer la source lumineuse, mais à regarder droit devant, le plus loin possible. Mieux, vous pouvez même diriger vos yeux sur le bord de route opposé à la source lumineuse. Cette technique vous permet en plus de détecter rapidement d’éventuels obstacles mal éclairés, comme une voiture en stationnement ou un cycliste.

Dans le second cas, il vous suffit de régler votre rétroviseur sur la position nuit, ce qui vous permet de garder la voiture qui vous suit dans votre champ de vision, sans subir l’intensité de ses phares.

Enfin, il vous est également possible de vous munir de lunettes à verres polarisés spécialement conçues pour la conduite de nuit. Cependant, les réglementations restent les mêmes que pour les lunettes de soleil.

Pour conclure, quelle que soit la situation, ces attitudes doivent être accompagnées de gestes logiques utiles à la sécurité. Disposer d’un pare-brise toujours propre par exemple vous permet d’avoir une vision toujours claire. En outre, lever le pied en cas d’éblouissement peut vous empêcher de rentrer dans un obstacle durant votre moment d’aveuglement, le temps de laisser vos yeux récupérer leur pleine capacité.