Dernière mise à jour: 04.06.20

 

Pour voyager tranquillement, il vaut mieux être paré à toute éventualité. Un malaise comme un accident ne prévient pas, et disposer des recours utiles le cas échéant peut sauver des vies. La trousse de premier secours peut vous aider considérablement, en attendant une assistance. Voici ce qui doit la composer.

 

Les éléments utiles en cas de malaise

Selon l’état physique et l’état de santé de chaque personne, un voyage par route peut représenter une partie de plaisir, ou au contraire, s’apparenter à un véritable calvaire. Afin de limiter tous les désagréments, le meilleur moyen de prévention consiste à prendre un comprimé contre la nausée selon les préconisations, quelques minutes ou quelques heures avant le grand départ. Les enfants sont surtout concernés par cette situation, mais aussi certains adultes à la santé fragile.

Néanmoins, il arrive qu’un malaise subit puisse se produire en cours de route, pour une raison ou une autre. Une trousse de premier secours doit alors pouvoir vous permettre de tenir jusqu’à la prochaine étape, ou du moins jusqu’à l’arrivée d’une ambulance ou des pompiers.

Cet équipement de soins doit contenir avant tout des antalgiques, sous forme de pommade ou de comprimés. La première forme sera la plus conseillée pour les sujets présentant une certaine sensibilité hépatique. Pour le reste, un comprimé de paracétamol pourra suffire, pour faire baisser la température ou pour calmer un mal de tête dû à la chaleur ou le confinement prolongé dans l’habitacle de la voiture.

Par ailleurs, il est toujours conseillé de disposer de pastilles sucrées, ou même de morceaux de sucre pour éliminer certains malaises prévisibles. Dans ce contexte, le meilleur choix consiste à équiper votre trousse de premier secours avec vos médicaments personnels, surtout si vous êtes dans une période de traitement prolongée. Vous pouvez par exemple prévoir des doses d’insuline pour ajuster votre glycémie au besoin, ou un inhalateur comme la ventoline, si vous êtes asthmatique.

Enfin, il est conseillé de vous munir des cartes européennes d’assurance maladie pour chacun des membres de la famille, si vous envisagez d’effectuer un voyage à l’étranger. Les carnets de vaccination, ainsi que ceux de santé de vos enfants peuvent également s’avérer être utiles lors d’un voyage, n’oubliez pas de les emporter avec vous.

Les équipements nécessaires en cas d’accident

Dans une situation plus grave, comme la survenue d’un accident, voici les éléments essentiels que vous devez impérativement inclure dans la composition d’une nouvelle trousse de secours. Pour commencer, mettez-y une pince à échardes, qui vous sera fort utile pour retirer aisément et rapidement les petites pièces qui se sont enfoncées dans la chair. Il peut s’agir généralement de débris de verre, de fragments de plastique ou de métal, ou même de morceaux de végétation.

Ensuite, prévoyez un désinfectant pour nettoyer la plaie ou les écorchures, ainsi que les zones environnantes. De l’alcool à 70° peut suffire, mais rajouter de la bétadine sera plus avantageux. Après avoir nettoyé, vous aurez besoin de pansement individuel pour recouvrir la blessure. Dans cet objectif, vous pouvez opter pour plusieurs solutions, mais pour avoir le choix selon les circonstances, vous devez disposer de tout le matériel nécessaire. Vous pouvez alors opter pour l’utilisation de pansements individuels prêts à l’emploi, que vous trouverez en pharmacie ou dans les grandes surfaces, au rayon droguerie. 

Cependant, les dimensions de ces pièces sont assez limitées, et elles ne seront utiles que pour les petits bobos. Pour protéger une blessure plus importante, vous devrez fabriquer un pansement sur mesure. Pour ce faire, vous devez équiper votre trousse avec du coton, qui vous servira d’ailleurs déjà dès le nettoyage. Il aidera aussi à fabriquer un pansement, en enveloppant un morceau avec une bande de gaze pour faire une compresse à la bonne taille.

Une paire de ciseaux doit logiquement figurer dans votre kit de premiers soins, pour découper les pansements ou la bande de gaze. Ajoutez également du sparadrap pour bien fixer le tout, et empêcher la poussière ou les saletés de venir contaminer la plaie, en attendant un traitement plus en profondeur effectué par un médecin.

 

Les autres équipements complémentaires

Suivant la capacité de la trousse que vous allez composer, voici quelques éléments d’appoint qui vous seront d’une grande utilité selon la situation. Comme vous allez être appelé à toucher des blessures, il importe que vos mains soient bien propres, pour ne pas contaminer la plaie. Un gel antibactérien ou hydroalcoolique sera nécessaire dans cet objectif, avant que vous ne commenciez les différentes manipulations pour le nettoyage et le pansement.

Si le sang coule assez abondamment, vous devrez utiliser une bande adhésive stérile pour contenir la plaie, en attendant de pouvoir effectuer une suture. Dans la même optique, un coussin hémostatique permettra également de limiter la perte de sang, si la blessure est assez importante.

En cas d’entorse ou de fracture, il est nécessaire d’immobiliser le membre concerné pour éviter une aggravation. Pour ce faire, équipez votre trousse de secours d’écharpes triangulaires, qui permettent de procéder rapidement et facilement à cette immobilisation. Dans certains cas, il se peut que l’accident se passe sous une pluie battante, ou dans un cas plus dramatique, que la voiture finisse dans une rivière. La température d’un blessé chute de manière accélérée, et pour éviter l’hypothermie qui peut lui être fatal, équiper votre trousse de secours d’une couverture thermique, ou couverture de survie, vous permettra de l’envelopper pour le maintenir à une bonne température.

Enfin, tout le monde sait qu’un accident ne se prévoit pas, il peut arriver à n’importe quel moment, de jour comme de nuit. Dans ce dernier cas, une lampe de poche sera utile pour vous permettre de repérer les blessures, mais aussi de signaler votre position par rapport aux autres usagers de la route. En complément, même si ces éléments ne figurent pas dans la trousse de secours, en pleine nuit, n’oubliez pas d’enfiler votre gilet de sécurité pour rester visible. Placez également un triangle de signalisation pour protéger votre emplacement, avant l’arrivée des secours.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments