Dernière mise à jour: 26.11.20

 

Pour changer de monture ou pour tout autre projet de vie, vous devez vous séparer de votre deux-roues. Mais vendre une moto nécessite de nombreuses étapes. Si vous voulez vous en occuper vous-même, voici les points essentiels à considérer, pour pouvoir trouver un acheteur rapidement et dans les meilleures conditions.

 

Rassemblez tous les documents

Pour effectuer une vente de moto, vous devez préparer trois documents administratifs obligatoires. Le premier se matérialise par la carte grise, qui représente la preuve officielle de l’existence de votre deux-roues. Vous y trouverez essentiellement la marque, la cylindrée, la motorisation, ainsi que diverses informations comme la date de première mise en circulation, et les numéros de moteur ou de châssis. Lorsque la vente est conclue, vous devrez la barrer de deux traits, y mettre la date de vente, et le signer avant de le donner au nouveau propriétaire. Ensuite, vous devez vous procurer un acte de vente ou certificat de cession auprès de la préfecture.

Vous pouvez aussi le télécharger sur Internet, il s’agit du formulaire CERFA 15776. Il vous le faut en deux exemplaires, un premier pour vous et le second pour l’acheteur. Ce document officialise le changement de propriétaire de votre matériel roulant. Le dernier papier obligatoire se représente par un certificat de situation administrative, plus communément connu sous l’appellation de certificat de non-gage. Il justifie que votre moto ne fait l’objet d’aucune opposition financière ou judiciaire qui en empêche la vente. Vous pouvez aussi l’obtenir à la préfecture ou sur Internet.

Outre ces documents obligatoires, vous pouvez aussi en présenter d’autres qui favoriseront la vente de votre moto. Vous pouvez par exemple proposer le carnet d’entretien, qui représente ce qui pourrait s’apparenter à un dossier médical. L’acquéreur pourra ainsi suivre les éventuelles réparations et modifications que vous avez pu y apporter, et continuer l’entretien de façon adaptée. La fiche technique ou le manuel d’utilisation peut également matérialiser un cadeau intéressant. Généralement, seuls les équipements neufs sont livrés avec un manuel. Enfin, les diverses factures d’achat de pièces ou d’accessoires, ainsi que celles des entretiens effectués constituent également des supports rassurants pour l’acheteur intéressé, en ce qui concerne la qualité de votre moto.

 

Préparez et publiez votre annonce

Cette étape concerne la partie technique qui assurera la vente rapide de votre monture. La rédaction doit être effectuée avec une police bien lisible et sans fioritures, l’essentiel est de permettre au lecteur d’obtenir les informations sans déchiffrer des caractères. Évitez les descriptions-fleuves, contentez-vous de mettre les informations utiles qui intéresseront les lecteurs. La marque, la série et la cylindrée constituent les premiers éléments à mettre en valeur. Ensuite, mentionnez l’année de sortie et le kilométrage réel effectué. Si vous vous en servez toujours, précisez qu’il s’agit d’un kilométrage évolutif. N’hésitez pas à indiquer des éléments susceptibles d’apporter de la valeur ajoutée à votre deux-roues, notamment des éléments neufs (batterie, pneus, disques ou plaquettes de freins).

Par contre, évitez d’énumérer tous les pièces et accessoires que vous avez changés ou ajoutés, vous pourrez en parler lors d’un rendez-vous réel. Enfin, le plus important consiste à mentionner vos coordonnées téléphoniques. De préférence, ne montrez pas votre adresse, au risque de faire cogiter les éventuels voleurs. En ce qui concerne le prix, vous pouvez le fixer conformément à la cote actuelle, ou suivant les prix du marché pour votre modèle. Vous pouvez vous repérer en consultant les différents sites de vente automoto. Lorsque toutes les informations sont prêtes, veillez à rédiger sans fautes d’orthographe, et aérez correctement votre annonce pour encourager la lecture jusqu’à la fin.

La rédaction de votre annonce passe également par l’illustration. Prévoyez une série de photos de votre moto sous tous les angles, afin de sélectionner les meilleures. En général, des photos de profil, de face et de l’arrière peuvent suffire, mais vous pouvez en rajouter quelques-unes focalisées sur certains détails importants : des pneus neufs par exemple, ou les détails du tableau de bord allumé. Une photo de vous en blouson moto, gants, casque et bottes roulant sur une route peut aussi donner plus de vie à votre annonce. Dans tous les cas, il vous appartient de mettre les meilleurs clichés qui pourront valoriser votre annonce. Pour information, les propositions avec photo ont 40 fois plus de chance d’attirer les acheteurs que les annonces sans photo.

La dernière étape consiste à publier votre annonce. Vous avez le choix, entre une publication gratuite, ou payante. Ces dernières s’effectuent généralement par l’achat d’un encart publicitaire dans les pages d’un journal quotidien ou d’un magazine spécialisé, ou sur le site officiel d’un professionnel de la vente automoto. Quant à la publication gratuite, vous pouvez vous servir de vos comptes sur les réseaux sociaux, ou sur les sites d’annonces qui sont nombreux sur Internet. Tout dépend de la vitesse à laquelle vous souhaitez vendre votre moto.

Finalisez la vente

Lorsque vous avez obtenu un rendez-vous avec un futur acquéreur, prenez le temps de préparer sa visite. Lavez votre deux-roues pour le montrer sous son meilleur jour. Vérifiez le fonctionnement correct de tous les accessoires, car toute défaillance visible donnera accès à la négociation du prix. L’idéal pour mettre l’acquéreur en confiance consiste à autoriser un essai. Toutefois, prenez des précautions pour éviter de vous faire subtiliser votre bien sous le nez. Demandez à un ami motard de vous accompagner au rendez-vous, afin de suivre l’acheteur potentiel dans ses essais. Par ailleurs, choisissez un terrain sécurisé pour le rendez-vous : circuit fermé, quartier animé ou centre commercial.

Lorsque l’entente est conclue, vous ne devez donner les documents dûment remplis et signés, ainsi que le deux-roues, que lorsque vous avez effectivement encaissé l’argent. Pour éviter les éventuelles escroqueries avec les faux chèques, effectuez les transactions en jour ouvrable, pour pouvoir les vérifier auprès de la banque. Lorsque tout est en ordre, il vous reste à informer l’administration de la vente. Vous obtiendrez un code de cession à communiquer à l’acheteur, pour qu’il puisse demander une carte grise à son nom.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments