Dernière mise à jour: 13.11.19

 

Le moment arrive où vous avez la conviction de rajouter un équipement fort utile à votre garage : le compresseur. Devant la pléthore d’offres et les nombreux modèles proposés par les différents constructeurs, vous devez alors définir votre choix. Le thermique et l’électrique présentent chacun des avantages et des inconvénients.

 

Utilités, caractéristiques et différents types de compresseurs

Équiper votre garage avec un compresseur relève d’une décision tournée vers l’efficacité et l’efficience. Cependant, le choix ne sera pas simple, vous devez avant tout définir les besoins pour lesquels vous devez vous procurer ce matériel, mais aussi les conditions dans lesquelles vous pourrez l’utiliser. En effet, prévu initialement pour produire de l’air sous pression destiné à gonfler des objets, le compresseur s’avère aujourd’hui être un outil pratique pour d’autres usages. Dans un garage en particulier, il permet de gonfler les pneus, suivant ses attributions originelles. Mais il s’est découvert de nouvelles vocations et apporte alors une aide importante sur les différents autres travaux. 

 

Il permet par exemple d’effectuer des travaux de soufflage ou d’aspiration et de sablage sur les carrosseries. Il se place également en outil indispensable pour la peinture. Depuis quelques années, il permet de faciliter les travaux nécessitant auparavant un effort physique conséquent. Ainsi, desserrer ou resserrer les goujons d’un pneu, retirer n’importe quel écrou, buriner, poncer… bref tous les travaux communs dans un garage se font désormais de manière simple et pratique, sans fatigue ni perte de temps. Des outils adaptés tels que les clés à choc ou même des ponts élévateurs ont été conçus pour faciliter la vie dans un garage. Cependant, il existe différents types de matériels et le meilleur compresseur pour votre garage dépend uniquement de l’envergure des travaux que vous envisagez d’effectuer. Mais en général, vous aurez à fixer votre choix parmi trois modèles distincts.

Le premier modèle se matérialise par le compresseur portatif. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un équipement de petite taille que vous pourrez facilement transporter d’un endroit à un autre pour effectuer des travaux de gonflage ou de soufflage. Compte tenu de son aspect réduit, ce sont généralement des appareils sans cuve, destinés pour des petits objets tels que les ballons, les bouées, mais aussi les roues de vélo ou des petites berlines. Le compresseur portatif se destine essentiellement pour un usage domestique.

Le second type est appelé monocylindre, du fait qu’il fonctionne avec un moteur n’entraînant qu’un seul cylindre. À la différence du portatif, il se caractérise évidemment par une taille plus importante, mais aussi par la capacité d’une cuve beaucoup plus imposante, allant de 25 à 250 litres. Vous avez la possibilité d’utiliser un compresseur monocylindre pour des travaux plus durables et réguliers. Ce type de matériel se fixe sur un châssis immobile ou un support mural, mais certains modèles sont quand même pourvus de petites roues pour permettre de les déplacer d’un endroit à un autre.

Enfin, le dernier modèle dit à étage ou multicylindre se démarque par sa taille conséquente et donc par une grande capacité de cuve, et une puissance plus importante. Son moteur entraîne au moins deux cylindres, et peut délivrer un débit d’air supérieur à 40 mètres cubes par heure. Il permet également d’emmagasiner une pression jusqu’à 13 bars. Ce type de compresseur reste le plus indiqué pour un usage professionnel ou pour un bricoleur passionné disposant de plusieurs outils électroportatifs. Si c’est le cas pour votre garage, il s’agit sans hésitation de l’équipement qu’il vous faut.

Au-delà de ces différentes caractéristiques techniques, le choix de vous équiper d’un compresseur thermique ou électrique se pose. Analyser les principaux avantages et inconvénients de chaque type vous aidera à fixer définitivement votre choix.

 

 

Le compresseur électrique

Quelle que soit sa taille (portatif, monocylindre ou à étage), le compresseur électrique présente comme premier avantage la propreté d’utilisation. Par ailleurs, il procure un bon confort par son niveau de bruit que l’on peut qualifier de silencieux, par rapport à son homologue thermique. En outre, certains modèles portatifs fonctionnent sur une source allume-cigare de 12V, ce qui s’avère pratique en cas de pneu à plat dans un endroit éloigné des stations de vulcanisation. Pour les modèles plus grands, les travaux de garage peuvent être effectués dans des conditions environnementales optimales, puisque l’électricité reste une source d’énergie propre et efficace. 

Enfin, vous aurez plus de chance de trouver un modèle moins cher dans la catégorie des modèles électriques. En contrepartie cependant, vous devrez prévoir un budget de consommation électrique conséquent, si vous optez pour un compresseur à étage que vous utiliserez de façon continue et quotidienne. En outre, l’autonomie ne sera pas toujours au rendez-vous, sachant que le fonctionnement restera tributaire de la distribution électrique. En d’autres termes, la moindre coupure de courant impliquera un arrêt des travaux en cours. Par ailleurs, il faut signaler que les compresseurs électriques sont généralement moins puissants que les thermiques, et que mis à part les portatifs fonctionnant sur 12V, ils ne peuvent pas se prêter à une utilisation nomade.

 

 

Le compresseur thermique

Si la puissance importe pour vous, alors vous devez opter pour le modèle thermique. Celui-ci fonctionne à l’essence ou au diesel et comme le rendement des moteurs de voiture, il offre une puissance et un couple plus conséquent. En outre, quelle que soit sa taille, le modèle thermique, notamment les multicylindres, satisfait totalement le besoin d’autonomie, puisqu’il peut fonctionner tant que le carburant ne vient pas à manquer. En outre, ils sont souvent équipés de roues, ce qui facilite le déplacement partout dans votre garage, ou même le déplacement pour une intervention en extérieur. Cependant, ce type de compresseur présente un inconvénient non négligeable, qui se situe au niveau de son prix. En effet, même s’il s’agit d’un excellent compresseur qui se prête à tous les usages et à tous les endroits, il coûte relativement cher. En outre, du fait de son fonctionnement au carburant fossile, il se montre plus bruyant et plus polluant, sans compter le fait qu’il nécessite un entretien beaucoup plus laborieux.