Dernière mise à jour: 21.11.19

 

Parmi la multitude de choix possible sur le marché en termes de compresseurs d’air, il est souvent difficile de décider. Nous cherchons même parfois à juste nous procurer le plus cher, étant sûr que le prix est synonyme de qualité ou le moins cher pour épargner notre budget. Alors, pour ne pas vous faire entourlouper, lisez bien l’article.

 

Comment choisir un bon compresseur ?

Acheter un compresseur est une excellente initiative pour effectuer différents types de travaux de bricolage chez soi. Mais vous ne pouvez tout bonnement pas opter pour le premier modèle qui vous tombe sous les yeux sous prétexte que c’est un compresseur moins cher. Pour pouvoir choisir le meilleur pour votre utilisation, il vous faut vérifier les critères d’achat suivants. Tout d’abord, il faut que vous établissiez une liste de vos besoins par rapport au compresseur que vous voulez acquérir. Pour quelle utilité voulez-vous l’acheter ? Quelle est la puissance dont vous avez besoin ? Etc. Identifiez bien tous vos besoins et adaptez par la suite le type de compresseur avec votre liste. 

Par exemple, la taille de l’appareil dépendra du type de travail auquel vous le prédestinez, pour de grands travaux (comme celui de repeindre) ou pour l’utiliser comme alimentateur en énergie d’un autre appareil pouvant fonctionner grâce à ce système ou pour de petit bricolage comme le nettoyage de pièces d’un mécanisme ou d’un moteur. Pour savoir quelle taille vous irait, pensez également à la place où vous allez l’entreposer. Pensez ensuite au type de compresseur que vous avez en tête : un compresseur rotatif à vis qui fonctionne silencieusement à puissance maximale, un modèle à piston qui est surtout utilisé dans le milieu industriel, le compresseur à palettes qui sert plutôt aux petites applications… etc. Bien sûr, il ne faudrait pas oublier le système de régulation de la puissance et de la pression de l’air éjecté. En effet, avec un bon compresseur, il vous faudra pouvoir varier la pression de l’air, son débit, et sa puissance pour pouvoir profiter pleinement de tous les usages que l’on peut avoir avec ce type de machine.

 

 

Compresseur vertical ou horizontal ?

Maintenant que nous avons tous nos critères en tête, la question à poser est : un compresseur vertical ou horizontal ? Deux modèles de ces différents types peuvent offrir la même efficacité, la même puissance et le même système de régulation. Mais la différence se situe dans la manipulation de l’appareil. En effet, un modèle vertical est le meilleur lorsque l’on veut économiser de la place dans notre entrepôt ou notre garage. De plus, sa conception permet une meilleure facilité d’entretien que l’horizontal grâce à la vidange. Pourtant, ce dernier est quant à lui bien plus facile à déplacer que le premier. Il vous faudra donc choisir selon votre préférence et encore une fois selon vos besoins. 

Si la priorité est de gagner de la place pour l’entreposage et du temps pour l’entretien, le modèle de compresseur vertical est fait pour vous. Par contre, si vous avez besoin de vous déplacer souvent, nous vous conseillons plutôt d’opter pour un compresseur horizontal. Il vous faudra bien sûr effectuer ce choix en toute connaissance de cause.

 

 

Les astuces d’entretien d’un compresseur vertical

Les astuces que nous allons vous délivrer sont valables pour presque tous les types de compresseurs, mais nous parlons essentiellement d’un compresseur vertical qui est le modèle le plus répandu. Il s’agit ici de petites astuces qui vous permettront de régler les problèmes de panne qui peuvent éventuellement survenir.

Tout d’abord nous allons nous intéresser au cas où le moteur du compresseur cesse de tourner avant que la pression optimale d’air n’ait été atteinte, ou fonctionne encore, mais d’une manière différente qu’à l’accoutumée. Deux raisons peuvent en être la cause : soit il y a un défaut d’alimentation que vous pouvez remplacer dans le cas d’une déficience soit un défaut de moteur qu’il vous faudra faire vérifier par un spécialiste.

Il y a ensuite le cas où le compresseur refuse tout bonnement de projeter l’air. Cela arrive la plupart du temps quand le niveau d’huile est insuffisant, un problème souvent vite résolu à l’entretien.

Puis, nous avons le cas où l’appareil se met à émettre des sons qui normalement ne doivent pas se faire entendre et se met à vibrer de manière alarmante. De nombreuses raisons peuvent en être la cause comme une pièce qui est mal resserrée ou qui a besoin d’être changée. Ou encore à cause d’un élément étranger qui s’est incrusté d’une manière ou d’une autre dans le mécanisme de l’appareil. Pour ces cas-là, vérifiez le desserrage des pièces ou, si vraiment elles sont usées au point de ne plus tenir à leurs places, il est préférable de les remplacer pour qu’elles ne menacent pas toute la fonctionnalité de l’appareil. Veillez aussi à toujours bien nettoyer tous les composants de votre compresseur pour les entretenir.

Un cas tel qu’un manque de débit ou une pression d’air peut aussi survenir. Cela est provoqué par un filtre à air mal entretenu, ce qui nécessite que vous le nettoyez ou le remplacez. Ce cas de figure est le plus simple à régler, mais il se pourrait aussi que ce soit réellement votre moteur ou votre piston qui est endommagé ou qu’il y ait une fuite sur côté de la soupape, ce qui nécessite l’intervention d’un spécialiste pour remplacer les éléments concernés.

Et enfin, il y a des moments où votre appareil consomme beaucoup plus d’huile que prévu. La faute dans ce cas-là n’est peut-être pas celle du vendeur ayant donné de fausses informations, mais tout simplement de votre générosité à dépasser le niveau d’huile nécessaire au bon fonctionnement du compresseur. Respectez donc toujours les indications données par le manuel fournies avec votre appareil en toute circonstance.

 

Comment fonctionne un compresseur vertical ?

Le principe de fonctionnement d’un compresseur vertical est simple. Il fonctionne grâce à un moteur qui actionne un cylindre se trouvant dans la cuve pour créer un effet de compression de l’air. Cela crée une pression de l’air dans la cuve qui une fois le niveau de pression maximal atteint, provoque l’arrêt automatique du moteur du compresseur. C’est ensuite cet air comprimé qui nous servira à actionner les outils qui sont nécessaires nos tâches en la libérant progressivement de la cuve.