Dernière mise à jour: 13.11.19

 

Contrairement à certains pays en Europe qui sont légèrement en avance, la France a pris du retard dans l’adoption de la radio numérique terrestre ou le DAB+. Quoi qu’il en soit, la majorité des grandes radios privées françaises ont envoyé leur candidature afin de pouvoir profiter de cette nouvelle technologie.

 

C’est quoi exactement le DAB+ ?

Le DAB ou Digital Audio Broadcasting désigne tout simplement la radio numérique terrestre. Quant au « + » qui est ajouté après l’acronyme, il définit la norme qui est utilisée à l’échelle planétaire pour classer le DAB. Utilisant la technologie hertzienne, le DAB+ fonctionne avec des ondes, et ce de manière numérique. À l’usage, il n’y aura pas de superposition entre cette nouvelle technologie et la bande FM. En effet, la première fonctionne avec des fréquences entre 174 à 223 MHz et la seconde est disponible sur 87 à 108 MHz.

Un des points qui permettent de différencier ces deux technologies, c’est qu’avec le DAB+, il est possible de capter plusieurs stations avec une même fréquence. Ce sera à celui-ci de s’occuper de la division des signaux. Ceci améliore grandement l’offre en matière de radiophonique afin de satisfaire les besoins des auditeurs.

 

 

Les avantages du DAB+

La réception des stations radio est limitée, même si vous adoptez la meilleure antenne autoradio classique. L’utilisation du DAB+ permet d’y remédier en apportant de nombreux avantages à l’usage. C’est ce qui explique certainement les efforts entrepris par la France afin de bénéficier de cette technologie.

Avec le DAB+, il y aura plus de stations radio qui émettent davantage de programmes par rapport au FM. Les éditeurs profitent également d’un plus vaste contenu multimédia grâce à la réception des informations liées au programme qui sont en cours de diffusion. Grâce au système adopté, la diffusion du DAB+ est totalement gratuite.

Étant donné qu’il s’agit d’une radiodiffusion hertzienne, vous pouvez y accéder partout où vous vous trouvez et à tout moment. En effet, vous n’avez besoin ni de connexion internet ni de payer un abonnement pour en profiter. Il suffira de disposer d’un récepteur capable de prendre en charge cette technologie. D’où la nécessité d’acquérir une bonne antenne autoradio.

Adopter le DAB+ est également un bon geste envers l’environnement puisqu’il permet de diminuer la consommation de courant. À l’usage, il ne nécessite pas non plus beaucoup d’antennes comme c’est le cas pour le FM. Le plus intéressant, c’est que le rayonnement généré par ce système est largement réduit afin de préserver la santé des auditeurs.

Ce n’est pas tout, puisque le DAB+ procure également un grand confort d’utilisation grâce à la grande praticité des récepteurs. Les usagers peuvent facilement rechercher la station qu’ils souhaitent écouter. En plus, les auditeurs profitent d’une meilleure réception qui est totalement dépourvue d’interférence. Ceci est le résultat de l’emploi de la technologie de diffusion numérique qui est un des atouts principaux de cette technologie.

 

Ce qu’il faut pour écouter le DAB+

Afin d’accéder facilement au DAB+, il est nécessaire de s’équiper d’un autoradio compatible ou d’un récepteur. Par ailleurs, cette technologie a été créée pour offrir une réception maximale pendant les déplacements. Ceci favorise le confort d’écoute par rapport à l’utilisation de la radio FM. Il est à signaler qu’une antenne moins chère qu’une autre ne signifie pas forcément moins performante.

De nombreux constructeurs automobiles ont réalisé beaucoup d’efforts afin d’équiper leurs voitures de ce système. Si la vôtre n’en possède pas, alors vous pouvez facilement installer ce dispositif en ayant recours à l’intervention d’un expert. Sinon, il est aussi possible d’acquérir tout simplement un adaptateur que vous mettrez dans le véhicule. Dans tous les cas, il est plus judicieux d’en parler avec votre concessionnaire afin de choisir la meilleure option. 

À l’usage du DAB+, vous n’avez plus besoin de faire des recherches manuelles pour pouvoir écouter les programmes de vos stations préférées. En effet, cette technologie s’accompagne d’une fonction de recherche. En activant cette option, vous aurez accès à tous les programmes disponibles. En général, le nom des stations apparaît par ordre alphabétique afin de simplifier l’opération. Sachez toutefois que certains émetteurs ne réalisent pas la mise à jour automatique des stations récentes. Ceci dit, il est fortement conseillé de faire régulièrement des recherches de station.

 

 

Le DAB+ va-t-il faire disparaître la FM et les nouveaux systèmes avancés ?

Les avantages obtenus suite à l’utilisation du DAB+ dépassent largement ceux de la FM. Compte tenu de cette situation, les auditeurs se demandent si cette dernière serait amenée à disparaître dans le futur. Selon Nicolas Curien, un membre du CSA, le développement de cette nouvelle technologie ne marque pas forcément la fin de la FM. En effet, la majorité des auditeurs continue de l’adopter malgré les avancées en termes de radiophonie. Ce système à grandes ondes est particulièrement prisé dans les zones rurales. Aussi, des radios associatives l’utilisent pour diffuser des programmes locaux. Ceci dit, il est possible de dire que le FM aura encore sa place auprès des auditeurs d’ici plusieurs dizaines d’années.

D’ailleurs, le DAB+ ne sera pas seul dans le secteur puisqu’il doit également faire face à la concurrence. En effet, de nouvelles modes de réceptions ne cessent d’affluer sur le marché. C’est le cas par exemple pour la technologie 4G qui prévoit de couvrir la grande majorité des axes routiers d’ici l’année prochaine. La 5G constitue également un adversaire de taille pour le DAB+.

Ce n’est pas tout, puisque la radio internet est aussi en plein développement à l’heure actuelle. Par conséquent, de plus en plus de groupes de radio l’adoptent en considérant que c’est la technologie du futur. Sans oublier l’effervescence des dispositifs d’assistance personnels qui ont également séduit d’innombrables usagers. Ceci dit, le DAB+ n’a pas d’autres choix que de coexister avec ces diverses technologies qui ont déjà été adoptées par la plupart des utilisateurs, tout comme la FM.

Cette situation n’a pourtant pas découragé les grands groupes privés français qui ont décidé de se lancer dans l’aventure suite aux initiatives de la CSA. Malgré l’apparition de nouveaux processus de réception, la FM a encore de beaux jours devant elle. Toutefois, elle devrait cohabiter avec les autres systèmes qui émergent actuellement afin de satisfaire les attentes et les besoins de tous les auditeurs.