Dernière mise à jour: 13.11.19

 

Le passage de l’hiver entraîne logiquement l’adoption du comportement adéquat, en matière de sécurité routière. L’installation d’accessoires spécifiques sur votre voiture devient systématique, dans la recherche du meilleur moyen de passer la saison sans problème. Un pneu neige peut-il vous dispenser d’utiliser la chaîne, ou celle-ci doit-elle venir en complément ?

 

Pneu d’hiver et chaîne : caractéristiques et utilisations spécifiques.

Le passage à l’heure d’hiver sonne le moment de passer à l’installation des équipements adaptés sur votre voiture. Le mercure est descendu à moins de sept degrés Celsius, le prétexte ne tient plus pour garder les pneus été. Surtout si vous êtes riverain des zones montagnardes ou des voies réputées délicates, vous ne pouvez pas prendre le risque de ne pas vous équiper en conséquence. Mais même dans le cas contraire, si vous êtes un habitant des plaines, vous ne devez pas faire l’impasse sur ces accessoires prévus pour votre sécurité. Si les riverains s’en servent, il y a une raison. Conçu suivant une technologie novatrice, le pneu d’hiver ne partage que la forme avec son homologue d’été. En ce qui concerne les autres caractéristiques, tout diffère. 

Tout d‘abord, le pneu d’hiver est fabriqué avec une gomme plus souple, capable de mieux résister à la basse température. Un pneu été, plus rigide, risquerait facilement d’éclater en conséquence du froid intense opposé à la chaleur de frottement durant son utilisation. La souplesse du pneu d’hiver lui fournit le taux de rigidité adapté pour une conduite normale en période de grand froid. En outre, les sculptures des flancs et des bandes de roulement lui confèrent une meilleure adhérence. Il se prête donc mieux pour les routes froides et humides, mais aussi enneigées et verglacées. Ainsi chaussée, votre voiture n’ira pas se promener à droite et à gauche, vous la contrôlerez plus aisément comme sur un terrain normal en saison chaude. 

Néanmoins, ne vous prenez pas pour un pilote de rallye sur glace ou sur neige, sauf si vous en êtes un. Et quand bien même vous le serez, un professionnel n’est pas à l’abri d’un accident. En bref, même avec vos pneus d’hiver, la conduite responsable reste toujours de mise. L’homme représente la principale raison d’un accident ou d’une arrivée à bon port, tout le reste n’est qu’accessoire. Dans ce contexte, d’autres types de matériels peuvent être requis lors du changement de saison. La chaîne à neige figure parmi les essentiels. Cet équipement a fait ses preuves depuis de nombreuses années et la conception n’a pas beaucoup évolué depuis ses premiers essais. La manière de la mettre en place peut s’avérer compliquée pour les novices, mais après l’avoir effectué sur la première roue, le reste devient facile. Elle constitue un gage certain de sécurité et d’assurance en cas de passage dans une zone dangereuse. La chaîne procure un supplément d’adhérence et donc un dégagement plus facile de la roue motrice dans les parties de routes enfouies sous une épaisseur de neige conséquente. Si vous n’avez pas encore acheté votre équipement, vous avez ici une liste des meilleures offres en matière de pneu d’hiver et de chaînes.

 

 

La chaîne à neige : un équipement de réserve

Le pneu d’hiver reste pour le moment une option recommandée par le bon sens, même s’il n’est pas soumis à une obligation législative ou gouvernementale. La situation ne saurait tarder pour certaines zones, mais en attendant, la sagesse consiste à s’habituer à son usage. Il en va d’ailleurs de votre propre sécurité, mais surtout aussi de toutes les autres personnes qui prennent la même route que vous. Il en est de même pour la chaîne à neige. Sans être obligatoire, son usage résulte d’un bon sens logique qui vous indique de vous équiper de manière adéquate pour affronter un terrain délicat ou dont vous n’avez pas l’habitude en saison froide. Le pneu d’hiver restera fixé à votre voiture pendant toute la durée de la saison. 

La chaîne à neige, par contre, ne nécessite pas une fixation permanente. Elle vient uniquement en renfort dans les situations difficiles, là où même un pneu d’hiver risque de ne pas s’en sortir. Généralement fabriquée en métal, elle se décline aujourd’hui en d’autres matériaux comme le textile, et sous d’autres formes communément appelées des chaussettes. Quoi qu’il en soit, la classique chaîne en métal reste la plus intéressante et la plus efficace sur les terrains difficiles. Les autres limitent leur usage pour des conditions un peu plus simples, qu’un pneu d’hiver standard peut surmonter.

 

 

La chaîne à neige : quand devient-elle une obligation ?

Pour s’assurer de franchir un passage compliqué, le bon sens impose de s’équiper en conséquence. Vous pouvez vous convaincre de l’efficacité et de la suffisance des pneus d’hiver que vous avez installés, mais même les experts peuvent se trouver face à un imprévu de taille. Certaines règles communales ou départementales interviennent alors officiellement dès que les conditions le nécessitent. Ainsi, la présence d’un panneau « B26 » constitue une obligation de placer des chaînes à neige, même si vous êtes équipé de pneus d’hiver. L’accessoire doit être mis en place sur les roues motrices au moins, et y rester jusqu’à l’apparition d’un panneau « B44 », qui indique la fin de l’obligation. 

Sans cet équipement, les autorités peuvent vous empêcher d’accéder au passage indiqué. Si par chance vous avez pu passer le filtre, vous vous exposez à des risques qui vous incriminent, mais qui se répercutent également sur tous les autres usagers de la voie. En effet, si vous vous retrouvez immobilisé dans la neige faute de chaîne, vous avez peu de chances de pouvoir déplacer votre véhicule. Mais vous allez paralyser par la même occasion toute la circulation, et des centaines, voire des milliers de voitures peuvent se retrouver bloquées par votre faute. Pour éviter les ennuis aussi désagréables que coûteux, il suffit de suivre les règlementations. La présence d’une chaîne à neige peut faire la différence entre un passage réussi et un blocage que l’on aurait pu facilement éviter.