Dernière mise à jour: 11.08.20

 

Les voitures d’aujourd’hui sont de plus en plus sophistiquées, mais n’en sont pas moins sujettes à des défaillances imprévues pouvant provoquer de petits accrochages ou des accidents graves. Une trousse de secours à portée de main peut alors servir. Mais sa présence dans la voiture est-elle ou non obligatoire ?

 

Utilité de la trousse de secours en voiture

Tout d’abord, avec les nombreuses normes aujourd’hui imposées aux constructeurs automobiles, ces derniers doivent répondre à un cahier des charges épais. Le volet de la sécurité tient une part importante dans les conditions de fabrication d’une voiture, et les acteurs de cette branche industrielle sont tenus de trouver tous les moyens possibles pour respecter les normes. Ainsi, les nouveaux produits aujourd’hui en circulation disposent tous d’un niveau de sécurité passif élevé, qui ont été certifiés par les organismes prévus à cet effet.

Les accessoires pouvant servir à répondre à ces conditions commencent par la ceinture de sécurité. Elles ont été obligatoires à l’avant pour les voitures datant d’après 1972, et à l’arrière à partir de 1990. Ensuite a été adopté le concept d’airbag ou coussin d’air, qui se déploie en cas de choc, afin de protéger le conducteur et le passager avant, dans les débuts.

Ensuite, comme pour la ceinture, cet outil de sécurité s’est étendu à l’ensemble de l’habitacle, intégrant l’avant et l’arrière, mais aussi les côtés latéraux du véhicule, afin de protéger tous les occupants de la voiture de manière optimale. En outre, des études ont été menées pour trouver du matériau plus solide capable d’encaisser et d’amortir les coups et chocs sans forcément les répercuter sur les voyageurs. Ils ont été intégrés dans le design actuel de châssis, renforts frontaux et latéraux de voitures pour compléter la panoplie des outils de sécurité passive.

En parallèle, les départements de recherche et développement de chaque constructeur ont également cogité pour la mise en place d’éléments de sécurité active, aujourd’hui presque de série sur toutes les voitures. À commencer par le système antiblocage des roues ou ABS, l’automobile actuelle dispose d’une technologie embarquée qui lui permet de rouler en toute sécurité et en temps réel.

Vous avez par exemple les ordinateurs de bord qui indiquent en temps réel un dysfonctionnement ou une défaillance technique, qui permet à l’utilisateur de prendre les dispositions nécessaires avant que n’advienne l’irréparable. Il en est de même pour d’autres équipements électroniques comme les régulateurs de vitesse, la gestion électronique du freinage ou d’autres gadgets destinés à un usage serein et optimal de votre voiture.

Cependant, malgré tous ces atouts portant sur votre sécurité, certaines obligations incombent quand même à l’automobiliste, afin de perpétuer cette sécurité au besoin. Les défaillances peuvent en effet toujours survenir, et il importe de disposer des équipements nécessaires pour y subvenir. Le triangle de signalisation homologué E 27 R, le gilet fluorescent aux normes CE, ou la roue de secours et l’ensemble des accessoires pour l’installer, figurent par exemple parmi ces équipements. En leur absence, vous pouvez vous faire verbaliser et écoper d’une amende allant de 450 à 750 euros selon le cas. Dans les faits, aucune loi, règle ou autre recommandation relative à la loi ne mentionne l’obligation de posséder une trousse de secours. Les raisons différentes citées plus haut peuvent expliquer cette situation.

En aucun cas, il n’est fait mention de l’obligation de disposer d’une trousse de secours. Sa présence dans la voiture relève ainsi plus du bon sens que de l’obligation. En effet, elle peut toujours servir, ne serait-ce que pour porter assistance à des personnes en détresse suite à un accident par exemple. Même si vous n’êtes pas concerné par le drame, votre trousse de secours peut sauver la vie d’une personne, en attendant l’arrivée de l’ambulance. Disposer d’une trousse de secours à l’intérieur de votre voiture peut ainsi toujours être utile. Si vous êtes décidé à vous en procurer une, trouvez ici notre sélection des meilleurs produits.

 

Dans quel cas la trousse de secours est-elle obligatoire dans une voiture ?

Si disposer de cet équipement relève du bon sens et de la responsabilité pour les automobilistes particuliers, la donne change dans le cadre de l’intervention professionnelle. En effet, selon le Code du Travail, tous les lieux professionnels doivent disposer d’un matériel de secours, dans son article R 4224-14. Une voiture destinée à un usage professionnel, par extension, est alors concernée par cette Loi. Chaque dirigeant d’entreprise doit ainsi s’y soumettre et équiper tous les véhicules utilisés pour le travail d’une trousse de secours.

Celle-ci se retrouvera alors parmi les équipements obligatoires pour tout véhicule de société. Qu’il s’agisse d’une voiture de service, c’est-à-dire utilisée dans l’exécution du travail (fourgon atelier mobile, camionnette de livraison) ou d’une voiture de fonction (usage professionnel et privé d’un responsable), la trousse de secours doit être présente et facilement repérable en cas de besoin.

Par ailleurs, en plus d’être obligatoire dans les voitures de société, elle doit également disposer de composants utiles et spécifiques à la profession, comme pour le cas du BTP ou des métiers de paysagiste. Mais dans un contexte plus commun, le contenu d’une trousse de secours doit contenir les outils de base. Pour commencer, une paire de ciseaux à bouts ronds permettra de couper les vêtements de la victime, ou les bandages et adhésifs. Des pansements adhésifs, des compresses stériles et du sparadrap serviront à panser des blessures plus ou moins graves, en attendant l’arrivée des secours.

Des tampons pour la brûlure, des antiseptiques sous forme de pommade ou de solution aideront également à nettoyer les plaies avant de procéder à un pansement. Une pince à écharde sera également utile pour retirer les éventuels bris de verre plantés dans la peau. Au besoin, une couverture de survie peut compléter le lot. La liste n’est pas exhaustive, elle peut être complétée en fonction des activités de l’entreprise. Pour information, l’absence d’une trousse de secours dans un véhicule professionnel soumet l’entreprise à une forte amende, selon l’article L 263-2 du Code du Travail.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments