Dernière mise à jour: 21.11.19

 

L’industrie automobile de notre époque a intégré de nombreuses fonctions intelligentes et pratiques dans les voitures que nous conduisons tous les jours. Des composants technologiques interviennent presque dans toutes les parties du véhicule. Cependant, des gestes malheureux, comme une mauvaise manipulation à l’usage d’un booster par exemple, peuvent s’avérer fatals.

 

Booster de batterie et électronique embarquée : quelles relations réelles ?

Comme tout possesseur de voiture, vous vous retrouvez confronté au fameux moment où la batterie vous lâche, et vous ne pouvez plus démarrer. Heureusement, vous avez pris la bonne initiative d’équiper votre caisse à outils d’un booster de batterie. Un petit branchement vite fait, bien fait, et vous pourrez repartir aussi rapidement que la panne s’est déclarée. Toutefois, même si l’opération s’avère être simple à dire, et même si elle se montre également facile à exécuter en pratique, vous devez prendre des précautions. En effet, une seule petite erreur pourrait vous mener à un désastre problème technologique en ce qui concerne l’équipement électronique de votre auto.

En somme, nous savons tous que les pièces de ce genre fonctionnent à l’électricité, et la moindre variation peut les griller. Or, une voiture en regorge, et l’absence, l’instabilité ou la surcharge électrique peut provoquer leur défaillance ou même leur détérioration. En bref, même si l’utilisation d’un booster peut sembler représenter la cause d’un dysfonctionnement électronique, les vraies explications se situent ailleurs. La raison reste simple, cet outil de secours fournit une puissance électrique équivalente à votre batterie en panne. Il ne peut donc en aucun cas sortir un voltage supérieur à celui que peut supporter l’équipement électrique de votre voiture. Au pire, il peut en donner moins qu’il ne le faut, dans la mesure où il n’aurait pas lui-même été rechargé à bloc avant l’usage.

Ce cas pourrait éventuellement être considéré, s’il était avéré. C’est pourquoi les fabricants recommandent de toujours recharger un booster de batterie après chaque usage, et même de façon régulière si vous ne vous en servez pas longtemps. L’hypothèse de l’instabilité électrique sortant du booster reste totalement à écarter, puisque cet accessoire de dépannage fournit une puissance linéaire jusqu’à l’exécution du démarrage du moteur. Il ne peut donc porter aucune répercussion de manière directe sur l’équipement électronique, ne serait-ce que par interférence. En bref, même si la plupart pensent que l’électronique d’un véhicule se gâte à cause de l’utilisation d’un booster batterie, cette réalité ne se vérifie qu’à un faible pourcentage. Les détériorations résultent surtout d’erreurs humaines au niveau de la manipulation.

 

 

Les véritables facteurs de risque

Avant de recourir à votre booster pour relancer une batterie, vous devez tout d’abord diagnostiquer l’état de celle-ci avant qu’elle ne vous fasse faux-bond. Si elle a alimenté votre véhicule depuis plusieurs années, elle est peut-être arrivée en fin de vie ; vous devez alors songer à la remplacer. Dans le cas contraire, s’il s’agit d’une batterie neuve ou récente, vous pouvez considérer deux possibilités principales, parmi tant d’autres. Tout d’abord, il s’agit d’un problème au niveau de l’alternateur, qui ne fournit plus la tension de sortie nécessaire pour la recharge lorsque le moteur est en marche. La batterie travaille alors toute seule, en dépensant de l’énergie pour alimenter tout l’équipement du véhicule, sans en recevoir en retour. À la longue, elle se vide.

En seconde possibilité, il s’agit d’un court-circuit quelque part dans le réseau électrique. Un composant continue de fonctionner, même après l’arrêt du moteur, et ce contact en permanence finit par épuiser la batterie. Dans tous les cas, cette instabilité au niveau de l’alimentation en électricité aura déjà provoqué des effets sur certains composants électroniques, qui sont sensibles à ces variations. Le moment d’intervention du booster ramène alors cette variation à un niveau normal. Et comme pour tout matériel électronique qui subit une coupure ou une instabilité de courant, puis un retour brusque à la normale, il n’y a que deux issues possibles. Soit il reprend son mode de fonctionnement initial, soit il est détruit.

Ainsi, le choix de lancer le booster doit intervenir uniquement en cas de nécessité et non de manière systématique, de manière à préserver votre équipement. En d’autres termes, faites vérifier le circuit électrique et électronique de votre voiture pour découvrir les causes de défaillance de la batterie. Au besoin, ne vous empressez pas d’utiliser un booster, si vous pouvez prendre le temps de recharger normalement votre batterie. Sinon, en cas de nécessité, vous devez adopter les gestes indiqués pour une utilisation optimale.

 

 

La bonne procédure

Pour redémarrer votre moteur à l’aide d’un booster, le meilleur moyen consiste à laisser la batterie en place et la connecter en suivant les consignes habituelles. Pour rappel, il faut brancher le câble à pince rouge sur la borne positive, et la pince noire sur une masse située sur le châssis du véhicule. Ce branchement doit se faire avec le booster éteint. Lorsque vous le mettez en position marche, attendez quelques minutes avant de démarrer le moteur, le temps de laisser la batterie gagner un minimum de charge pour se faire reconnaître par les différents capteurs et calculateurs électroniques de la voiture.

Dans le cas contraire, la batterie sera toujours à zéro volt lorsque le moteur démarre, et ces composants électroniques ne la reconnaîtront pas. Et surtout si vous retirez rapidement le booster, ces derniers vont s’affoler à force de recevoir tout le courant rendu par l’alternateur alors qu’il devrait revenir à la batterie. Cette surcharge risque de les détruire. La raison recommande de laisser votre booster quelques minutes encore après le démarrage, le temps au circuit de charge de fonctionner de manière normale, et à la batterie de reprendre un fonctionnement régulier du cycle de recharge.

Au besoin, vous pouvez même laisser le booster toujours connecté si vous devez vous rendre à un garage pour faire remplacer la batterie. Les professionnels sauront quoi faire pour maintenir le circuit électronique alimenté, même si elle doit être retirée. Au besoin, ils pourront configurer, mettre à jour ou remplacer les pièces électroniques défaillantes.