Dernière mise à jour: 09.07.20

 

La vie met les êtres humains devant de nombreux défis à relever au quotidien. Au moment où l’on s’y attend le moins, un drame peut survenir. Savoir faire ce qu’il faut dans l’immédiat peut permettre de sauver quelqu’un. Différents organismes permettent aujourd’hui d’acquérir les gestes de base de premier secours.

 

La Croix-Rouge

Cet organisme spécialisé a acquis une notoriété internationale en termes de prise en charge et de soins appliqués dans n’importe quelle situation de crise. En temps de guerre, durant des manifestations culturelles, sportives, ou même pour de simples événements de grande envergure, sa présence apporte l’assurance d’une sérénité en cas d’incident ou d’accident pouvant entraîner des blessures ou des traumatismes. Avant l’arrivée à l’hôpital où un blessé pourra recevoir le traitement adéquat, la Croix-Rouge constitue le premier rempart présent sur les lieux du drame, afin de prodiguer les premiers secours.

La Croix-Rouge représente ainsi la première porte où frapper si vous souhaitez vous former aux gestes essentiels, qui pourront faire la différence entre le maintien et la perte d’une vie. Et pourquoi ? Simplement parce que depuis son existence, cette entité a vu des milliers de cas d’urgence, où la vie est souvent en jeu. De ces expériences vécues, elle a pu mettre sur pied divers plans et stratégies pour pallier les difficultés dans le feu de l’action, et permettre de maintenir la victime dans la bonne posture. Avec ou sans matériel spécifique, elle représente aujourd’hui une référence en matière d’assistance. Elle reste d’ailleurs la principale initiatrice dans la formation des autres entités, groupements ou même des particuliers œuvrant dans les premiers secours.

Pour intégrer une formation aux premiers secours auprès de la Croix-Rouge, vous pouvez consulter le catalogue national de formation aux premiers secours, disponible sur le site web de la représentation française de l’organisme. Vous pourrez y sélectionner précisément le type de formation qui vous convient, ainsi que les lieux d’apprentissage.

Vous y trouverez également les différents horaires qui pourraient correspondre à votre propre disponibilité. À l’affichage des résultats, vous pourrez soumettre votre demande d’inscription. Il vous suffit de remplir correctement le formulaire prévu à cet effet, qui sera ensuite transmis à l’adresse de la délégation de formation que vous aurez choisi. Celle-ci vous confirmera la validité de la session que vous demandez par téléphone ou par e-mail, pour valider votre inscription.

Le corps des sapeurs-pompiers

Outre le cliché de l’alerte incendie et de l’image du soldat du feu en uniforme, les pompiers sont également sollicités pour de nombreuses autres interventions. Les casernes qui se trouvent dans votre département peuvent alors représenter une autre adresse recommandée pour apprendre les bases du premier secours. La raison principale s’explique par le fait que selon le site officiel de la campagne orientée en ce sens, plus de 100 000 sapeurs-pompiers ont obtenu un certificat de formation à la PSC1, ou Prévention Secours Civique de niveau 1.

Par ailleurs, dans le cadre de leurs activités professionnelles, ils sont tous les jours confrontés à des cas réels dans lesquels ils ont la possibilité d’appliquer à chaque fois leurs acquis, et même de les améliorer en fonction des situations. Ils constituent de ce fait des formateurs en puissance, qui pourront vous transmettre un savoir essentiel, qui vous permettra de maintenir une vie jusqu’à l’arrivée des spécialistes, et même de la sauver.

Afin d’intégrer une formation chez les sapeurs-pompiers, vous devez avant tout savoir que leur proposition peut être suivie, même par un enfant de 10 ans. Néanmoins, un accord parental est nécessaire pour les mineurs. Pour participer, vous devez prendre contact avec les sapeurs-pompiers de votre région ou de votre département, puis prendre connaissance du planning pour chaque formation. Généralement, la formation par les hommes des casernes s’effectue en session unique d’une journée.

Elle se constitue surtout de mises en situation, durant lesquelles vous apprendrez l’essentiel des conduites à tenir en cas de problèmes. Par la même occasion, vous apprendrez des gestes simples à adopter pour agir rapidement et efficacement en cas de problème. En principe, vous pourrez acquérir les bonnes méthodes pour prévenir les secours, pour mettre une victime à l’abri, et vous en occuper de manière optimale avec tout ce dont vous disposez, même d’une trousse de secours pas chère disposant du minimum d’équipement.

Les autres organismes de formation

Outre la Croix-Rouge et les sapeurs-pompiers, de nombreux autres organismes peuvent également vous fournir les bases du secourisme et des gestes de premier secours. À ce jour, près d’une vingtaine d’organisations peuvent vous aider dans votre quête de la connaissance essentielle des gestes qui sauvent.

Vous pouvez par exemple vous tourner vers des associations généralistes comme l’ANPS ou Association nationale des premiers secours, du CFS ou Centre français de secourisme, ou encore le FNPC, ou Fédération nationale de protection civile. Vous pouvez également, au besoin, vous tourner vers des groupements plus spécifiques dont les formations restent quand même accessibles à tout le monde, comme l’ANENA ou Association nationale pour l’étude de la neige et des avalanches, ou le SNSM ou Société nationale de sauvetage en mer.

Comme pour la Croix-Rouge et les sapeurs-pompiers, vous pouvez vous renseigner sur l’inscription pour une formation en secourisme auprès de la représentation de ces organismes, dans votre département. Le plus rapide consiste bien sûr à consulter le site web de chaque organisme, afin de prendre connaissance des conditions d’inscription. Vous y trouverez également tous les détails sur chaque type de formation, afin de savoir si celle qui vous intéresse figure bien au programme.

En effet, si des modules communs peuvent exister dans la plupart des cas, certains autres sont beaucoup plus spécifiques. Les centres spécialisés, suivant le domaine d’intervention dans lequel ils opèrent, se distinguent en effet les uns des autres. En guise d’exemple, des spécialités peuvent distinguer la FFESSM (Fédération française d’études et de sports sous-marins) de l’ADSP (Association nationale des directeurs des pistes et de la sécurité des stations de sports d’hiver). Vous y trouverez également d’autres informations utiles comme les coûts et les durées des différentes formations.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments