Dernière mise à jour: 10.12.19

 

Une simple alarme peut ne pas suffire pour dissuader un voleur de commettre son méfait. Pour que la sécurisation de votre voiture soit complète, il serait plus judicieux d’utiliser un antivol. Ce type de dispositif réduira les probabilités de réussite d’un vol.

 

Utiliser un antivol pour dissuader les voleurs

Une alarme n’est pas toujours visible sur un véhicule, c’est pourquoi un voleur sera toujours tenté de vérifier par lui-même si votre voiture en dispose. Ce n’est pas le cas pour la majorité des antivols qui sont immédiatement repérables. Le malfaiteur cherchera donc des voitures non équipées de dispositif de sécurité avant de se rabattre sur la vôtre.

L’efficacité de ces dispositifs peut cependant varier selon le type et le prix. D’ailleurs, vous avez ici une sélection des meilleures offres en ce sens. Cette efficacité est mesurée selon le temps que met le voleur pour neutraliser le dispositif. En général, si le temps mis pour retirer l’antivol dépasse plus de trois minutes, le malfaiteur se découragera et préfèrera s’enfuir plutôt que de poursuivre son méfait.

Le sabot antivol fait partie des antivols les plus répandus. Il en existe aussi bien pour les voitures que pour les motos et les scooters. Ils sont solides et empêchent complètement le véhicule de bouger en bloquant ses roues. Parmi les plus célèbres, figure le sabot de Denver qui est en général utilisé par la police, mais il peut aussi être utilisé par des particuliers. Sa constitution fait que le dispositif est facile à mettre en place et à enlever. Il est cependant difficile de le retirer de force et il est impossible de rouler avec. Les sabots de bonne qualité sont accessibles à partir de 70 euros.

 

 

Utiliser différents dispositifs de blocage

Les dispositifs qui sont moyennement efficaces sont les cannes qui servent à bloquer le volant. Il en existe plusieurs dont le plus simple permet juste de bloquer la rotation du volant. De cette manière, si le voleur réussit à démarrer le véhicule, il ne sera pas en mesure de le manipuler. Les bloque-volants les plus larges sont sous forme de canne. Ils immobilisent le volant et sont placés derrière la pédale de frein. De ce fait, la canne antivol peut avoir deux fonctions, celle de bloque-volant et celle de bloque-pédale.

Il faut cependant noter qu’il existe des dispositifs qui servent uniquement à bloquer les pédales. Leur utilisation permet simplement de limiter le contrôle que pourrait avoir un voleur sur une voiture. Il ne pourra ni accélérer ni freiner. Un autre moyen de limiter le contrôle du véhicule est l’utilisation de canne pour levier de vitesse. Cependant, son efficacité est très moyenne.

Les bloque-volants coûtent aux alentours de 50 euros. Ce système n’est pas toujours infaillible, car il suffit parfois au voleur de couper la canne de protection pour gagner le contrôle du véhicule. Pour éviter que cela ne se produise, il faut parfois investir dans les dispositifs plus coûteux dont la résistance est supérieure.

 

Utiliser un système électronique comme protection

L’électronique est de plus en plus présente dans les voitures modernes. Il permet de contrôler le fonctionnement global de l’appareil et permet même de vous avertir à l’aide de notifications en cas de soucis techniques. Les dispositifs dont s’équipent les voitures sont de plus en plus intelligents et peuvent désormais vous aider à sécuriser les véhicules. Ils reposent cependant sur l’alimentation électrique. C’est pourquoi il est souvent déconseillé d’utiliser un coupe-circuit sur ces voitures équipées d’électronique.

Les solutions high-tech apparaissent petit à petit sur le marché. Parmi les plus innovants figure le démarreur auto à scan d’empreinte digitale. Grâce à ce dispositif, il sera impossible à tout individu autre que le propriétaire de démarrer la voiture. Cependant, il est encore rarement utilisé.

Les constructeurs automobiles se penchent cependant sur les systèmes de sécurités qui pourraient révolutionner le domaine de la sécurisation automobile. Ainsi, il se peut que dans un futur proche, les véhicules soient contrôlables à distance par les propriétaires, empêchant ainsi les voleurs de réussir leur coup. Malgré tout, les questions de sécurisation informatique d’un tel système à distance sont encore à débattre. Pour l’heure, la meilleure sécurisation électronique la plus répandue est le système intelligent qui empêche le démarrage en l’absence de la clé. Ceci protégera votre véhicule contre les individus rusés qui relient directement les fils de contact du démarreur. En effet, la présence de la clé doit générer l’envoi d’un signal sans lequel le démarrage n’aura pas lieu.

Pour les voitures qui seraient indépendantes de l’électronique, les systèmes de protection classique tels que le coupe-circuit seront plus recommandés. Le coupe-circuit est en réalité un dispositif qui bloque l’alimentation provenant de la batterie pour éviter les risques d’incendie lors d’un accident. Il peut donc servir à protéger votre voiture, car sans la batterie, elle ne peut pas démarrer. Un malfaiteur qui tenterait de s’enfuir avec votre véhicule ne pourrait donc rien faire.

 

 

Investir dans un traceur GPS

Le traceur GPS ne peut pas empêcher un individu de s’emparer de votre véhicule. En revanche, il permettra de retrouver votre voiture où qu’elle soit. Son fonctionnement est simple. En général, il reçoit un signal provenant d’un satellite lui indiquant sa position géographique. Cette information pourra être stockée et exploitée selon le type de GPS.

Pour certains types d’appareils, il est possible de recevoir des notifications par SMS indiquant la position actuelle du véhicule. Les systèmes avancés sont capables de créer un historique sur le déplacement du véhicule, ses arrêts et la vitesse de déplacement à chaque instant. Les dispositifs plus simples et moins coûteux se contentent de retenir la position actuelle de la voiture et d’effacer les anciennes informations stockées par les nouvelles données reçues. Il vous faudra débourser en moyenne 50 euros pour vous équiper de ce système de sécurité.

Cependant, ce système a aussi ses failles. Certains modèles sont dotés de leur propre batterie qui détermine le temps de fonctionnement de l’appareil. Lorsque la batterie est à plat, le dispositif est à l’arrêt et ne sert plus à rien. Pour pallier cet inconvénient, certains modèles sont reliés directement à la batterie de la voiture. Leur autonomie est donc élargie.