Dernière mise à jour: 20.10.20

 

Pour parer à toute une éventualité, il est toujours prudent de prendre connaissance de quelques gestes de premier secours. En effet, il se pourrait que vous soyez confronté à des situations d’urgence comme une personne malade ou blessée, que ce soit dans la rue, dans les lieux de travail, dans les lieux publics ou même chez vous.

 

4 étapes cruciales présecours

Bien que l’on soit systématiquement prudent au cours de la journée, l’on n’est pas pour autant à l’abri du danger. C’est d’ailleurs pour cela qu’il vaudrait mieux ne pas vous séparer de votre trousse de secours, car cela pourrait vous être avantageux dans le cas où vous subiriez un accident ou que vous en seriez témoin. Néanmoins, avant d’entamer les gestes ou de procéder à un secours, sachez qu’il existe 4 étapes simples que vous devrez suivre avec calme:

 – Assurez-vous que le lieu de l’accident ainsi que les personnes accidentées sont en sécurité : pour pouvoir pratiquer les gestes de premiers secours en toute quiétude, il faut s’assurer que vous et la personne victime ne courrez aucun autre danger. Si vous constatez que vous êtes encore exposé à des situations dangereuses, redoublez de vigilance et sécurisez les lieux avec les moyens du bord : vous pouvez par exemple commencer par créer un périmètre de sécurité et appeler les services d’urgences.

 – Évaluez l’état de la personne nécessitant les secours : vous devez vous présenter à la victime, lui rassurer et lui expliquer ce que vous allez faire pour l’aider. Le pronostic vital est le plus important à déterminer, est-il mis en jeu ? Est-ce que la personne respire encore ? Est-ce que son cœur bat ? Est-elle consciente ? Elle saigne, ou pas ?

 – Demandez de l’aide : en cas de besoin, appelez les services d’urgence ou le médecin le plus proche pour vous aider

 – Effectuez les gestes de premiers secours : restez calme, ne stressez pas, ne paniquez pas. De même, faites uniquement les gestes que vous maîtrisez. En effet, ceux qui ne sont pas maîtrisés ou effectués avec maladresse peuvent dans certains cas envenimer la situation.

Gestes de premiers secours lors d’un saignement

Ces premiers types de gestes s’effectuent fréquemment lors d’un accident de route ou sur un lieu de travail. Vous n’en avez jamais fait, voici quelques étapes par lesquels vous allez passer :

 – Repérer l’origine du saignement : généralement, trouver l’origine du saignement n’est pas difficile, cela passe par une simple vérification du corps de la victime et de ses blessures physiques .Néanmoins, dans certains cas, l’origine peut être cachée par la position de la concernée ou par ses vêtements. Si ce cas se présente, il faut essayer d’écarter ou même de déchirer le vêtement en question. Il est également possible de palper le corps de la victime.

 – Si la victime est consciente et qu’elle peut comprimer sa blessure, demandez-lui de le faire afin d’éviter une infection. Autrement, vous  allez devoir le faire tout en prenant vos précautions : gants d’examen ou gants stériles, sac en plastique, sachet ou linge propre, selon la disponibilité des matériels

 – Mettre la victime en position horizontale (en décubitus dorsal) puis appelez les secours une fois cela effectué.

 – Si le saignement persiste, vérifiez si votre pression sur la plaie est bien ferme sinon comprimez cette dernière fermement le temps que les secours vous viennent en renfort.

 – Si vous n’arrivez pas à faire une pression manuelle plus ferme ou que vous devez retirer votre main, appliquez un tampon relais pour la remplacer (un tampon relai est un tissu propre que vous allez utiliser pour recouvrir entièrement la blessure). À ce sujet, le tissu doit faire 2 fois le tour du membre blessé et doit être bien serré.

 – Si le tampon relais n’arrive pas à arrêter le saignement, il faudra créer une seconde couche.

 

Les gestes de premier secours lors d’un étouffement

En ce qui concerne cette seconde situation, elle se produit généralement lors d’un repas. Tout naturellement, la victime est consciente, mais elle éprouvera une difficulté à respirer ce qui ne lui permettra pas de vous répondre verbalement. En ce sens, elle va très certainement vous faire un signe avec la main ou elle va secouer la tête pour vous indiquer qu’elle a besoin d’aide. Voici comment vous devez procéder :

 – Donnez une claque dans le dos de la victime. Pour ce faire, vous devez être sur son côté et légèrement en arrière. Baissez-la vers l’avant et appuyez sa poitrine d’une seule main pour éviter que l’objet ne s’enfonce pas au fond des voies aériennes. Tapez au minimum 5 fois la victime entre les omoplates. Après chaque claque, vérifiez si tout rentre dans l’ordre.

 – Si la claque ne marche pas, vous pouvez faire des compressions abdominales. Mettez-vous derrière la victime, placez vos 2 bras autour de la partie supérieure de son abdomen, penchez-la vers l’avant, placez un poing fermé entre le nombril et l’extrémité inférieure du sternum et maintenez bien votre poing à l’aide de votre autre main. Poussez ensuite votre poing vers vous et vers le haut. Réalisez ces compressions au maximum 5 fois.

 – Vous pouvez également alterner 5 claques et 5 compressions abdominales

 – Si la victime perd conscience, posez-la au sol et appelez les secours. En attendant, entreprenez une réanimation cardiaque en effectuant 30 compressions thoraciques.

 – Effectuez la réanimation jusqu’à ce que la victime reprenne son souffle ou que les secours arrivent

Les gestes de premier secours lors d’un arrêt cardiaque

Quand est-ce que l’on doit suspecter un arrêt cardiaque ? Un arrêt cardiaque survient généralement lorsque la victime est inconsciente, qu’elle ne respire pas ou qu’elle respire anormalement et qu’elle ne présente pas de pouls périphériques (pouls carotidiens ou fémoraux). Dans ces situations, il n’y a pas à se poser des questions, il faudra instantanément que vous préveniez les secours.

Toutefois, faire les 100 pas autour de la victime en attendant que ces derniers vous viennent à la rescousse n’aidera personne. Ainsi, pour augmenter les pronostics vitaux du concerné(e), vous pouvez effectuer des gestes de réanimation. Votre mission sera donc d’alterner 30 compressions thoraciques et 2 insufflations.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments