Dernière mise à jour: 21.11.19

 

Avec les techniques de construction modernes dont bénéficient désormais les pneus, les risques de crevaison sont réduits. Ce souci peut malgré tout se produire inopinément et il convient de toujours s’y préparer pour éviter d’être bloqué au milieu de nulle part.

 

Prévoir les cas de crevaison

Tout d’abord, pour éviter toute surprise en cours de route, vérifiez l’état de vos pneus avant d’entreprendre un voyage. La raison des soucis au niveau des roues peut être une simple fuite d’air non vérifiée. Mais également, il est possible que les pneus aient subi un choc ou que vous ayez traversé une route plutôt rocailleuse durant votre dernière virée. Dans ce cas, regardez s’il n’y a pas d’entailles quelque part au niveau des roues. Il est même possible que cette entaille soit invisible. Pour la vérifier, à l’aide d’un capteur, vous pouvez mesurer la pression de vos pneus et voir si elle baisse anormalement. Autrement, gonflez-les à bloc et immergez-les dans l’eau. S’il y a des bulles d’air qui s’échappent, alors il y a inévitablement une fuite.

Sachez que le dégonflement des pneus en cours de route entraîne une perte de la maniabilité du véhicule. Un pneu peu gonflé est aussi susceptible de crever facilement. En effet, le manque d’air implique que les nappes du pneu sont plus comprimées par le poids du véhicule. Sous l’effet de cette pression, elles finiront par exploser.

Pour éviter des crevaisons en pleine route dans ce cas, il faut avoir l’habitude de remplacer les pneus usés. Faites également de même pour ceux qui présentent des fuites et qui sont irréparables. Par ailleurs, il est indispensable de faire attention à vos pneus quand vous conduisez. En ce sens qu’il faut éviter de rouler sur une voie présentant des dangers pour ces derniers. Vous pouvez aussi utiliser des pneus runflat pour limiter les risques de détérioration des pneus. Avec ce type de pneumatique, il vous sera possible de conduire même en cas de crevaison. En effet, grâce à leurs flancs renforcés, ils ne descendent pas entièrement à plat lorsqu’ils sont crevés. Vous serez cependant contraint de conduire à moins de 50 km/h lorsque vous les utilisez en cas crevaison.

Afin de reconnaître les pneus runflat, les constructeurs inscrivent des caractères sur le flanc de leurs pneumatiques qu’il vous faudra vérifier. Par exemple, si un pneu de chez Goodyear est un runflat, les lettres RFT ou EMT seront inscrites sur le flanc. Pour le constructeur Continental, vous identifierez les mentions CSR ou SSR et ainsi de suite.

Outre ces points, s’équiper de certains outils vous permettra également de résoudre partiellement le problème du pneu crevé. Il y a par exemple les bombes anti-crevaison et les kits de réparation qui sont pratiques, mais ce sont seulement des solutions d’urgence. Une clé, un cric hydraulique et un pneu de secours seront également requis lorsque vous prenez la route et vous permettront de réaliser un dépannage par vous-même.

Concernant les pneus de rechange, l’idéal serait d’avoir un pneu possédant les mêmes propriétés que ceux qui sont déjà installés sur votre voiture. De cette manière, il sera immédiatement opérationnel. Si vous n’avez pas les moyens d’acheter un pneu identique à ceux que vous avez, achetez un pneu dont les caractéristiques en sont proches. Sachez toutefois qu’il est recommandé de ne l’utiliser que le temps d’arriver chez le dépanneur. En effet, la différence de propriété peut affecter la maniabilité de votre auto.

 

 

Changer de roues

Au cas où vous ne disposez d’aucun outil pour effectuer le remplacement des pneus vous-même, il vous faudra contacter un dépanneur. Tenez-vous informé des garages les plus proches dans ce cas, si vous traversez une route à risque. Grâce à Internet, il est de plus en plus facile de trouver un bon garage au meilleur prix et à proximité de votre localisation.

Pour procéder vous-même au remplacement de vos roues, il vous faudra utiliser un cric, une clé et une roue de rechange. Le cric servira à surélever la voiture de sorte à ce que les pneus ne soient plus en contact avec le sol. Ensuite, servez-vous d’une clé pour retirer les écrous qui retiennent la roue sur la jante. S’il y en a qui sont de types antivols, il faudra se servir de la douille spécialement conçue à cet effet pour les retirer. Il ne restera plus qu’à placer la nouvelle roue et à bien la fixer.

En prévision du prochain changement de roue par contre, ne serrez pas trop fort les écrous. D’autant plus que si vous utilisez une roue galette ou un pneu différent de l’original, le remplacement devra se faire dans les plus brefs délais. À noter que si vous faites ce changement de roue sur la route, il faudra utiliser un triangle de signalisation et porter un gilet. Dans ce cas et autant que possible, placez-vous en bordure de route, levez le frein à main et utilisez le triangle pour informer les automobilistes qui passent que vous avez un souci.

 

 

Les bombes anti-crevaisons et les kits de réparation

Lorsque la crevaison n’est pas trop grave, il est possible de réparer le pneu en colmatant la fuite. Cette solution reste cependant temporaire, car ces colmatages ne sont pas durables. En plus de limiter la vitesse maximale autorisée, ils peuvent dégrader le pneu sur le long terme. L’avantage de ces colmateurs c’est qu’ils sont bon marché et qu’ils sont très faciles à utiliser. En respectant les conditions d’utilisation, ils vous permettront d’arriver à temps dans un garage pour effectuer un changement de pneu.

Les plus simples d’utilisation dans ce cas, ce sont les bombes anti-crevaisons. Ce type de bombe permet d’injecter une mousse durcissant dans le pneumatique. Certaines variantes peuvent cependant abîmer le capteur de pression de roues. C’est l’une des raisons pour lesquelles il faut limiter son utilisation. Il faut savoir que les professionnels refusent souvent de toucher au pneu ayant utilisé ce procédé. De plus, il est interdit de rouler à plus de 80 km/h si vous avez appliqué la mousse de la bombe sur votre pneumatique. Par ailleurs, n’attendez pas que le pneu soit entièrement à plat avant de colmater. Dès que le comportement du véhicule change, vérifiez vos pneus, détectez la fuite et colmatez-la. Si vous avez besoin de regonfler le pneu par la suite, il vous faudra un compresseur.