Dernière mise à jour: 13.11.19

 

Téléphoner en roulant est formellement interdit. Que vous conduisiez sur 4 ou 2 roues, les sanctions sont très strictes. Cependant, il est possible de prendre un appel au volant si vous avez les dispositifs adaptés. Impossible donc de répondre aux SMS. Soyez vigilant et adoptez désormais les bonnes pratiques pour éviter les répressions.

 

Ce qu’il ne faut pas faire

Lorsque vous conduisez, vous ne devez absolument pas avoir le téléphone en main. Qu’il s’agisse d’envoyer un SMS vite fait ou de répondre à un appel urgent, vous n’y êtes pas autorisé. Vous n’avez pas non plus le droit d’utiliser un kit sous forme d’écouteurs. Même si le dispositif n’est porté que sur une oreille, cela revient au même, donc cela est autant interdit. Bien que les écouteurs soient discrets, ils ne sont pas autorisés en voiture. N’ayez pas recours à des moyens plus voyants tels que le casque audio, cela empirerait votre situation. Idem, même si le casque n’est porté qu’à une seule oreille, vous serez sanctionné. 

Même si l’oreillette Bluetooth s’avère être un gadget très pratique, son utilisation n’est pas autorisée au volant. Elle n’est donc pas une solution efficace. Si vous disposez d’un véhicule à deux-roues motorisé, sachez que l’utilisation d’écouteurs est aussi passible de sanctions dans ce cas. Ne vous laissez pas prendre avec un téléphone coincé dans le casque non plus. La totalité de ces pratiques : écouteurs, casques, oreillette Bluetooth, téléphone à la main, sont interdites si vous roulez à vélo.

 

 

Les répercussions négatives

Sachez que l’interdiction de ces situations a été mise en place avant tout pour la sécurité du conducteur. En cas d’accident, il sera le premier en danger, mais aussi toute personne se situant à proximité. La discipline est établie pour le bien d’autrui. Le conducteur doit garder sa concentration en permanence. Dès que vous plongez vos yeux sur un texto, vous perdez votre attention. Les risques d’accident se multiplient alors par 23 alors que vous ne détournez vos yeux que pendant 5 secondes environ. Même si vous utilisez des kits, vous serez tout autant déconcentré. Vous vous mettez en danger, mais également ceux qui vous entourent ou se trouvent dans le même véhicule que vous.

L’article Article R412-6-1 du Code de la route réprime l’usage des téléphones en conduite. L’interdiction d’utiliser les casques, oreillettes et écouteurs s’y est additionnée depuis 2015. La sanction équivaut au retrait de 3 points sur votre permis de conduire. En plus, vous risquez une amende de 135 euros. Ces sanctions sont valables pour toutes les situations précitées : port d’oreillette, de casque ou d’écouteurs, téléphone à la main. Depuis 2019, les forces de l’ordre ont même le droit de vous retirer de votre permis. Ce dernier cas s’applique si vous commettez une autre infraction en plus de téléphoner au volant. Même si vous oubliez votre clignotant une fois ou que vous avez oublié les règles de priorité, cela pourrait vous coûter cher.

 

Comment téléphoner et rouler ?

Pour pouvoir téléphoner librement en voiture, procurez-vous un dispositif intégré à votre véhicule. Le support pour téléphone spécialement conçu pour les autos est très pratique. Si quelqu’un vous appelle, vous pourrez décrocher et activer l’option mains libres. Vous garderez les yeux devant vous, vos mains sur le volant, tout en répondant à vos appels urgents. Il y a moins de risque de déconcentration dans ce cas. La technologie innovante vous permet même de ne pas bouger un seul doigt pour passer un appel ou texter quelqu’un. Il vous suffit de tout épeler et le téléphone se charge de tout faire à votre place. Pour les conducteurs de deux-roues, il existe également un dispositif intégré pour les casques. Ils sont très pratiques et ne nécessitent aucun mouvement vous mettant en danger.

Si vous vous servez de votre téléphone en guise de GPS, cela est tout à fait autorisé. Cependant, ne le gardez pas entre vos mains. Ayez un support pour le placer et ne l’utilisez en aucun cas pour d’autres situations. Dans ce cas, le téléphone doit uniquement vous aider dans votre conduite afin de vous montrer le meilleur itinéraire. Tout autre écran utilisé pour d’autres fins à part la conduite est formellement interdit dans le champ de vision du conducteur. Télévision, ordinateur et autres doivent se situer derrière lui.

 

 

Choisir son support téléphone voiture

Le support téléphone voiture représente votre meilleur allié si vous devez impérativement communiquer via votre Smartphone lorsque vous êtes au volant. Néanmoins, vous devez poser quelques critères de choix afin de bénéficier des meilleures fonctionnalités que cet outil propose. Déterminez en premier lieu où vous allez installer le support. Il peut se placer sur la console centrale, ce qui serait l’emplacement idéal ou sur le tableau de bord, le volant ou le compteur. Une fois que vous serez au magasin, testez d’abord la stabilité du support téléphone voiture. Il est important que celui-ci soit en sécurité en cas de secousses. Des modèles résistants aux vibrations et désordres existent spécifiquement. Puis, passez à la durabilité du produit. Celui-ci doit vous servir le plus longtemps possible afin d’éviter des dépenses inutiles. Puis, choisissez bien l’aspect du support. Il doit être en harmonie avec le design intérieur de votre auto. 

Cette pièce servira à agrémenter votre véhicule et non à détériorer son esthétisme. Optez aussi pour un accessoire prônant la praticité. Vous devez pouvoir l’utiliser sans gêne et avoir accès à vos informations de manière facile selon les bons réglages d’angles. N’oubliez pas de vérifier les matériaux de fabrication du support. Optez pour ceux attestés non toxiques et résistantes. L’attestation pour le respect de l’environnement serait aussi idéale. L’ABS figure parmi les matériaux réunissant ces critères. Parmi les types de supports de téléphones sur le marché, vous avez amplement l’embarras du choix. Celui à ventouse prône sur la praticité puisqu’il est portable. Le support de téléphone à grille d’aération, quant à lui, se fixe sur les sorties d’air. Il se trouve donc à proximité du conducteur. D’autres types viennent s’ajouter à ceux-là, à vous de choisir !