Dernière mise à jour: 13.11.19

 

Sans en avoir l’air, les conditions atmosphériques influencent l’aspect physique de l’environnement. Les routes qui nous mènent d’un endroit à un autre en sont une preuve irréfutable, quand nous savons qu’une voie bien stable en été peut se transformer en patinoire l’hiver. Les pneus adaptés s’imposent alors de façon logique.

 

Des raisons physiques et techniques

Tout comme nous troquons nos sandales et tongs d’été pour des bottes plus confortables et douillettes en hiver, les pneus de nos voitures doivent suivre la même tendance. En effet, la saison froide nécessite la prise de certaines précautions, autant pour le genre humain que pour le monde de l’automobile. Pour ces dernières, la première décision logique au moment du passage à l’heure d’hiver consiste à changer les pneus. Vous devez équiper votre véhicule de pneus hiver pour diverses raisons, dont la principale se situe d’abord au niveau physique. 

Les constructeurs ont conçu les pneus hiver pour des conditions climatiques rigoureuses. De ce fait, un pneu été aura du mal à affronter les différentes subtilités des transformations de l’état de la route, qui peut selon les cas se recouvrir de neige ou de verglas. À la suite des nombreux accidents dont nous avons entendu parler par le passé, pour cause de chaussée glissante dans la plupart des cas, le concept du pneu neige a été amélioré, pour donner naissance au pneu hiver. Si le premier servait donc spécialement aux routes enneigées des régions fortement victimes de cette précipitation, le second permet aujourd’hui de s’engager plus sereinement sur n’importe quelle surface subissant des chutes de température. Le pneu hiver ne se limite désormais plus à assurer ses services vis-à-vis de la neige, il se montre tout aussi efficace sur les routes humides et froides. 

Du point de vue technique, un pneu hiver a été construit avec une enveloppe en caoutchouc plus souple. Cette qualité le rend beaucoup plus susceptible d’encaisser la différence de température entre le froid ambiant et soufflant de l’extérieur, par rapport à la chaleur qu’il génère par frottement avec la chaussée. À l’arrêt, les risques d’éclatement ne se rencontrent plus, toujours grâce à cette enveloppe plus souple, qui s’adapte à la prise de position de l’air enfermé dans le pneu, sous l’influence du froid. 

En outre, les rainures présentent des images sculptées plus aptes à absorber les changements de consistance de la surface du bitume ou de la piste enneigée. Côté mécanique, avec l’usage des pneus hiver, vous permettez à votre voiture de bénéficier d’une souplesse de mouvement beaucoup plus ressentie. Sauf en cas de présence neigeuse excessive, un tel pneu ne nécessite plus l’ajout d’autres accessoires comme les chaînes. Ces rajouts supplémentaires peuvent en effet influencer de manière significative sur d’autres paramètres inhérents à l’ensemble de la voiture. Ne serait-ce qu’au niveau de la sollicitation du moteur, des pneus normaux auront de la peine à donner leur plein rendement dans un milieu glissant, mais froid. 

Comme la boue en effet, la consistance de la neige peut varier et nécessite ainsi un pneu adapté pour vous permettre de passer sans encombre. Quant à l’aspect général, un pneu d’hiver doit pouvoir procurer le même confort que son homologue d’été, malgré un état de terrain d’évolution beaucoup moins clément. La souplesse de la structure qui constitue l’enveloppe n’est pas étrangère à cet avantage.

 

 

Des contraintes liées à la sécurité

La mise en place de pneus hiver ne constitue pas une obligation pour le moment, sur le territoire français. Néanmoins, cette situation ne saurait tarder, sachant que de nombreux autres pays ont déjà adopté cette disposition. Vous feriez bien de vous plier à cette habitude désormais, notamment si vous comptez effectuer des déplacements routiers à l’étranger, en période hivernale. Vous serez tranquille en cas d’incident ou d’accident, car les autorités chercheront à établir les responsabilités en vérifiant en premier lieu si vous aviez des pneus adaptés à la saison. 

En outre, les constructeurs de l’Hexagone attendent toujours le vote législatif et gouvernemental pour la transformation de cette obligation en Loi. Si la décision tombe, au moins vous ne serez plus pris de court. Au-delà de cet aspect administratif, la raison de sécurité se situe également au premier plan par rapport à la conception du pneu. Les études menées pour la conception et la réalisation ont abouti à un pneu construit avec des matériaux adaptés aux rigueurs de l’hiver. 

L’enveloppe plus souple assure un confort certain, mais également une maniabilité accrue sur sol instable et glissant. En outre, les dessins de sculpture sur la bande de roulement et le flanc vous assurent une adhérence optimale et une distance de freinage qui vous évitera les sorties de route, tête-à-queue et autres collisions involontaires dues aux parties de glissades incontrôlables ou incontrôlées.

 

 

Des explications économiques

La première constatation ne fait aucune concession : un pneu hiver coûte cher. Et lorsque l’on sait que la logique veut que vous changiez les quatre en même temps et pas seulement les roues motrices, l’ardoise se charge davantage. Mais en vous projetant sur le long terme, vous découvrirez qu’il s’agit d’un investissement finalement rentable. 

Effectivement, sauf si vous avez l’intention de drifter sur la neige, auquel cas un jeu de pneus ne servira que quelques heures, au mieux quelques jours, un pneu hiver ne dure pas qu’une seule saison. En conditions normales d’utilisation, vous les rechausserez de nouveau l’année prochaine, puis l’année suivante, et peut-être encore, en fonction du nombre de kilomètres que vous avalez par période hivernale. 

En parallèle, vous économiserez également sur les pneus été, qui resteront remisés jusqu’à ce qu’ils soient de nouveau sollicités après la fonte des neiges. Par ailleurs, l’utilisation de pneus adaptés pour chaque saison optimise le fonctionnement de votre moteur. Ils vous permettent ainsi de maintenir votre consommation habituelle de carburant. Si vous aviez gardé vos pneus été par contre, vous auriez contraint votre machine avec du matériel inadapté. La consommation en carburant augmentera ainsi logiquement, en conséquence.