Dernière mise à jour: 17.06.21

 

De nombreuses solutions ont été exécutées depuis des décennies pour réduire la montée en puissance de la pollution urbaine. Paris en particulier a instauré l’application de la circulation alternée, avec des résultats plus ou moins probants. En tout cas, des sanctions peuvent tomber en cas de non-respect, hors situations d’exception.

 

Bases du concept

Les gaz émanant des moyens de locomotion pour effectuer les différents déplacements en ville constituent plus de la moitié des facteurs polluants en zone urbaine. Pour réduire cette valeur, la circulation alternée consiste alors à autoriser une auto sur deux à rouler tous les jours. L’interdiction de la voiture à Paris reste encore impossible, mais l’idée d’une circulation différenciée contribue fortement à cet objectif de réduction de la pollution. Le principe est simple, les automobiles à immatriculation paire peuvent s’utiliser les jours pairs, tandis que celles à la plaque impaire devront attendre le lendemain, et vice-versa.

La circulation différenciée à Paris concerne notamment les véhicules légers, c’est-à-dire les voitures personnelles, les motos et scooters qui fonctionnent au carburant fossile. Essence ou diesel, vous devez respecter cette restriction de circulation à Paris lorsque tombe votre tour par rapport à votre plaque.

Exceptions et alternatives

Néanmoins, les responsables qui ont mis en place cette méthode pour Paris et sa circulation ont accordé certaines réserves pour lesquelles vous pourrez utiliser votre voiture sans tenir compte de la circulation alternée. En effet, cette mesure s’applique avant tout à tous les véhicules qui ont été immatriculés sur le territoire français. Si vous venez d’importer le vôtre et qu’il n’a pas encore obtenu sa plaque française, vous aurez alors la chance de pouvoir provisoirement passer outre cette circulation différenciée Paris.

Par ailleurs, le fait de se retrouver à trois personnes au moins, dans le cadre d’un covoiturage, vous libère également de ces restrictions de circulation à Paris. De même, l’utilisation d’un véhicule pour un objectif d’intérêt général vous autorise aussi à rouler tous les jours, que vous ayez une plaque paire ou impaire. Vous devez juste prouver que votre déplacement assure une mission de service public ou un approvisionnement de population, entre autres.

 

Les sanctions applicables

Outre les situations exceptionnelles validées, le non-respect de la circulation alternée à Paris aujourd’hui vous met en infraction par rapport au Code de la route. Même avec tout votre équipement au complet comme les gants de moto, le casque intégral et la veste motard, vous devez attendre votre tour pour rester dans le cadre de la circulation alternée. 

Si vous vous faites prendre, la verbalisation équivaut à une contravention de 2e classe, avec assortiment d’une amende de 35 euros. Cette méthode de circulation alternée à Paris constitue un essai pour vérifier un recul effectif de la pollution urbaine. En cas de succès, les autorités peuvent alors décider de l’appliquer pour toute la circulation en France, toujours en accordant certaines exceptions.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments