Dernière mise à jour: 31.07.21

 

De nos jours, la concurrence est de plus en plus nombreuse lorsqu’il s’agit de marques d’automobiles. Par conséquent, les concessionnaires n’ont plus vraiment une totale mainmise sur le prix affiché d’une voiture, qu’elle soit neuve ou d’occasion. D’ailleurs, la marge des vendeurs permet à la clientèle de négocier comme elle peut la voiture de ses rêves. Nous vous livrons donc quelques astuces pour une négociation réussie.

 

Le rôle d’un concessionnaire

Avant d’acheter une voiture d’occasion chez un concessionnaire, vous devez savoir que ce dernier peut être un vendeur exclusif d’une seule enseigne ou un concessionnaire multimarque. Cela dépend du contrat qu’il a passé avec le constructeur. Suivant les succursales des constructeurs automobiles, ils peuvent commercialiser leur gamme en ayant leur propre réseau de vente selon que la clientèle cible soit un particulier ou un professionnel. Dans tous les cas, un concessionnaire vend des véhicules neufs, de démonstration et de seconde main des constructeurs dont il a obtenu une concession. 

La vente de voiture par ce professionnel se fait alors dans un show-room et le choix des acquéreurs est orienté par des conseillers qui ont été spécialement formés pour répondre aux questions concernant les caractéristiques techniques et mécaniques des voitures et surtout pour avancer toutes les qualités et les avantages offerts par l’automobile convoitée.

Mais ce qu’il faut aussi savoir c’est qu’un concessionnaire bénéficie du label « occasion » de la marque dont il vend les véhicules. En outre, il peut proposer divers services tels que la reprise auto, l’assistance et le dépannage de la voiture, la vente d’accessoires et de pièces détachées, la location longue durée ou avec option d’achat ainsi que le financement avec le crédit auto. Son rôle principal est surtout de satisfaire au maximum et de fidéliser la clientèle. Cette dernière pourra alors essayer de négocier le prix d’une voiture d’occasion en concession et demander une remise commerciale sans pour autant faire une offre d’achat trop basse.

Comment négocier une voiture neuve ?

Afin de négocier une voiture neuve et baisser le prix d’une voiture que vous désirez depuis longtemps, vous devez faire jouer la concurrence et montrer subtilement au vendeur que vous êtes au courant des rabais qui sont proposés ailleurs et qu’il va falloir qu’il soit convaincant au niveau du prix pour que vous choisissiez d’acheter chez lui. Vous devez donc recueillir quelques informations auprès des autres concessionnaires concurrents pour avoir une idée de la marge de négociation pour une voiture d’occasion dont vous disposez et avoir ces offres plus basses avec vous pour servir d’argumentaire. 

En voyant ces ouvertures, il pourra vous faire une proposition plus alléchante ou tout au moins, s’aligner à la concurrence. Il est alors important qu’il comprenne que vous hésitez et que votre décision n’est pas encore totalement prise. Par ailleurs, vous pouvez essayer de ne pas être trop exigeant sur le design du modèle de votre choix pour que le commercial vous propose une voiture en stock qui affichera un prix négociable. En effet, vendre ce genre de véhicule est avantageux pour un concessionnaire, car cela lui permettra de faire tourner son dépôt. Il sera donc plus apte à faire un énorme rabais qui peut atteindre la barre des 10 %.

Enfin, il vous reste l’option des automobiles pseudo-neuves qui sont immatriculées, mais qui n’ont pas encore roulé. Le concessionnaire obtient généralement des primes du constructeur lorsqu’il arrive à vendre ces véhicules. Par conséquent, le vendeur fera un effort maximum pour vous convaincre d’aller vers ces modèles. Il serait aussi plus ingénieux de négocier des bonus et prendre tout ce que le vendeur a à vous offrir. Une révision non payante, un accessoire supplémentaire comme un radar de recul ou encore une peinture métallisée gratuite ne se refusent évidemment pas.

 

Comment négocier une voiture d’occasion ?

Comparé aux voitures neuves, négocier une voiture d’occasion est un peu plus compliqué. Cependant, le marchandage reste possible à condition que vous trouviez la bonne phrase pour négocier un prix. Vu que la marge de négociation pour une voiture d’occasion chez un concessionnaire est assez limitée, vous devrez redoubler d’efforts pour en acquérir une. Vous devez fouiller dans les petites annonces pour repérer une affiche de voiture à vendre. 

Quand il s’agit de voitures d’occasion, le professionnel propose souvent des offres de reprise Argus avec une somme supplémentaire à payer si le véhicule d’occasion est labellisé du constructeur. Choisissez les annonces qui ont été publiées en ligne sur des sites depuis un certain temps. Pour diminuer le nombre d’automobiles en stock garées sur son parking, le professionnel sera contraint de réduire le tarif de la voiture d’occasion. Il en est de même pour un particulier, car s’il fait une annonce, cela signifie qu’il est pressé de vendre son engin pour pouvoir s’acheter un neuf. Il est alors susceptible de céder à la proposition du client.

Par ailleurs, vous devez aussi avoir à votre possession une liste des annonces de modèles équivalents qui se situent dans la même zone géographique que le concessionnaire. Ainsi, ce dernier prendra conscience que la concurrence est rude et qu’il faudra qu’il fasse des efforts pour vous convaincre en affichant un prix à débattre. Lorsque vous sentez que le vendeur est plus ouvert à une négociation, vous devez soulever tous les défauts et les points faibles du véhicule pour faire baisser son prix. Vous pouvez même établir un montant des éventuelles réparations que vous allez devoir entreprendre si jamais vous le prenez.

Préparer un argumentaire d’achat pourra également vous aider à justifier le prix que vous allez annoncer au vendeur. Néanmoins, soyez réaliste et ne proposez pas une somme qui serait trop en dessous de la valeur de la voiture et de la marge de négociation pour une voiture d’occasion chez un concessionnaire. Enfin, cachez votre enthousiasme et montrez-vous hésitant afin que le vendeur redouble d’efforts de son côté.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES