Dernière mise à jour: 13.04.21

 

Si le choix d’une nouvelle voiture tourne autour de plusieurs points, la question de la boîte de vitesses est l’un des plus importants à aborder. Depuis déjà plus de 10 ans, la technologie automatique a révolutionné le monde du transport en commun comme celui du sport mécanique. Grâce à une conception mieux pensée et une maîtrise plus facile au niveau du pilotage, découvrez les multiples avantages et le fonctionnement d’une boîte automatique.

 

La boîte automatique pour mieux conduire

Si la plupart des anciennes générations qui ont grandi avec la boîte manuelle affirment que cette nouvelle configuration nuit à la conduite, c’est faux. En libérant le pied gauche obligé d’être prêt à tout moment, les actions à anticiper sont réduites, une fois sur l’automatique. Si l’on fait référence aux voitures de sport actuelles, l’importance de leur couple n’est pas prise en charge correctement par ce modèle archaïque. 

En optant pour des boîtes séquentielles le plus souvent déclenchées par des palettes qui se situent au niveau du volant, le temps de réaction pour effectuer un quelconque geste de pilotage se fait plus rapidement. Il aurait été difficile pour une formule 1 ou pour les engins utilisés pendant la WRC de compter sur une boîte manuelle sans perdre en performance. En ce sens, l’on peut dire qu’une boîte de vitesses automatique est la plus facile à manœuvrer. Dans tous les cas, avoir un chargeur de batterie en réserve n’est pas de refus, car vous ne pourrez manipuler aucune boîte de vitesse si votre batterie est à court de charge pour une raison ou une autre.

La boîte automatique pour une meilleure consommation

En effet, même si les fanatiques de la boîte manuelle disent que cette nouvelle version a tendance à être plus gourmande en termes de consommation, cela n’est pas du tout le cas. Sur une voiture automatique, la possession de vitesse surmultipliée ne force pas le conducteur à écraser lourdement la pédale d’accélérateur pour avoir une bonne reprise. En autorisant de nombreux rapports jusqu’à 10 pour les meilleurs, la voiture boîte automatique sera plus apte à gérer la dépense en énergie. 

Grâce au système électronique et à une manipulation plus aisée qui ne mobilise pas la main, le véhicule choisit la plage d’usage la plus conseillée pour le moteur afin d’économiser le carburant. Sur un autre versant, avec un modèle doté de boîte manuelle, tout le contraire est à prévoir avec seulement 3 à 4 rapports de vitesse ainsi qu’une grande fatigue au niveau du pied droit. En effet, ce dernier sera obligé d’appuyer fortement pour effectuer une manœuvre kick-Down afin de récupérer un peu de reprises.

 

La boîte automatique pour la rapidité de manipulation

Si avec une boîte traditionnelle, le passage d’un rapport à un second était une opération affreusement lente, la boîte automatique a su faire la part des choses. Bien que cela n’ait pas été facile à mettre en place, l’émergence des modèles dotés de double embrayage a tout changé. Le concept reposait sur la combinaison de la boîte avec une autre qui, cette fois, sera chargée de préparer le rapport suivant pour gagner du temps. Cette innovation a donc permis aux sportifs d’augmenter leur performance en permutant de rapport au moment le plus propice. 

Après cette première trouvaille, il existe un second type de boîte auto connu sous le sigle CVT (Continuously Variable Transmission) qui exclut totalement l’usage d’embrayage automatique. L’avantage de cette boîte est la grande indépendance du moteur qui se charge lui-même d’accélérer ou, au contraire, de réduire la vitesse de l’automobile. 

En permettant une meilleure économie de carburant, ce type de boîte de transmission automatique est employé sur la plupart des voitures hybrides à l’exemple des marques Toyota et Lexus. Outre le confort de conduite qu’il offre, il représente ainsi un choix malin pour effectuer de longs trajets, à l’exemple de vacances en famille. Il ne restera plus qu’à trouver un bon oreiller de voyage pour l’ensemble des passagers et vous pourrez partir à l’aventure.

 

La boîte automatique pour un meilleur rapport qualité et prix

Bien qu’une voiture automatique soit généralement proposée à un tarif légèrement plus élevé, cela peut être justifié par quelques points. En effet, même si l’on constate une différence de prix de 1000 à 2000 euros et plus pour des véhicules de prestige, acheter une boîte manuelle ne sera pas un atout. 

Sachant que la majorité des constructeurs commencent à se pencher vers la version boîte auto, cet excédent de coût se retrouvera amorti une fois qu’il faudra revendre l’automobile. En mettant en place un permis de conduire exclusif pour ce genre de voiture à partir d’une formation moins importante sur le facteur temps, l’essor de cette nouvelle façon de piloter est également avantagé au niveau international. Comme indiqué, ce surplus est difficilement évaluable pour les véhicules très haut de gamme.

 

La boîte automatique pour apprendre à conduire plus facilement

Pour ceux qui n’ont jamais eu l’occasion de manœuvrer une voiture équipée d’une boîte de vitesses automatique, l’expérience est différente sans être ardue. En opérant un petit résumé de la situation, c’est l’innovation mise en place qui sera à l’origine de cette originalité. 

En gros, le conducteur n’aura pas à faire un quelconque mouvement pour passer d’un rapport à un autre. En ce sens, l’arrêt, l’accélération ou la mise en marche du moteur se font de manière distincte et ne se chevauchent pas. En accord avec la force de poussée détectée sur la pédale d’accélération, la puissance la plus compatible sera automatiquement évaluée par la boîte. Pour un aspirant chauffeur qui veut conduire une automatique, vous comprendrez plus rapidement cette nouvelle technologie par rapport à la manuelle qui nécessite la maîtrise de plusieurs sortes de manœuvres.

La boîte automatique pour une interprétation plus facile

En enlevant plusieurs éléments de l’ancien fonctionnement de la boîte de vitesses, vous serez peut-être perdu devant cette nouvelle boîte auto de transmission. Dans la majorité des cas, vous allez retrouver un levier de changement d’usage, mais ce dernier sera employé de manière différente comparée à l’ancienne. On y voit généralement 4 sigles à savoir P, R, N et D qui correspondent chacun à une façon de conduite spécifique.

 – Le P

Pour P qui signifie explicitement Parking, cette position s’utilise comme indiqué lorsque vous voulez stationner la voiture. Pour cela, il va bloquer la transmission en se faisant passer pour un frein de parking automatique sans l’être vraiment. En temps normal, vous ne pourrez pas vous extraire de l’automobile tant qu’elle n’aura pas été mise dans cette disposition. Dans le cas contraire, cette dernière pourrait encore se déplacer de manière lente, mais qui peut tout de même être dangereuse si vous êtes garé sur un terrain en pente.

 – Le R

Pour R qui est interprété en anglais pour Reverse, cette position du levier correspond à la marche arrière lorsqu’il faut sortir du parking ou accomplir plusieurs sortes d’actions liées au bon pilotage. En effectuant un mouvement de recul, l’accélération sera également évaluée par la pression exercée sur la pédale comme pour faire avancer le véhicule.

 – Le N

Pour N qui signifie neutre, cette inclinaison indique que l’automobile est complètement immobilisée. En mettant le levier sur cette section, le conducteur laisse le moteur fonctionner sans entrave sans pour autant permettre un mouvement des pneus du devant et de derrière. Ironiquement, la majorité des chauffeurs de voiture automatique n’utilisent pas souvent ce mode sauf au moment de reprendre la route.

 – Le D

Pour D qui correspond au mode Drive, le fait de stopper le levier dans cette position entraîne un mouvement vers l’avant de la voiture. Il est tout à fait interdit de placer le véhicule sur ce niveau lorsqu’il faut démarrer. Ceux qui ne sont pas habitués risquent de heurter une automobile sur le parking ou bien de détruire la leur. Vous avez donc compris que même si votre pied ne se trouve pas sur la pédale d’accélérateur, l’engin pourra tout de même foncer en avant.

 – Le B

Pour certains constructeurs comme le cas de Toyota, le levier présente un cinquième positionnement indiqué par le sigle B. Interprété par le mot anglais Brake, il s’agit d’un mode de régression du moteur qui est l’équivalent du frein moteur sur les anciens modèles. Utilisé afin de raréfier l’usage du système principal, ce mode permet au conducteur de réduire son accélération au moment voulu pour arriver et passer un virage ou toute autre localisation avec la vitesse la plus sûre.

Si vous avez toujours roulé avec une automobile dotée de la boîte de vitesses manuelle, il est plus conseillé de refaire une école de conduite afin de disposer des connaissances nécessaires pour piloter une voiture automatique. Pour éviter les accidents et risques liés à la mauvaise manipulation, il est aussi recommandé de ne pas s’essayer directement sur une route normale, mais dans un centre réservé pour parfaire votre expérience.

En guise de conseil, il est important de savoir qu’un véhicule équipé d’une boîte automatique ne doit pas être mis en marche n’importe comment. Dans le cas contraire, un signe de boîte de vitesses morte peut rapidement apparaître. Pour les étapes à maîtriser, il vous sera demandé en premier lieu de positionner le levier sur le mode Parking ou bien neutre avant d’entamer une action de démarrage que ce soit vers l’avant ou l’arrière. Vous n’aurez pas besoin de forcer non plus sur la pédale d’accélération pour obtenir un meilleur rapport, car le système se charge de le faire pour vous.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments