Dernière mise à jour: 26.10.21

 

Conduire c’est bien, mais conduire de manière écologique de façon à contribuer à la protection de l’environnement, c’est encore mieux. Voilà la raison pour laquelle les voitures hybrides sont autant plébiscitées. Si vous aussi vous désirez en acheter une, sachez qu’il existe deux grandes familles d’hybrides : l’une, qui est rechargeable et l’autre qui ne l’est pas. Alors, laquelle choisir ? Focus

 

Une hybride, deux versions

Au premier abord, le terme hybride paraît simple à comprendre et l’on sous-entend tout de suite la caractéristique non-rechargeable. Comme son nom l’indique, une voiture hybride non-rechargeable est un modèle qui ne se recharge pas. Ces modèles, tels que le Renault hybride, se rechargent en roulant. Par rapport à une hybride de type plug-in, une hybride non rechargeable diffère sur de nombreux aspects : technologie, usage, autonomie et prix.

 

Technologies et capacités techniques d’une hybride non rechargeable

Quelle différence y a-t-il entre une hybride diesel, une hybride renault et une voiture hybrid simple ? Il est essentiel de noter qu’un véhicule hybride rechargeable ou non, est une voiture qui n’émet aucun gaz d’échappement. Elle est très bien adaptée aux trajets urbains. 

Une hybride, par rapport à la norme environnementale, n’est pas encore éligible à la vignette Crit’Air. Quoi qu’il en soit, une hybride non-rechargeable, par rapport à un modèle plug-in, intègre une batterie ne disposant que d’une faible capacité. Ce qui se traduit par une autonomie limitée à seulement quelques kilomètres et une vitesse max qui dépasse rarement les 50 km/h. Alors, vous vous demandez certainement comment la batterie va se recharger ? Cela va se faire grâce au moteur thermique du véhicule ainsi qu’un dispositif de récupération d’énergie cinétique. Voilà la raison pour laquelle ce type d’hybridation est spécifiquement dédié à la conduite en milieu urbain.

Une hybride non rechargeable : à quel prix ?

Sur les volets de vente, entre une hybride non rechargeable et une hybride plug-in, la balance est loin d’être équilibrée. Au cours de ces deux dernières années, elle se penche favorablement vers les modèles hybrides non rechargeables. La courbe indique une forte concentration (85 % des ventes) au sein de l’Hexagone. 

En ce qui concerne le prix, tout dépend de la marque, de la puissance et de l’autonomie du modèle. En moyenne, la fourchette tarifaire est comprise entre 8000 et 15 000 euros. Comptez 200 à 350 euros de plus pour un modèle équipé d’un coffre de toit. En revanche, si vous désirez investir dans un modèle tel que la Renault Clio E-tech, il faudra débourser entre 20 000 euros et 27 050 pour une Hyundai I Oniq.

 

Hybride non-rechargeable : quelle est la marque la plus connue ?

Lorsque l’on parle d’hybride non-rechargeable, les constructeurs asiatiques sont ceux qui dominent le marché. À noter que les positionnements de la gamme diffèrent d’une marque à une autre. Quoi qu’il en soit, dans le domaine, Toyota est un leader incontestable

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES