Dernière mise à jour: 25.10.21

 

En période de forte chaleur, il peut être désagréable de conduire entièrement chaussé. Et comme « été » rime avec « liberté », on a envie de se défaire des contraintes pour pouvoir profiter du beau temps, traîner en tong, voire même, conduire pied nu. Néanmoins, pour ne pas être la proie des contraventions, il importe de savoir ce que dit la loi sur cette pratique qui promet commodité et confort. Zoom sur le sujet !

 

Selon la loi, a-t-on le droit de conduire pieds nus ?

A priori, rien ne semble indiquer qu’il est interdit de prendre le volant lorsque l’on est déchaussé. En effet, l’article R412-6 du Code de la route n’impose aucune interdiction pour les chaussures : il est donc tout à fait possible de conduire en tong si cela vous permet d’être à l’aise au volant.

Néanmoins, ce sujet a le mérite d’être longuement pensé, car les textes demeurent vagues et indiquent que la conduite doit demeurer sécuritaire et rien ne doit gêner le conducteur tout le long du trajet.

Cette législation s’ouvre à plusieurs interprétations, mais force est de constater qu’il incombe au conducteur de faire de son mieux pour réduire les risques d’accident dès qu’il décide de prendre la route. D’ailleurs, il semblerait que conduire pied nu soit moins risqué que de conduire avec des tongs étant donné que ces derniers ont de fortes chances de se coincer entre les pédales.

Les sanctions que peut engendrer une conduite déchaussée

En se référant à la loi, on peut être tenté de se dire que ce qui n’est pas interdit est autorisé. Prudence toutefois, car il est possible qu’un policier ou qu’un gendarme vous interpelle et que ce dernier vous colle une contravention alors que vous étiez en train de conduire pied nu. En effet, toujours selon l’article R 412 – 6, il est important que le conducteur puisse « exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres ». 

En ce sens, si les forces de l’ordre considèrent votre pratique comme étant dangereuse pour la sécurité routière, vous ne pourrez pas lancer de débat là-dessus. Vous allez ainsi vous exposer à une contravention de seconde classe qui représente l’équivalent de 150 euros d’amende. En outre, il peut également arriver que l’on demande à immobiliser votre voiture.

Quoi qu’il en soit, il importe de toujours faire preuve de bon sens et de demeurer attentif quand on prend la route. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est conseillé de procéder à l’installation d’un autoradio plutôt que de se munir d’écouteurs au volant. D’ailleurs, cette dernière pratique est strictement interdite par loi.

 

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES