Dernière mise à jour: 22.01.21

 

La comparaison et le concours font partie d’une culture propre à l’homme. Ces principes se révèlent surtout dans le domaine de l’automobile, où les marques bataillent dur pour décrocher un titre. Dans la course au prix le plus élevé, Bugatti se classe en favori, tenant trois places au top 5.

 

La Voiture Noire en tête de liste

Bugatti élimine la tenante du titre de la voiture la plus chère du monde, matérialisée par Rolls Royce Sweptail. Celle-ci trônait sur le podium depuis 2017, et il a fallu à peu près les mêmes arguments à la marque française pour l’évincer. Présentée au Salon International de l’Automobile à Genève le 5 mars 2019, La Voiture Noire constitue un hommage rendu à une Bugatti ancienne. Celle-ci, plus précisément la 57 SC Atlantic de couleur noire, avait disparu entre Molsheim et Bordeaux, et reste à ce jour introuvable. 

Pour en revenir à la voiture noire et son nouveau palmarès qui lui a valu la tête du classement, les atouts semblent plutôt convaincants pour justifier pourquoi elle a réussi à voler la place au modèle britannique, reléguée en deuxième marche du podium.

Le principal point concerne l’unicité du véhicule. En effet, pour rappeler les 57 SC Atlantic qui ont été fabriqués en 4 exemplaires et dont un a disparu, La Voiture Noire constitue la seule création en la matière. Vendue à 16,7 millions d’euros, il s’agit du montant le plus élevé à ce jour pour l’achat d’un véhicule neuf. 

Mis à part la carrosserie que vous ne risquez pas de croiser à n’importe quel carrefour, les atouts techniques se mettent également tous seuls en avant, même s’il s’agit d’une reprise améliorée des autres modèles de la marque. Le moteur adopte la structure W16 devenue classique pour cette marque, avec une cylindrée de 8 litres et une puissance de 1500 chevaux. Pour la performance, la voiture passe de 0 à 100km/h en à peine 2,4 secondes.

La Bugatti Divo en troisième place

La deuxième marche étant retenue par Rolls Royce Sweptail avec son tarif de 11,4 millions d’euros, la marque française revient à la charge en s’appropriant la troisième place. Elle doit son nom au pilote français Albert Divo, vainqueur de la Targa Florio deux années de suite en 1928 et 1929, avec une Bugatti type 35B. Elle a été présentée la première fois en Californie en mars 2018, avant de s’afficher au Mondial de l’Auto à Paris en octobre 2018. Identifiée par rapport aux autres modèles par sa carrosserie plus agressive et un châssis amélioré, elle est annoncée à un coût de 5 millions d’euros, et ne sera produite qu’en quarante exemplaires.

Pour en donner pour leur argent aux acquéreurs, le constructeur met en avant un principe pour booster l’adrénaline. Compte tenu du prix de la Bugatti Divo, cette voiture se destine aux virages, qui apportent toujours plus de sensations que les traditionnelles lignes droites en départ arrêté. Le moteur en W16 est bel et bien présent, avec ses 7993 cm3 de cylindrée et ses 1500 chevaux. 

Néanmoins, pour réduire les risques de démolir une voiture chère en cas d’imprévu, notamment dans une courbe, la vitesse maximale a été bridée à 380 km/h. Vous n’avez toutefois pas à vous en faire par rapport à l’excitation dans le premier démarrage et les reprises. Les 1600 Nm de couple continueront de vous donner cette impression de coup de pied au… dos à chaque accélération, et le souffle des quatre turbos vous laissera collé au siège durant votre trajet.

 

La cinquième position pour la Bugatti Chiron

Le quatrième rang pour la voiture la plus chère du monde revient au constructeur Koenigsegg, avec son modèle CCXR Trevita proposé à 4,8 millions d’euros. Avec un moteur V8 de 4,8 litres de cylindrée, et une puissance de 1018 chevaux, celle-ci se montre en effet plus chère qu’un autre modèle de l’usine Bugatti, la Chiron. Cette dernière a été présentée au Salon de Genève en 2016. Inspirée du type 57, elle tient son nom de celui du pilote monégasque Louis Chiron. 

Cette voiture se décline en plusieurs versions, et constitue même la base des modèles plus récents, notamment la Divo et la Voiture Noire. Elle a été la première à bénéficier du moteur en W16 de 8 litres quadriturbo délivrant 1500 chevaux, avec un couple de 1600 Nm pour déplacer une masse d’à peine 1995 kg. Dans cette configuration, il s’agit à l’époque de la Bugatti la plus impétueuse et la plus rapide, avec une célérité de 2,4 secondes pour passer de 0 à 100km/h en départ arrêté. Avec une telle puissance, la disponibilité dans votre garage d’accessoires d’entretien à la hauteur, notamment une clé à choc électrique puissante pour assurer tous les serrages s’impose.

Mais le prix de Bugatti Chiron qui lui vaut cette cinquième place s’élève à 3,5 millions d’euros. Il s’agit d’une nouvelle Bugatti 2019, la Chiron Supersport 300+, dont la vitesse maximale est limitée à 440 km/h, et qui n’a été produite qu’en trente exemplaires. S’il vous manque un petit million d’euros, vous pouvez toujours vous consoler avec la première version de 2016, qui ne coûte que 2,5 millions d’euros, avec des sensations au rendez-vous, mais seulement avec une vitesse maximale un peu plus réduite. 

Autrement, comme il s’agit du modèle le plus décliné, et si la course au podium des coûts n’est pas un impératif. Avec plus de 2 millions d’euros en réserve, vous pouvez choisir ce qui vous convient entre plusieurs Chiron : la version de base de 2016, la Sport de 2018, la Sport 110 ans Bugatti, ou la Noire. Sans la crise sanitaire mondiale du covid-19, vous auriez pu rajouter la Pur Sport censée sortir en 2021, mais il va falloir patienter.

Si elle ne concourt pas forcément à la plus belle voiture du monde, la marque Bugatti reste parmi les favorites pour être la voiture la plus chère du monde. Même pour un modèle plus ancien, la Bugatti Veyron prix se négocie encore aux environs de 2 millions d’euros, pour un exemplaire de 2015.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments