Dernière mise à jour: 05.03.21

 

Depuis les boîtes de vitesses manuelles à deux ou trois rapports des temps anciens, l’industrie automobile a évolué de manière fulgurante. Aujourd’hui, la transmission de la puissance entre le moteur et les roues se fait à la pointe de la technologie. Le résultat se manifeste par une utilisation plus simple.

 

Fonctionnement de la boîte séquentielle

Cette conception de la boîte à vitesse remonte aux années 60, à l’époque où les compétitions automobiles commencent à gagner leurs lettres de noblesse. Contrairement au style du modèle manuel, la boîte séquentielle ne nécessite pas de suivre une grille définie pour passer un rapport après l’autre. Sur le principe, elle se met en marche de la même manière qu’une boîte semi-automatique.

Comme dans les véhicules de course, notamment le karting, mais surtout la Formule 1, les voitures dotées de ce type de dispositif ne possèdent pas de pédale d’embrayage. Le passage des rapports s’effectue en actionnant des palettes placées de part et d’autre du volant, ou sur les parties du levier de vitesse.

Une boîte de vitesse manuelle fonctionne en enclenchant les engrenages du plus puissant au plus rapide, en suivant un étagement spécifique. Contrairement à ce principe, le modèle séquentiel engage le rapport de transmission de la voiture vers le niveau supérieur avec une pression sur le poussoir de gauche ou de droite (selon la marque et le type) derrière le volant. Vous pouvez également monter en amenant le levier vers le signe « + », pour passer de la première vers la seconde, puis vers la troisième, et ainsi de suite. 

Au contraire, vous devez presser le poussoir opposé pour rétrograder depuis le volant, tandis qu’il vous suffit de tirer la tige vers le signe « - » pour la même action à partir du levier de vitesse. Bien entendu, une position neutre pour remettre la voiture au point mort est également configurée dans la conception. De même, comme il est quasiment impossible de toujours rouler vers l’avant, un rapport de marche arrière existe aussi dans cette conception évoluée de la boîte de vitesse.

Les avantages d’une boîte séquentielle

Par rapport à ses débuts en compétition, l’utilisation de la boîte séquentielle répondait surtout à un besoin de rapidité. Il était important de gagner du temps lors du passage des rapports d’un niveau à l’autre. L’emploi d’une boîte de vitesse mécanique nécessite au moins trois mouvements, à savoir le débrayage, l’engagement du rapport recherché pour monter ou rétrograder, puis le réembrayage pour poursuivre la transmission de la puissance moteur vers les roues. À ce stade, l’entrée des engrenages peut encore se heurter à quelques blocages, ce qui gaspille de précieuses secondes. 

Avec le modèle séquentiel, quelques dixièmes de secondes suffisent pour passer du premier au rapport le plus élevé. En effet, suivant votre régime, vous pouvez arriver rapidement à la dernière phase, juste en poussant la palette ou en actionnant le levier. Cette technologie expérimentée en Formule1 intègre désormais les véhicules de série.

Parallèlement à la performance, vous bénéficiez également de meilleures sensations de conduite avec ce modèle de boîte. Le fonctionnement de la boîte de vitesses transmet logiquement le couple vers les rues, et ce phénomène se ressent de manière plus ou moins prononcée avec une voiture manuelle, à cause du délai. Au contraire, le type séquentiel vous communique cette brutalité de façon quasi instantanée. Comme il ne faut qu’une fraction de seconde pour changer les rapports, aucune perte de puissance ne s’effectue, et vous ressentez ce passage de manière brute.

Outre cette performance en matière de gain de temps, la facilité de conduite figure également parmi les atouts de ce dispositif. En effet, l’absence d’embrayage boîte automatique vous évite de caler durant des situations difficiles, notamment les démarrages en côte ou le déplacement lent dans les embouteillages. De plus, le processus autorise la présence de niveaux intermédiaires qui ne pourraient exister dans une configuration manuelle. Correspondant à des régimes de moteur spécifiques, vous pouvez alors disposer d’un étagement allant jusqu’à 10 rapports sur certaines marques de voiture. Néanmoins, les plus usuelles en proposent déjà de 6 à 7.

Dans un autre registre, mais toujours en relation avec la facilité de conduite, ce système spécifique apporte également des bénéfices dans le domaine du confort. Bien que la sensation de puissance se ressente de manière palpable avec des départs fougueux qui vous collent dans votre siège, vous n’en vivez pas moins le plaisir de la conduite dans le confort qu’offrent les véhicules de nos jours. Le passage silencieux de chaque rapport apporte un bien-être que vous ne pouvez ressentir avec une boîte manuelle.

Enfin, un atout considérable dont vous pouvez profiter se matérialise par une économie conséquente de carburant. Comme vous utilisez une boîte de vitesse robotisée, la consommation de carburant est mesurée au millilitre près. En fonction du régime du moteur et du rapport engagé, le calculateur déterminera de façon précise la quantité de carburant nécessaire pour chaque passage. Vous avez donc moins de risque de noyer le moteur ou de provoquer une surconsommation, tant que votre boîte est en bon état.

Précautions d’emploi

Si la boîte séquentielle vous apporte du plaisir, elle nécessite également que vous en preniez soin en retour. Dans les débuts, il était indiqué que le fonctionnement de la boîte automatique ne nécessite aucun entretien spécifique. Or, nombreux s’en sont mordu les doigts par la suite, avec un matériel cassé et irrécupérable. Il a fallu remplacer cette pièce essentielle de la voiture par une nouvelle. Cette opération s’avère pourtant être onéreuse et chronophage, compte tenu de toutes les interventions à prendre en compte.

Pour éviter ces déboires, prenez soin de votre véhicule  s’il est équipé d’une boîte de vitesse séquentielle. Procédez au remplacement régulier de l’huile de boîte de vitesse pour assurer une lubrification efficace des différents engrenages. En programmant une vidange périodique conseillée par le constructeur ou par votre garagiste, vous éviterez l’accumulation de particules abrasives provoquées par la chaleur, ainsi que de corrosion. Celles-ci peuvent en effet détériorer la qualité du lubrifiant, et entraîner un dysfonctionnement fatal, qui vous coûtera cher en réparations ou en remplacement.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments