Principe de fonctionnement de la boîte de vitesse robotisée

Dernière mise à jour: 28.06.22

 

Ayant été vulgarisée depuis la fin des années 90 par plusieurs marques, dont la fameuse Alfa Roméo, cette technologie continue à séduire plus d’un. Si vous souhaitez vous aussi adopter une boîte robotisée, nous vous invitons à découvrir le fonctionnement d’une telle transmission.

 

Comprendre le fonctionnement d’une boîte robotisée

Une boite de vitesse robotisée fonctionne à peu près de la même manière qu’une boite mécanique de type traditionnelle, à une différence près. En effet, quand on parle de ce genre de technologie, le contrôle de l’embrayage et le choix des vitesses à adopter sera principalement pris en charge par des actionneurs. Vous l’aurez compris, avant même de songer à cerner le mode opératoire de cette catégorie de boîte de vitesses, vous devez commencer par les bases fondamentales.

Pour théoriser tout cela, sachez que l’ensemble peut être actionné par le pilote via 2 différents mouvements. Tout d’abord, il devra faire bouger le levier dans un axe latéral afin de choisir parmi les 3 couloirs proposés. Ensuite un mouvement au niveau de l’axe avant-arrière est également requis pour que la vitesse sélectionnée soit engagée. 

Par ailleurs, les recherches effectuées à ce sujet ont permis de rendre la tâche du conducteur moins pesante. En ce sens, pour une boite de vitesse robotisée, des actionneurs de boîte qui sont au nombre de 2 vont fluidifier l’ensemble de ses mouvements et donc, remplacer le chauffeur. Ces derniers seront sous le contrôle de ce que l’on appelle un boîtier calculateur et les mouvements sont enclenchés soit de manière hydraulique, soit électrique.

 

Les modes d’une boite robotisée

Si vous avez en votre possession une boîte de vitesses robotisée, vous allez pouvoir sélectionner un mode de fonctionnement parmi les 3 proposés :

 – Mode impulsionnel : Dans ce premier cas de figure, le conducteur peut jongler entre les différentes vitesses à l’aide du levier.  Les désirs du conducteur seront pris en charge via une impulsion électrique transférée auprès du calculateur.

 – Mode neige : C’est un mode qui est directement enclenché de manière tout à fait automatique quand les roues sont prises dans une embuscade et qu’elles patinent. Le démarrage est effectué en vitesse 2.

 – Mode automatique : Quand vous choisissez la vitesse automatique, c’est le calculateur qui prend en charge la gestion des divers passages de vitesse. En ce sens, vous n’aurez à effectuer aucune tâche en tant que conducteur. Vous aurez tout simplement à choisir entre quelques programmes : réchauffement, neige et sport.

 

Les avantages de cette technologie

Une boîte robotisée vous permet de profiter d’une mécanisation automatique à faible coût. Dans le cas où vous n’êtes pas habitué à la conduite économique, vous pourrez également compter sur cette automatisation afin de réduire votre consommation, tout simplement en vous fiant au programme de changement de rapport conseillé. 

Néanmoins, il faut savoir que même avec une bonne huile de boite de vitesse, vous n’aurez pas l’opportunité de jouir de la douceur des changements de rapports que permet une boite de vitesse automatique. En effet, les coupures au moment de l’accélération se font beaucoup plus sentir, ce qui risque de vous importuner.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

0 Commentaires