Dernière mise à jour: 05.03.21

Généralement, la plupart des gens pensent à un déplacement rapide dès que le mot autoroute se fait entendre. L’idée n’est pas complètement fausse, toutefois il importe de bien maîtriser l’usage de ce type d’infrastructure pour éviter les sanctions. La connaissance de la vitesse la plus basse autorisée en fait partie.

 

Autoroute : définition simple et principes

Depuis le siècle dernier, la conception des trajets routiers a mis en évidence la nécessité de pouvoir relier deux points géographiques le plus directement qui soit, et en un minimum de temps. Pour améliorer l’efficacité des artères nationales de l’époque, un nouveau concept a alors été établi, afin de donner cette capacité d’aller plus rapidement et le plus droit possible vers une destination spécifique : il s’agit de l’autoroute. L’Avus, en Allemagne, a été la véritable instigatrice de ce concept, et la première autoroute en tant que telle a vu le jour en Italie. Elle a relié la région des Lacs à la ville de Milan en 1924.

Depuis, l’idée a été reprise par de nombreux pays d’Europe et du monde entier, et établie suivant des normes auxquelles les différents membres se soumettent. Celles-ci perdurent jusqu’à aujourd’hui, et en ce qui concerne la France en particulier, le principe de la vitesse minimum sur autoroute reste d’actualité. En effet, malgré la configuration de ce type de voies multiples qui se prête à des déplacements rapides, il importe de savoir que son usage est régi par des règles strictes, que tout le monde doit respecter pour éviter les accidents. 

Ce genre de drame routier survient effectivement assez facilement, à cause des changements de voie irréfléchis ou mal calculés. De ce fait, vous devez connaître le principe d’usage de l’autoroute avant de l’emprunter.

La voie de gauche

La particularité d’une autoroute par rapport aux autres infrastructures de communication se matérialise d’une part par le nombre de voies qui se dirigent vers une même direction. Selon le cas, vous pouvez avoir jusqu’à cinq files, y compris le couloir de dépassement à l’extrême gauche, ou la bande d’arrêt d’urgence à l’opposé droit. D’autre part, elle se démarque également de la nationale, départementale ou simplement de la route secondaire par la largeur de chaque couloir de circulation. Celle-ci est généralement plus grande que pour une artère normale. Dans tous les cas, chacune de ces voies tient un rôle spécifique qu’il convient de connaître afin d’éviter les fausses manœuvres.

Pour ce qui concerne la France, l’article R413-19 du Code de la route reste la référence officielle en ce qui concerne le degré de célérité à tenir sur la voie de gauche d’une autoroute. Comme dans tous les pays usant de la conduite à gauche, cette voie sert surtout pour le dépassement. Il est donc interdit d’y rester en permanence, au risque d’écoper d’une amende forfaitaire de catégorie 2. Dans cet objectif, la vitesse minimum sur autoroute est officiellement plafonnée à 80 km/h sur cette voie de gauche, de manière à bien réussir le dépassement. Par ailleurs, cette limite de vitesse permet de ne pas gêner une autre voiture qui arriverait beaucoup plus rapidement de derrière.

 

La voie centrale

Il s’agit de l’endroit sur lequel vous devez vous trouver pour croiser à une vitesse de marche normale. Selon la configuration de l’infrastructure, la voie centrale peut se constituer d’un ou de deux couloirs, d’après l’envergure des travaux réalisés. En général, vous n’êtes soumis à aucune règle en relation avec la vitesse minimum sur autoroute, qui s’applique surtout à la voie de gauche. Par contre, afin de limiter les risques d’accident par rapport à ceux qui se sentiraient pousser des ailes, la loi impose un plafond de vitesse maximum, porté à 130 km/h pour les conducteurs chevronnés, et 110 km/h pour les débutants.

Néanmoins, l’objectif d’emprunter une autoroute étant d’arriver rapidement et sans risque d’une ville à l’autre, il est toujours conseillé de suivre le rythme général imposé par l’ensemble des véhicules qui s’y déplacent. Pour changer de file ou pour effectuer un dépassement, vous devez ainsi adopter la vitesse appropriée afin de vous intégrer harmonieusement dans la ligne, sans la troubler de quelque manière que ce soit. En d’autres termes, vous ne devez pas rouler trop rapidement, au risque de ne pas pouvoir vous arrêter à temps et de heurter la voiture qui vous précède. Vous n’avez pas non plus le droit de conduire trop lentement, car vous gênez le passage en agissant de la sorte. Vous pourrez alors écoper d’une sanction relative à une obstruction de la circulation.

La voie de droite

Comme l’appellation l’indique de manière explicite, cette bande de circulation correspond à la partie située à l’extrême droite de l’autoroute, et sur laquelle vous pouvez également rouler. Vous la reconnaîtrez facilement du fait qu’elle est démarquée du reste de l’infrastructure par une ligne blanche continue. Le recours à cette file ne se soumet pas non plus à un minimum de vitesse. 

Par contre, en cas de côte ou de pente importante, si vous pouvez rouler plus vite, vous avez l’obligation de quitter ce couloir pour rejoindre les lignes centrales. Cette voie est dans ce cas réservée aux voitures qui ne peuvent pas dépasser une vitesse de déplacement de 60 km/h, tels que les camions chargés ou les transporteurs munis d’antenne TNT pour camping-car, entre autres. Néanmoins, vous pouvez de nouveau vous y rabattre une fois que le dénivelé est passé.

Cette voie pour véhicule lent peut également vous servir dans une situation où vous vous retrouvez avec une défaillance technique subite de votre automobile, mais qui ne vous oblige pas encore à vous arrêter. Dans ce cas, vous devez impérativement signaler votre présence durable sur cette file de droite en faisant jouer vos feux de détresse. Vous pourrez ainsi, éventuellement, rouler à un maximum de 60 km/h jusqu’à la prochaine sortie pour vous mener à un garage. En cas d’impossibilité, vous devez vous résoudre à vous arrêter à l’extrême droite de l’autoroute, caractérisée par des hachures de grande taille. Rangez-vous correctement, sortez et restez derrière la glissière en attendant une dépanneuse.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments