Dernière mise à jour: 23.09.21

 

Petits et grands rêvent toujours de s’offrir un jour un moyen de locomotion, en fonction de leurs besoins. Mais de la classique berline à l’impressionnant camion semi-remorque, en passant par les deux-roues, chaque type de véhicule nécessite un permis de conduire spécifique. Voici les détails à savoir sur le sujet.

 

Le permis B, le plus commun

Il s’agit du sésame le plus connu auquel aspirent tous les jeunes prétendants à l’usage de la route. Officiellement disponible au concours dès l’âge de 18 ans, il est désormais possible de passer l’examen plus tôt suivant certaines conditions. Toutefois, l’obtention du permis B reste tributaire d’un préalable de conduite accompagnée, outre l’interdiction de rouler de nuit ou en week-end jusqu’à l’âge de la majorité. En gros, ce type de permis accorde l’emploi des véhicules dont le poids total autorisé en charge ou PTAC ne dépasse pas 3,5 tonnes. Outre la voiture normale, ceux-ci ne doivent pas excéder 9 places, y compris celle du chauffeur. Le permis de conduire B donne également la possibilité de tracter une remorque de 750 kg de PTAC au maximum. Dans tous les cas, vous devriez toujours avoir une trousse de secours dans votre véhicule, pour s’accorder les premiers soins en cas d’accident.

Cependant, il importe de soulever une sous-catégorie, matérialisée par le permis B1. Celui-ci est accessible dès l’âge de 16 à 17 ans. Toutefois, elle n’est pas valable pour les personnes nées après le 1er janvier 1988. Celles-ci doivent présenter l’ASSR 2e niveau ou l’ASR pour prétendre à ce permis. Ce document administratif vous laissera conduire des tricycles de 550 kg maximum. Il concerne également les quadricycles de même caractéristique, sauf pour le transport de personnes où il est limité à 400 kg. Pour les marchandises, la charge utile ne doit pas dépasser 1000 kg, et 200 kg pour les gens. Enfin, il s’adresse aussi aux quads de plus de 50 cm3.

Le permis destiné aux deux-roues

Selon le type de moto qui vous plaît, vous devez passer par plusieurs étapes avant de pouvoir vous attaquer à l’examen pour le permis A. Celui-ci reste la récompense ultime qui vous ouvrira les portes à la conduite d’un deux-roues de n’importe quelle cylindrée. Comme pour le permis pour voiture, plusieurs échelons doivent être gravis pour arriver à ce dernier stade.

Tout commence par le permis catégorie A1, qui vous donne le droit à la conduite d’une motocyclette légère. Cette modalité concerne la limitation de la motorisation à 125 cm3, avec une puissance maximale de 15 ch ou 11 kW. Comme dans le principe des voitures classiques, la possession de l’ASSR 2e niveau ou de l’ASR ouvre l’éligibilité à ce permis, auquel peuvent prétendre les jeunes âgés de 16 ans.

À partir de 18 ans, vous pouvez accéder au stade supérieur, à savoir le permis A progressif ou restrictif. Celui-ci vous autorise à chevaucher les motocyclettes dont le rapport poids/puissance vaut 0,16 kW par kilo au plus. Autrement, la capacité maximale reste plafonnée à 34 ch ou 25 kW.

Après deux ans, vous passerez automatiquement au fameux permis de conduire pour moto qui vous laissera choisir la monture de vos rêves, avec la cylindrée qui vous convient.

 

Le permis pour le transport de marchandises et de personnes

Si les groupes A et B concernent les véhicules à destination personnelle, un autre type de permis se réserve pour sa part au matériel roulant à usage plus professionnel.

D’une part, vous disposez d’une catégorie de permis qui s’échelonne une fois de plus en deux étapes, et qui vous donne l’accès à la conduite des poids lourds d’un PTAC supérieur à 3,5 tonnes. Ce permis pour camion dit C1 reste malgré tout limité à un plafond de 7,5 T en termes de poids total autorisé en charge. En outre, la possession préalable d’un permis B constitue un impératif pour cette étape.

D’autre part, la prétention à un niveau supérieur, à savoir l’obtention du permis de conduire C reste accessible à partir de 18 ans, mais nécessite également le permis B déjà en poche. Pour cette catégorie spécifique, vous avez la possibilité de tirer une remorque de 750 kg au maximum. Au-delà de ce poids, vous devez apprendre avant tout à conduire un tracteur avant de vous montrer à l’examen pour un permis.

Par ailleurs, une autre option se représente par le permis D, qui concerne pour sa part les véhicules destinés au transport de personnes. Accessible à 21 ans, elle nécessite également la disponibilité d’un permis B. La sous-catégorie D1 touche spécifiquement les cars et bus de 16 places hors chauffeur, et d’une longueur maximale de huit mètres. Au-delà de ces limites, la possession du permis D vous met aux commandes des grands bus pour plus de 30 personnes et de taille plus conséquente.

Quel permis pour conduire un tracteur avec remorque pour un particulier ?

Loin de jouer avec une boîte à rythme pour débutant, ce type de permis s’adresse essentiellement à ceux qui demandent à piloter les monstres de la route. Cette autorisation ne concerne plus les petits modèles de 750 kg, vous avez maintenant affaire avec les semi-remorques de plus de 50 tonnes. Avec le permis E, vous accédez à ce rêve. Cependant, vous disposez de trois options.

La première représente la catégorie E découlant du permis B. Cette configuration regroupe les caravanes et attelages, dont l’ensemble ne relève alors plus du permis B. L’âge minimum requis est de 18 ans, et la candidature à ce permis pour tracteur nécessite un examen pratique, avec une visite médicale au préalable.

Ensuite vient le camion tracteur dont l’extension E découle du permis C. Si vous voulez conduire un jour un camion semi-remorque de plus de 40 T, ou si un attelage supplémentaire s’avère être nécessaire, vous pouvez opter pour cette autorisation officielle.

Enfin, le permis E s’adresse également aux chauffeurs de bus qui doivent tracter une remorque de plusieurs tonnes, mais avec un bus. En toute logique, la possession d’un permis D reste obligatoire, avec l’âge minimum de 21 ans.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES