Assurance auto : comment estimer le montant de sa prime ?

Dernière mise à jour: 02.12.22

 

Montant de base de l’assurance auto, la prime n’est pas fixée au hasard. Plusieurs critères de tarification sont considérés par les assureurs pour la calculer. Ces critères sont d’une part liés aux caractéristiques du véhicule à assurer et d’autre part au profil du souscripteur, sans oublier les critères propres à chaque assureur. Vous souhaitez savoir comment estimer le montant de votre prime ? Nous vous apporterons des réponses dans les paragraphes qui suivent.

 

L’essentiel à savoir sur la prime d’assurance auto

La prime d’assurance auto se définit comme la somme à payer par l’assuré à l’assureur en contrepartie des garanties déterminées dans un contrat d’assurance auto. L’estimation du montant de cette prime à l’avance auprès de chaque assureur est importante pour un futur assuré afin de l’aider à choisir la compagnie d’assurance qui lui convient. Pour avoir un résultat en quelques clics seulement, choisissez la simulation d’assurance auto avec Leocare.

Leocare est une application qui vous donne accès à des formules d’assurances auto à l’instar des contrats d’assurance auto, des garanties auto, de l’assistance auto pour sinistres ou encore pour accidents de voiture.

En principe, une prime d’assurance est composée de quatre parties, dont le risque, les taxes, les frais et le bénéfice. Tout événement incertain lié à la conduite du véhicule qui pourrait se produire indépendamment de la volonté de l’assuré est défini par le risque. Son étendue est anticipée par l’assureur pour définir les garanties adaptées.

La fixation des taxes revient au gouvernement. Quant aux frais et au bénéfice, ils correspondent respectivement aux frais de gestion de l’assureur pour la couverture de ses charges et à sa rémunération pour le service proposé. Il ne faut pas non plus confondre prime et cotisation. Cette dernière est la somme à verser par mois ou tous les trois mois à l’assureur pour constituer la prime.

Le calcul de la prime d’assurance auto se fait souvent sur la totalité de la durée de la couverture, soit une année, mais les paiements peuvent être échelonnés par mois ou par trimestre. Une réévaluation est effectuée par an, selon les critères définis à l’avance lors de la souscription.    

 

Les critères d’estimation de la prime selon le véhicule à assurer

Le montant de la prime à verser à l’assureur en contrepartie de la couverture des risques est calculé en fonction de plusieurs critères, dont ceux liés au véhicule à assurer.  

Au moment de souscrire à l’assurance, la compagnie d’assurance considère dans un premier temps les informations générales sur le véhicule à assurer. Parmi les informations prises en compte figurent entre autres la marque du véhicule, le type de sa motorisation, son modèle, l’année de sa première mise en circulation, son prix lors de son achat et la probabilité de son vol.

La façon dont le véhicule est utilisé est également prise en compte en déterminant les critères de tarification liés à l’auto. Le nombre de kilomètres parcourus, les trajets effectués habituellement, la fréquence d’usage du véhicule et les personnes qui le conduisent habituellement. Si la couverture inclut le vol du véhicule, la présence d’un antivol voiture peut par exemple constituer un atout.

Les critères d’estimation de la prime selon le profil du conducteur

Pourquoi considérer le profil du conducteur dans les critères de tarification ? Tout simplement parce que la manière dont vous conduisez a une influence considérable sur les risques auxquels s’expose le véhicule. Des statistiques ont déjà été effectuées sur des profils similaires à celui du conducteur et leurs antécédents au volant aident à définir le montant à payer annuellement.

L’âge du conducteur figure parmi les informations principales considérées. En effet, les jeunes conducteurs peuvent être considérés comme n’ayant pas suffisamment d’expérience dans la conduite et peuvent conduire facilement à des accidents. C’est la même chose pour les personnes trop âgées qui sont aussi considérées comme à risques étant donné la baisse de leurs capacités auditives et visuelles avec le temps.

Les personnes qui sont estimées être à risques sur le plan statistique ont souvent à faire à des surprimes qui sont parfois très élevées. Lorsqu’il n’y a aucun accident responsable, chaque année passée, cette surprime peut être réduite de moitié.

Pour les cas des femmes et des pères de famille, ces personnes sont estimées être plus prudentes dans la conduite d’un véhicule et elles risquent moins d’être à l’origine d’un accident grave. Il en résulte une estimation moins élevée dans la fixation du montant à payer.

D’autres éléments du profil du conducteur sont également considérés, dont le sexe, la situation familiale, le lieu de résidence, la situation professionnelle, le type de permis ainsi que son ancienneté.   

Par ailleurs, les compagnies d’assurances relèvent aussi des informations sur les antécédents du conducteur, dont son historique en tant qu’assuré auprès d’autres compagnies, l’état du bonus-malus, les infractions routières et le nombre d’accidents responsables dont il a été à l’origine.

 

Le niveau de garanties et les critères propres à l’assureur

L’évaluation de la prime d’assurance auto dépend aussi en grande partie du niveau de garanties.

Les assurances auto au tiers conduisent à un niveau de garantie minimum et de ce fait elles sont moins coûteuses. C’est l’assurance minimum obligatoire à laquelle il faut souscrire si vous conduisez un véhicule à moteur. En effet, en France, comme dans la plupart des pays dans le monde, l’assurance auto est obligatoire. La couverture concerne seulement les dommages que votre véhicule cause aux tiers et à leurs biens.

L’assurance intermédiaire donne accès à beaucoup plus de garanties que celle précédente, mais ce sont seulement les garanties essentielles comme celles qui couvrent les vols et les incendies. Pour les assurances auto tous risques, les garanties couvrent beaucoup de risques et la protection est optimale si bien que le coût est également plus onéreux.

Chaque compagnie a aussi ses propres critères à poser au moment d’estimer le montant de la prise d’assurance auto. Ceux-ci sont surtout liés à la politique commerciale de l’assureur pour pouvoir couvrir ses frais et tirer sa rémunération pour le service d’assurance proposé.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

0 Commentaires