Comment vendre sa voiture ?

Dernière mise à jour: 16.06.24

 

Après plusieurs années de loyaux services, votre voiture n’est plus aussi performante qu’avant ? Dans ce cas, vous devriez envisager de la vendre. Par contre, ce processus est loin d’être anodin. Pour la vente d’un véhicule, il y a des étapes importantes à suivre. Dans cet article, vous trouverez tous les conseils pour vendre facilement votre voiture.

 

Préparer la voiture : une étape importante avant la vente

Une bonne préparation s’impose pour réussir à vendre votre véhicule. Aucune information ne doit être dissimulée lors de la présentation du bien au futur acquéreur. Quoi qu’il en soit, ce dernier doit être impeccable. Pour ce faire, il faut effectuer les opérations suivantes :

Nettoyer l’intérieur et l’extérieur.

Contrôler la pression des pneus avant et arrière.

Prendre des photos de l’avant et de l’arrière.

Pour un véhicule âgé de plus de 4 ans, il faut effectuer un contrôle technique.

À présent, votre voiture est prête pour la rencontre avec l’acheteur. Attention toutefois, car le risque de vous faire voler le véhicule est important lors de l’essai. Face à cela, nous conseillons de prendre quelques précautions essentielles.

L’essai doit être réalisé dans un endroit animé.

Installez-vous dans la voiture, puis passez les clés à l’acquéreur. À la fin, récupérez ces dernières avant de sortir.

Une fois l’essai terminé, il faut présenter tous les documents essentiels, notamment, la carte grise et le carnet d’entretien.

 

Les démarches à suivre pour la vente

1- Vérification du certificat d’immatriculation

Anciennement connu sous l’appellation de carte grise, ce certificat doit obligatoirement être à votre nom pour pouvoir effectuer la cession. Au cas où vous avez changé de domicile depuis l’établissement de ce document, il est nécessaire de modifier l’adresse, sinon la vente n’est pas réalisable.

Évidemment, si le bien est au nom de plusieurs propriétaires, ces derniers doivent apposer leur signature dans le certificat d’immatriculation.

 

2- Réaliser le contrôle technique

Le contrôle technique n’est pas obligatoire pour la vente d’un véhicule de moins de 4 ans. Mais une fois cette période dépassée, cette documentation est essentielle pour le processus. Le contrôle est à réaliser uniquement auprès d’un centre agréé et devrait avoir été réalisé en moins de 6 mois. Sinon, il faut effectuer une nouvelle visite qui est à votre charge. Vous l’aurez compris, comme dans un pari foot, ces démarches doivent être minutieusement respectées pour mettre toutes les chances de votre côté.

Lorsque le contrôle est favorable, un procès-verbal vous est délivré afin que vous puissiez le remettre à l’acheteur durant la vente. Dans le cas contraire, il faut réaliser une contre-visite dans une période maximale de 2 mois à compter de la première expertise. Cela dit, les responsables contrôlent essentiellement les anomalies qui ont justifié la contre-visite. Deux cas de figure peuvent alors se produire à ce moment :

Vous prenez en charge les réparations avant de passer la contre-visite.

Vous cédez votre véhicule tel qu’il est et c’est à l’acheteur d’effectuer la contre-visite à ses frais.

 

3- S’assurer de l’absence de gage d’opposition à la vente

Afin de rassurer l’acquéreur, le vendeur est dans l’obligation de fournir un certificat de situation administrative obtenu depuis moins de 15 jours. Pour s’en procurer, il suffit de vous rendre sur le site officiel de l’ANTS ou Agence Nationale des Titres Sécurisées.

Cette documentation est nécessaire pour prouver que la voiture mise en vente n’a pas été cédée en gage suite à l’obtention d’un prêt. En même temps, elle permet aussi de démontrer que toutes les contraventions ont été payées.

4- Déclaration de la cession de la voiture

Cette démarche est également obligatoire lors de la vente d’un véhicule. Dans le premier cas, vous pouvez effectuer vous-même la déclaration. Cependant, il est aussi possible d’avoir recours aux services d’un expert agréé.

 

5- Signature de la déclaration de la cession

Le vendeur et l’acquéreur doivent remplir et signer le formulaire cerfa n° 15776 le jour de la vente du bien. Dans le même temps, vous devez remplir les informations concernant la voiture. Le nombre de kilomètres réalisés depuis la première immatriculation est aussi à certifier à l’intérieur du formulaire. 

Par contre, si vous l’avez acquis d’occasion, vous pouvez indiquer le kilométrage sur le compteur dans la déclaration tout en ajoutant la mention « non garanti » afin de respecter les réglementations. D’ailleurs, il faut préciser que ce document doit être fait en deux exemplaires pour être remis aux deux parties.

Avant la vente, le propriétaire est tenu d’informer l’acquéreur au sujet de l’état réel de la voiture. Il s’agit de fournir des renseignements détaillés concernant les éventuels composants défectueux ou usés, ou encore l’entretien du bien. Si le véhicule a été accidenté, il faut aussi en informer l’acheteur.

 

6- Remise de tous les documents importants

Une fois la vente conclue, le certificat d’immatriculation de la voiture doit être rendu à l’acquéreur. Celle-ci doit aussi être barrée, puis vous devez indiquer par-dessus la mention « vendu » suivie de la date complète et l’heure ainsi que votre signature.

Dans le même temps, il faut remplir le dos du coupon détachable en y mettant l’identité de l’acheteur. Votre signature est aussi nécessaire dans cette partie. Il faut savoir que ce coupon est très utile au nouveau propriétaire puisqu’il lui permet de circuler librement en attendant d’obtenir un certificat d’immatriculation comportant son nom. En revanche, celui-ci n’est pas valable à l’étranger.

L’ensemble du certificat d’immatriculation est donc à remettre à l’acquéreur. Il faut également lui fournir d’autres documents importants, incluant :

Procès-verbal du contrôle technique (moins de 6 mois)

Certificat de situation administrative

Exemplaire n° 2 du certificat de cession

Code de session

 

Qu’en est-il du paiement ?

Contrairement à une simple vente de pneu 4 saisons, lorsque la valeur de la voiture est supérieure à 1000 euros, l’acquéreur ne peut pas effectuer un paiement en liquide. Le moyen le plus sûr, c’est le chèque

Une fois la vente conclue, vous devez remettre un exemplaire du certificat de cession à la préfecture dans une période de 15 jours maximum. Il est aussi primordial d’informer votre assureur pour la résiliation de votre contrat.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

0 Commentaires