Rouler à moto avec un enfant : plaisir et précautions

Dernière mise à jour: 02.12.22

 

Pour un grand nombre de motards, rouler à moto avec leurs enfants procure du plaisir en passant ensemble un moment d’évasion de toutes les obligations quotidiennes. Toutefois, nombreux sont également les parents qui craignent en permanence les accidents dès que leurs petits montent sur un deux roues. Pourtant, la prise de quelques précautions aide à calmer les esprits et à profiter du plaisir de se balader en moto avec un enfant. 

 

Rouler à moto avec un enfant : que dit le code de la route ?

Le code de la route autorise la circulation à moto avec un enfant à tout âge, mais sous certaines conditions. Si le transport concerne un enfant de moins de 5 ans, alors l’installation d’un siège à dispositif de retenu compatible avec le petit et accompagné de repose-pieds est nécessaire. Le port de casque moto pour enfant ainsi que d’autres accessoires comme des gants certifiés CE est aussi obligatoire.

En circulant avec un enfant, il est du devoir du transporteur de veiller à ce que les pieds du petit ne risquent en aucun cas de se coincer au niveau des parties fixes et mobiles du deux roues.

Le code de la route est également explicite sur la possibilité de circuler en moto avec un passager de tout âge, sous condition d’avoir deux sièges ou une selle double. La présence d’une courroie d’attache au niveau du siège, d’une poignée au moins et de deux repose-pieds font également partie des conditions à respecter.

En ce qui concerne les accessoires de protection, dont principalement le casque moto, il faut que cet élément soit homologué et que son attache se fasse comme il se doit. Le non-respect de ces conditions est pénalisé par le paiement d’une amende.

 

Rouler à moto avec un enfant : l’âge conseillé

Bien que le code de la route soit clair là-dessus, il est souvent conseillé de ne pas transporter un enfant de moins de 8 ans sur un deux-roues. Il y a plusieurs raisons à cela.

D’une part, de par leur conception, les casques de protection sont souvent destinés à des adultes en ce qui concerne les chocs qu’ils peuvent absorber. Ils ne sont pas toujours adaptés à l’absorption de chocs sur la tête de jeunes enfants pour qui le crâne n’est pas encore entièrement formé.

D’autre part, il faut souligner qu’un enfant, s’il est trop jeune, n’a pas encore les notions de danger, et ce, même si vous avez pris le temps de les lui expliquer. Il risque à tout moment de faire un mauvais geste pouvant déconcentrer le transporteur pendant la circulation. 

En outre, même s’il connaît le danger lié à la circulation en moto, un enfant peut ne pas non plus avoir de notions d’équilibre s’il est trop jeune. Ce qui risque de conduire à des accidents si ses mouvements déstabilisent le véhicule. Par ailleurs, un jeune enfant est très vulnérable s’il y a des chutes. Le danger auquel il s’expose est toujours plus important que celui d’un adulte.

Bien équiper l’enfant pour limiter les risques : le casque moto

En plus de l’aspect juridique, pour assurer la protection de nos petits en les amenant en promenade en moto, il existe quelques précautions à prendre.

Parmi les équipements obligatoires qu’un enfant en moto tout comme le pilote du véhicule doivent avoir figure le casque. Ce dernier doit être homologué, car dans le cas contraire, il ne donne aucune garantie sur la protection recherchée.

En outre, il faut savoir que les casques moto existent en plusieurs types, dont le casque jet, le casque moto modulable et le casque intégral. Le casque jet a l’avantage d’être plus léger et d’être souvent proposé à un prix abordable sur le marché. Sa conception est mieux adaptée surtout à des enfants qui sont gênés par les sensations de claustrophobie. Toutefois, ce modèle a l’inconvénient de n’offrir qu’une protection relative.

Le casque modulable se caractérise par une mentonnière amovible. Il peut adopter une position jet lorsque la mentonnière est relevée pour une circulation en ville et la position intégrale quand la mentonnière est fermée pour une protection optimale. C’est un bon compromis qui vous fait accéder aux avantages en confort et en praticité des deux catégories de casques moto.

Pour un maximum de sécurité, le mieux est de se tourner vers un casque intégral qui couvre totalement le visage et l’intégralité de la tête de son utilisateur. Toutefois, il est parfois rare de trouver un modèle bien adapté aux petits sur le marché des équipements pour enfants.

Dans tous les cas, le casque pour enfant ne devrait pas peser plus de 1/25e de son poids pour que sa nuque n’ait aucune contrainte à le supporter.

 

D’autres accessoires de protection essentiels à avoir

A part le casque, il y a aussi d’autres accessoires qui optimisent la protection d’un enfant et de son transporteur lorsqu’ils circulent en moto. En plus des gants, parmi ces équipements figure le blouson ou la veste moto. La présence de coudières et de protections au niveau des épaules est recommandée pour ces accessoires pour limiter les blessures au niveau de ces zones sensibles en cas de chute.

Il est aussi préférable d’avoir un pantalon accompagné de genouillères et des chaussures montantes ou des bottes sur un enfant qui roule en moto et sur le pilote. Pour une meilleure protection de la colonne vertébrale, les protections dorsales ou le gilet airbag sont souvent recommandés.

Il n’est pas conseillé de mettre un T-shirt manches courtes ainsi que des baskets lorsqu’on roule en moto avec un enfant pour éviter de trop l’exposer en cas de chute. Le mieux est d’ailleurs d’avoir des équipements de protection qui sont faits de matériaux réfléchissants ou qui comportent des composants réfléchissants. Si vous roulez pendant la nuit ou lorsqu’il n’y a plus assez de lumière, ces éléments aident les autres utilisateurs de la route à mieux vous voir.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

0 Commentaires