Dernière mise à jour: 13.04.21

 

Éléments de confort par excellence, les amortisseurs jouent également d’autres rôles primordiaux dans le comportement et l’efficacité de votre véhicule. Une défaillance peut provoquer des conséquences graves. Il importe de savoir traduire les signes qu’ils vous transmettent, et de les remplacer au bon moment pour éviter la survenue d’un drame. Il faut changer d’amortisseur à la fin de sa durée de vie préconisée par le constructeur, lorsqu’il y a une sensation de flottement ou une inclinaison anormale.

 

Tenez compte de votre mode d’utilisation de la voiture

Les éléments de suspension de la voiture, notamment les amortisseurs, constituent des pièces qui s’usent et qui nécessitent un remplacement quand cette échéance sonne. Mais comme la plupart des autres accessoires qui animent votre moyen de locomotion, la longévité de ces fameuses tiges absorbantes dépend avant tout des conditions d’emploi. Elle peut alors s’avérer être plus courte que prévu, tout comme elle peut durer bien au-delà des estimations. Dans tous les cas, les préconisations du constructeur restent une référence relative à tenir en compte pour changer l’amortisseur.

Dans ce contexte, les études effectuées par le fabricant démontrent une capacité basique, dont le résultat est issu d’une utilisation dans des conditions normales. Autrement dit, une marque indique une résistance, et donc une durée de vie de l’amortisseur valable pour un certain nombre d’années ou de kilomètres d’après une base d’emploi en sollicitation classique : route bitumée, sans trop de cahots, utilisation habituelle de la voiture, parcours moyen journalier, entre autres critères d’évaluation. Si votre profil conducteur correspond à ces paramètres d’exploitation, vous pouvez suivre les consignes données et changer ces éléments de confort au moment indiqué.

Dans le cas contraire, si votre véhicule évolue plus souvent dans des conditions extrêmes, vous aurez sans aucun doute l’obligation de procéder à un remplacement d’amortisseur plus tôt que prévu. En guise d’exemple, si vous habitez en brousse et que vous empruntez toujours des pistes pour rejoindre la ville, vous devrez à l’évidence penser à racheter ces pièces à l’avance. 

La traversée de terrains accidentés les soumet en effet régulièrement à beaucoup plus de pression. Il est donc logique qu’elles ne tiennent pas aussi longtemps que celles qui travaillent sur du bitume bien aplani, ou par rapport à celles d’une voiture qui ne roule pas souvent. Pour cette dernière, il est évident que la durée de vie se compte en plusieurs dizaines d’années. Il s’agit de la particularité des autos de collection qui ne sortent qu’une fois tous les six mois, pour effectuer à peine dix kilomètres en conduite modérée.

Mais une autre condition peut également obliger à un remplacement anticipé. Le cas se matérialise par exemple dans une situation d’accident impliquant ces pièces, ou suite à une usure prématurée de la coupelle d’amortisseur après un choc important. Ces différents cas de force majeure peuvent en effet nécessiter la mise en place de nouveaux éléments pour que votre voiture puisse de nouveau rouler en toute sécurité et avec confort.

 

Surveillez le comportement du véhicule

Le niveau de confort vous permet d’ores et déjà de reconnaître dans quel état sont les éléments de suspension de votre voiture, et s’il vous faut penser à changer d’amortisseur prochainement. Dans une auto neuve, l’impression de rouler sur un coussin d’air vous assure une bonne santé générale. Par contre, dès que vous commencez à constater une dégradation de la tenue de route, vous devez penser à prendre des précautions. Un volant qui vibre beaucoup sur un billard, ou qui vous retransmet en hifi tous les chocs, cahots et dénivellations de la chaussée devrait également vous mettre la puce à l’oreille. 

Ces signes traduisent en effet un amortisseur avant fatigué ou qui a même déjà rendu l’âme. Cette situation se confirmera si vous constatez que votre voiture pointe du nez lorsque vous effectuez un freinage appuyé. Une telle manifestation signifie clairement que seul le ressort de suspension retient votre véhicule. Ce dernier a perdu en rigidité à cause de l’amortisseur hors service.

Dans le cas contraire, un autre signe se traduit par une sensation de flottement à la moindre déformation superficielle de la route. Si votre voiture se comporte de la sorte, il s’agit peut-être d’un ressort d’amortisseur cassé. Vous le confirmerez facilement en procédant à une vérification visuelle, votre auto penchera automatiquement dans la direction où se trouve le matériel incriminé, avant ou arrière, gauche ou droit. Généralement, ce cas concerne surtout l’amortisseur arrière, l’avant étant toujours plus puissant parce qu’il supporte en même temps le poids du moteur.

Soyez attentifs aux indications visuelles

Les suspensions vous font part de leur défaillance par les sensations qu’elles vous procurent durant la conduite. Mais vous avez également la possibilité de déterminer le bon moment pour changer l’amortisseur rien qu’en vous servant de vos yeux. Certains signes avant-coureurs ne trompent pas en effet, quant à l’état dans lequel se trouvent vos amortisseurs. Outre l’inclinaison anormale de votre voiture sur l’une des quatre roues, vous pouvez aussi tirer cette conclusion en observant votre auto. Si elle se met à se balancer en cas de vent latéral, ou s’il elle bouge au passage d’un poids lourd à proximité, vous pouvez déduire que le ressort d’amortisseur seul reste désormais fonctionnel.

Vous devez également de temps en temps jeter un œil sur l’usure des pneus, que ceux-ci soient des modèles classiques ou des pneus 4 saisons. Dans une géométrie parfaite, celle-ci doit être identique sur toutes les roues. Si l’une d’entre elles présente des irrégularités, ou si elle est beaucoup plus usée par rapport aux autres, vous devez commencer à prendre garde. Vous pourrez confirmer la situation en vérifiant les pièces elles-mêmes, ou dans le cas où de l’huile commence à suinter sur vos jantes. 

Le prix de l’amortisseur se décline en plusieurs catégories suivant la marque et le type de véhicule, N’attendez pas longtemps pour effectuer vous-même le remplacement de ces pièces, ou confier la tâche à un garage ou un professionnel. À défaut, vous vous exposez à d’autres défaillances. Même sur un tracteur à pédale à partir de 5 ans que vous donnerez à votre enfant, confort et sécurité constituent des impératifs à ne pas négliger.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments