Dernière mise à jour: 20.10.20

 

Pour estimer la beauté d’une voiture, il faut regarder ses jantes. Les modèles en aluminium apportent plus de classe à chaque type de voiture. Mais lorsqu’ils subissent des dommages, c’est tout l’aspect du véhicule qui prend un coup. Heureusement, les jantes en aluminium peuvent être réparées, en fonction des détériorations.

 

Définition des dommages

Le design inédit de la jante alu qui équipe votre voiture vous rend fier à chaque fois que vous devez vous déplacer sur un trajet assez long. Son dessin et son éclat ne manquent pas d’attirer les regards. Malheureusement, le ciel a fini par vous tomber sur la tête, car elles commencent à montrer des défaillances. Les ralentisseurs qui jalonnent le quartier résidentiel où vous habitez, et les nids de poule que vos roues ne peuvent pas éviter indéfiniment lorsque vous empruntez des voies moins entretenues ont fini par en avoir raison.

Cependant, ne vous découragez pas tout de suite. Avant de reléguer vos belles jantes au recyclage, vous pouvez essayer de les réparer, en fonction de l’état de détérioration dans lequel il se trouve, et suivant la cause de ce dommage. Selon le cas, l’ordre de gravité des problèmes d’une jante alu vous permet de décider de la remettre en état, ou de vous en séparer définitivement. En général, il existe quatre facteurs essentiels de classement du niveau de détérioration, dont deux réparables et deux autres non.

Les suites d’une corrosion constituent le premier facteur qui peut anéantir la beauté d’une jante alu. En réalité, ce type de matériau ne rouille pas, la corrosion exprime plutôt une décomposition en surface de la peinture ou du vernis, suite à une exposition prolongée à un produit, ou son rangement dans un endroit inapproprié. La deuxième cause de détérioration se représente par les rayures qui viennent agresser les bords ou l’intérieur même de la jante. Celle-ci se montre alors sous un aspect négligé et donne l’impression d’être toujours sale, malgré que vous passiez de nombreuses minutes à essayer de la faire briller. Pour ces deux cas heureusement, vous pouvez encore rattraper le coup et procéder à une réparation assez facile, de manière manuelle.

Dans un autre contexte, votre jante alu peut également indiquer des modifications de comportement, que vous ressentez comme une impression de balancement désagréable lorsque vous vous déplacez en voiture. Ce phénomène s’appelle le voilage. Les différentes causes de cette situation s’expliquent généralement par un choc assez violent qui a frappé la roue, comme le fait de tomber dans un nid de poule, ou celui de rouler à pleins gaz sur un casseur de vitesse que vous n’auriez pas vu de loin.

Dans les deux cas, la jante subit une déformation de faible importance, qui explique cette sensation de balancement lorsque vous roulez. Pour ces situations également, il vous reste une chance de réparer votre jante, mais pas de manière manuelle. Vous devez adopter l’utilisation d’une machine industrielle.

Enfin, un niveau de détérioration avancé se remarque par des trous, des fissures ou des rayures d’une profondeur de 1 à 2 millimètres. Dans ce cas de figure, plus aucune réparation n’est possible, car un gonflement, une déchirure ou une cassure déséquilibrent la jante de manière irréversible. Même une soudure ne peut rattraper la stabilité et l’efficacité de la jante. Il ne vous reste alors plus qu’à les ramener dans un centre spécialisé pour recycler l’aluminium, et en acheter de nouvelles. Afin de vous faciliter la tâche, trouvez ici une sélection des meilleurs produits pour chausser votre voiture.

 

Procédures de réparation manuelle

Pour en revenir à la réparation manuelle, vous pouvez effectuer cette opération lorsqu’il s’agit de traiter les suites d’une corrosion, ou des rayures de profondeur raisonnables. Pour y procéder, vous devez avant tout retirer la jante de votre voiture et œuvrer sur un plan de travail. Nettoyez minutieusement l’accessoire, pour bien dévoiler l’état réel des dommages. Vous pouvez vous servir d’eau chaude et d’un nettoyant spécial pour jante, afin d’éliminer toutes les taches et les poussières de frein, qui peuvent parfois fausser l’estimation de la gravité des rayures.

La prochaine étape consiste à effectuer un ponçage rapide de chaque rayure ou fissure. Un outil électrique vous sera utile pour gagner du temps et apporter plus de précision dans cette tâche précise. En effet, pour éviter que les dégâts ne continuent d’évoluer en profondeur et finissent par rendre la jante inutilisable, vous devez effectuer un ponçage plat et concave, mais pas plus que du niveau nécessaire. En ponçant trop profond, vous aurez non seulement plus de difficulté à remplir le vide, et surtout à redonner un aspect visuel uniforme en fin de traitement.

Cette étape franchie, vous devez alors polir l’ensemble pour essayer de redonner un aspect de relief équilibré et uniforme à l’ensemble de la jante. Vous pouvez vous servir d’un disque de polissage pour cette opération. Lorsque les traces de traitement des rayures ou des fissures ont disparu, vous pouvez procéder au revêtement de la jante, avec du vernis, ou même une peinture spécifique.

Technique de réparation mécanique

Cette méthode est inévitable pour redresser une jante qui est tombée de plein fouet dans un nid de poule, ou après avoir heurté un casseur de vitesse de manière brutale. Vous devez vous servir de machines spécifiques. Le premier pas consiste à fixer la jante sur un tour numérique, pour mesurer sa rotation exacte. Un comparateur posé sur l’un des bords mesure le niveau de déformation. Cette opération nécessite une précision chirurgicale, avec une tolérance de 10 dixièmes de millimètre pour pouvoir effectuer la suite de la réparation.

Celle-ci se matérialise par le chauffage de la partie concernée à une température indiquée, puis au redressage de la jante par une tige en acier mue par un vérin hydraulique. L’opération s’effectue en plusieurs fois, alternant le chauffage à la poussée, jusqu’à éliminer totalement la déformation subie par la jante. Il va de soi que cette opération doit être effectuée par un professionnel, pour des raisons de sécurité et pour assurer de respecter les normes d’origine.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments