Dernière mise à jour: 23.09.21

 

Tant pour les motards que pour les automobilistes, les pneus sont considérés comme étant un élément essentiel de la sécurité. Ils sont également un gage de confort, d’économie de carburant et de poste de dépense d’une importance primordiale. Mais ce qu’il faut savoir, c’est que les pneus sont aussi des éléments d’usure qui demandent une attention particulière. Alors, quand et pourquoi changer les pneus de sa voiture ? Toutes les réponses sont dans cet article.

 

La durabilité des pneus de voitures

De nombreux facteurs peuvent compromettre la durabilité et l’efficacité des pneus d’une voiture. Parmi les plus fréquents se trouvent les terrains accidentés et les surcharges. Pourquoi cette « fragilité » ? Pourtant un pneu paraît plus robuste. Il est important de savoir que la surface des pneus qui est en contact avec la route est similaire à une simple feuille A4. Voilà pourquoi les pneumatiques des voitures sont susceptibles de s’user rapidement. 

La réglementation exige également que les sculptures d’un pneu neuf mesurent entre 10 et  15 mm. Il faut noter que les sculptures sont faites pour évacuer l’eau sur le pneu lorsqu’un véhicule roule sous la pluie ou sur une route mouillée. Elles évitent ainsi ce que l’on appelle aquaplaning. Et lorsque l’usure d’un pneu atteint 1.6 mm, les sculptures ne peuvent plus assurer ce rôle. Raison pour laquelle l’usure d’un pneu est considérée comme étant un danger.

Avec le temps, la gomme d’un pneu peut également perdre ses qualités. Cela va ensuite se traduire par une perte en adhérence. En revanche, en ce qui concerne les risques d’éclatement, ils sont inexistants pour les pneus modernes Tubeless. Ils sont également plus performants et peuvent promettre une durabilité de plus de 5 ans.

Reconnaître les pneus usés

Comment savoir que les pneus d’un véhicule sont usés ? En général, les voitures modernes intègrent un témoin d’usure qui s’affiche au niveau de la bande de roulement. A noter que la bande de roulement d’une voiture se trouve sur la partie qui est en contact avec la route. Alors, lorsqu’un roulement commence à s’user, le témoin d’usure du pneu apparaît. Sont également considérés comme usés les pneus qui sont endommagés empêchant une éventuelle utilisation ultérieure ; les pneus craquelés qui ne peuvent plus être réutilisés ; et les pneus dont l’épaisseur minimale au niveau de la bande de roulement est atteinte. En revanche, il existe des usures qui permettent encore une utilisation ultérieure : 

 – Un pneu usé avec des sculptures qui sont inférieures ou égales à 1.6 mm.

 – La présence de trous à l’intérieur du pneu au niveau de la couche butyle.

 – Des déformations et des bosses au niveau du côté en lien avec la fissuration des fils appelés communément fils de carcasse.

 

 Savoir reconnaître les différents types d’usures d’un pneu

Vous l’ignorez certainement, mais il existe différents types d’usures de pneu. Ils apparaissent au niveau de la centrale du pneu et peuvent être, ou non, réparés en fonction de leur état. Dans un premier temps, il y a ce qu’on appelle usure normale. Elle ne se trouve pas au niveau de la centrale du pneu, mais au niveau du caoutchouc. Cette usure apparaît quand le caoutchouc du pneu est utilisé de manière uniforme.

Il y a ensuite l’usure non symétrique qui est considérée comme étant une usure inégale des pneus. Elle se produit lorsqu’un côté se détériore plus rapidement que l’autre ou aussi lorsqu’il y a un cisaillement des pneus. Vous avez également l’usure centrale ou aussi mesure concave qui est souvent le résultat d’un pneu trop gonflé. Ainsi, lorsque le véhicule se met à rouler, la zone de contact se limite à la partie centrale de la bande de roulement. Raison qui explique pourquoi le pneu s’use rapidement. En ce qui concerne l’usure circulaire, elle est due à une conduite prolongée avec une pression trop basse. Une usure circulaire peut également être due à des passages trop agressifs aux virages.

 

Qu’en est-il de l’usure à dents de scie ?

Mis à part l’usure normale, circulaire, centrale et non symétrique, il existe également ce qu’on appelle l’usure en dents de scie. Elle est la plus fréquente notamment sur un pneu de voiture de type citadin et se manifeste par une légère ou une grande abrasion inégale sur les blocs de la bande de roulement. Comme son nom l’indique, cette usure prend la forme de dents de scie qui sont palpables au toucher. Il faut admettre que l’apparition de cette usure est inévitable. 

Quoi qu’il en soit, il est possible de varier son intensité. Comment ? En commençant par choisir et adapter le modèle de pneu qui est spécifique à votre voiture et sa suspension.  Par la suite, il faudra penser à éviter le trop de pression ainsi que la charge incorrecte sur votre véhicule. Enfin, il faudra penser à vérifier l’état des éléments de suspension.

Il faut savoir que les pneus qui sont fortement dentelés sont difficiles à utiliser. Pourquoi ? Parce qu’ils génèrent des bruits parasites inconfortables et des vibrations qui impactent négativement le confort de conduite. Alors, comment éviter cela ? Bien qu’il soit difficile d’éviter que ce genre de situation apparaisse, il est possible d’atténuer l’ampleur du problème en changeant la position des pneus environ tous les 10.000 km.

La hauteur de la sculpture pour les pneus été-hiver

Que vous ayez des pneus 4 saisons ou des pneus été-hiver, il est d’une importance capitale de penser à vérifier le plus souvent possible l‘état de la bande de roulement. Des marqueurs de profondeur sont normalement situés à six endroits et se reconnaissent par l’abréviation TWI ou Treadwear Indicator. Alors, quand la hauteur des blocs atteint le niveau des  indicateurs, cela signifie qu’il est impératif de changer les pneus par des neufs. Sachez que vous avez la possibilité de mesurer le TWI en utilisant des outils spécialement dédiés à l’usage ou en utilisant des pièces de monnaie.

 

Les risques liés au non-changement de pneus usés

La durée de vie d’un pneu est estimée à environ 40.000 km. En revanche, si vous avez tendance à bien faire attention, la durée de vie de vos pneus peut atteindre les 60.000 km. Quoi qu’il en soit, il est toujours important de vérifier l’ampleur de l’usure sur vos roues. Et si elles ne sont plus réutilisables après une réparation, il est important de procéder au changement. Si vous négligez cette étape, sachez que les risques que vous encourez seront nombreux. D’un côté, il y a les risques liés aux accidents de la route et la perte en confort de conduite. 

D’un autre côté, il y a les risques d’amendes selon le point de vue légal. Pourquoi ? Parce que la loi exige qu’aucun pneu ne doive présenter de coupures ou de déchirures. Autrement, le propriétaire du véhicule aux pneus usagés devra payer une amende de 4e classe soit de 135 euros. Et si la sécurité du conducteur et des passagers est compromise, il y a la possible immobilisation du véhicule.

 

Quand changer ses pneus ?

Quand on parle de changer ses pneus, il faut admettre que le contexte est parfois ambigu. Pourquoi ? Parce que plusieurs facteurs vont déterminer la nécessité du changement des pneus. D’un côté, il y a l’âge des pneus et leur état technique. D’un autre côté, il y a l’ampleur de l’usure pneumatique.

 

Bien choisir ses nouveaux pneus

Pour trouver les pneus adaptés à votre véhicule, il faudra dans un premier temps, recueillir toutes les informations concernant leurs dimensions. Ces informations figurent généralement sur les flancs. Une combinaison principale va par la suite servir à déterminer la largeur et la hauteur du pneu. Il en va de même en ce qui concerne le diamètre de la jante. Cette combinaison est ensuite suivie d’une succession de deux chiffres qui vont servir à indiquer l’indice de charge maximale supportée par la roue. Elle sera également suivie par une lettre qui va correspondre à l’indice de vitesse.

Les processus de changement d’un pneu auto

Comment changer les pneus d’une voiture ? Dans un premier temps, il faudra déterminer le nombre de roues à remplacer. A noter que changer les pneus par paire et sur un même essieu serait plus judicieux pour permettre de préserver l’équilibre de la voiture. Dans cette même lancée, il est aussi conseillé de placer les pneus les plus récents dans la partie arrière pour éviter une perte en adhérence de l’avant.

Après le nombre de roues à changer, il y a la prise en compte des dimensions. Sachez qu’il est possible de monter des pneus avec une dimension supérieure à la gomme d’origine. Mais il faudra quand même noter qu’il n’est pas possible de monter n’importe quel type de pneus sur votre véhicule. Si vous prenez un pneu trop grand, il va risquer d’aller se frotter contre le passage de roue.

Si vous choisissez une roue trop large, elle sera trop raide et va risquer de jouer sur votre confort ainsi que celui de vos passagers. Enfin, le dernier processus de changement des pneus passe par la valve. Elle garantit l’étanchéité de la roue au même titre que les gommes. 

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES