Dernière mise à jour: 14.08.20

 

Le moteur d’un véhicule fonctionne grâce à l’interaction de nombreuses pièces mobiles en métal. L’huile moteur intervient pour faciliter et amortir ces différents mouvements. Pour optimiser le fonctionnement et assurer la longévité de cette partie essentielle de votre voiture, vous devez procéder à un remplacement bien programmé de ce lubrifiant.

 

Quel est le rôle principal de l’huile moteur ?

Comme le mot « automobile » l’indique, une voiture représente un objet qui dispose de la capacité de se mouvoir toute seule. Mais pour y arriver, elle doit disposer d’un élément essentiel qui lui permette d’exécuter cette tâche. Le moteur est constitué d’un ensemble de pièces qui s’entraînent les unes à la suite des autres, par l’intervention d’une force mécanique. Pour résister à la puissance de ce mouvement, ces divers composants sont généralement fabriqués en métal, pour pouvoir encaisser cette force brute qui va les actionner. Mais l’on sait pourtant que cet ébranlement se caractérise surtout par des frottements, et que ce phénomène entre deux parties métalliques provoque plutôt des étincelles. Les ingénieurs ont alors mis au point un élément capable de réduire cette propriété au maximum : il s’agit de l’huile moteur.

Le premier rôle de l’huile moteur consiste ainsi à assurer la lubrification entre les éléments métalliques en contact, notamment au niveau des chemises et des pistons. Ceux-ci entraînent les soupapes, entre autres éléments composant le moteur pour permettre à ce dernier de faire bouger la voiture. Grâce au lubrifiant, les pièces glissent désormais plus entre elles qu’elles ne se frottent, permettant une production optimale de puissance et d’énergie pour le moteur.

Dans les débuts, l’huile de lubrification était presque identique pour toutes les pièces mécaniques. Mais au fur et à mesure des avancées technologiques, elle a également commencé à évoluer pour répondre le plus précisément possible à chaque besoin spécifique de chaque type de moteur. Aujourd’hui, il est évident qu’un moteur à essence nécessitera une huile dédiée, et de même pour un moteur diesel. Cet aspect se vérifie surtout en ce qui concerne les huiles de lubrification d’origine minérale. Les moteurs construits de nos jours, entre le thermique classique, l’atmosphérique, les moteurs à injection, les modèles hybrides et tous ceux de nouvelle génération, constituent des variétés importantes. Par conséquent, l’on se rapproche désormais d’un modèle d’huile dit de synthèse, pour permettre de couvrir les possibilités les plus larges.

Si dans les années 70 et 80, la version 20W50 était la plus répandue pour les moteurs à essence, aujourd’hui les modèles tendent de plus en plus à devenir polyvalents et durables, avec les modèles multigrades. Vous pouvez ainsi les utiliser pour différents types de véhicules, à l’instar de la meilleure huile 5W30 dont la plupart des constructeurs se servent désormais pour équiper leurs nouveaux modèles de véhicules. Quoi qu’il en soit, l’utilisation de cette huile suit un cycle défini, et dans l’intérêt de votre moteur, vous devez procéder à une vidange périodique.

 

 

Fréquence de la vidange

Pour un fonctionnement optimal, le moteur nécessite une bonne lubrification, avec une huile qui soit compatible à sa technologie de conception. En conséquence, la qualité de lubrifiant diffère suivant l’époque de conception du moteur, et il en va de même pour la durabilité de ses propriétés. En général, l’on peut distinguer les spécificités suivantes pour effectuer une vidange, ou un remplacement de l’huile moteur.

Pour les véhicules datant d’avant l’année 1994, les constructeurs ont surtout utilisé des huiles minérales. Celles-ci disposent d’une propriété de lubrification et de nettoyage valable pour un parcours estimé à 7 500 kilomètres. Arrivé à cette limite, vous devez donc procéder systématiquement à la vidange, autrement dit retirer l’huile usagée et la remplacer par une nouvelle de même propriété, et autant que possible, de la même marque.

Entre les années 1994 et 2000, des recherches approfondies ont été faites pour concevoir des moteurs beaucoup plus performants et mieux aboutis. En conséquence, l’huile moteur a dû subir le même sort, à savoir passer par des études pour devenir à même de répondre aux nouveaux besoins que nécessitent ces nouveaux types de moteurs. Performance oblige, de nouvelles gammes d’huile ont alors vu le jour, permettant de rouler tranquillement jusqu’à 10 000 kilomètres sans besoin de vidange.

Au début de ce XXIe siècle, l’avancée fulgurante de la technologie a permis de mettre au point des moteurs toujours plus performants et plus puissants, qui nécessitent alors un modèle de lubrifiant qui puisse suivre. Les recherches n’ont pas mis longtemps à aboutir. Avec toutes les exploitations possibles autorisées par la technologie de plus en plus pointue, nous arrivons aujourd’hui à des moteurs qui ne nécessitent une vidange que tous les 15 000, et même jusqu’à 30 000 kilomètres, pour certains modèles. Les huiles haute performance synthétiques autorisent les automobilistes d’aujourd’hui à profiter de leur moteur de plus en plus longtemps.

 

 

Conditions à tenir en compte

Cependant, l’efficacité de l’huile ne dispense pas d’effectuer les bons gestes basiques d’usage. Avec l’utilisation, le niveau d’huile baisse logiquement. Vous devez donc procéder régulièrement à une vérification de la quantité d’huile, et effectuer un appoint le cas échéant. Par ailleurs, il ne faut pas se fier systématiquement aux indications données, sachant que la qualité de l’huile dépend de votre utilisation du moteur.

Il est logique qu’une voiture qui ne sert que pour les courses en ville pendant un an ne nécessite pas les mêmes besoins de vidange qu’une autre qui avale des kilomètres d’autoroute sur une même période. En outre, tout dépend également du style de conduite, si vous conduisez de manière calme et posée, ou si vous êtes un adepte de la conduite sportive.

Par ailleurs, le nombre de kilomètres reste relatif. Vous devez en pratique prendre également le temps de vérifier la viscosité de votre huile, pour savoir qu’il est temps de passer à la vidange. En passant dans un garage spécialisé ou tout simplement dans une station-service, vous pouvez effectuer ce contrôle. Vous obtiendrez ainsi l’information indiquant si le taux de viscosité de votre huile est toujours normal, ou s’il est temps de la changer.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments