Dernière mise à jour: 23.09.21

 

L’achat d’une auto peut rapidement tourner au dilemme, au moment où vous avez la possibilité de réaliser votre rêve. Outre l’impulsion de l’envie pure, de nombreux paramètres restent à considérer, notamment pour le choix entre l’essence et le diesel. Voici quelques points de repère pour ne pas tergiverser trop longtemps.

 

Quelle voiture acheter ?

Tout dépend avant tout du budget dont vous disposez dans votre portefeuille. En effet, le type de véhicule que vous pouvez vous offrir repose essentiellement sur le montant que vous êtes prêt à y mettre. Dans ce contexte, qu’il s’agisse d’une voiture diesel ou essence, vous devez considérer quelques points stratégiques à partir desquels vous pourrez fixer votre choix.

Le premier se caractérise logiquement par le prix d’achat. En analysant toutes les possibilités, en neuf ou en occasion, l’on constate une valeur nettement inférieure pour une voiture essence. La situation pourrait s’expliquer par le terrain d’exploitation, mais également les coûts annexes qui s’ensuivent. Néanmoins, toutes ces données restent théoriques. En effet, notamment dans les propositions de seconde main ou plus, l’âge de l’auto et son kilométrage peuvent aussi jouer un rôle important dans la définition des prix. Une voiture diesel de 2015 affichant par exemple 350 000 km au compteur pourrait valoir moins cher qu’un modèle essence de 2010 avec seulement 120 000 km et un phare cassé. Bref, ce critère repose au final sur votre propre conviction.

Après le budget d’achat vient le coût de fonctionnement. Dans la pratique, le prix du gasoil reste toujours meilleur marché que celui de l’essence. Cette donnée pourrait constituer une belle économie à long terme, si l’on ne passe pas au-delà de ce critère unique. Malheureusement, il est impossible de vous baser uniquement sur cet avantage spécifique pour définir votre choix. En effet, ce que vous pourriez gagner en économie sur le prix du carburant pourrait vous être repris dans un volet différent, tel que l’entretien ou les assurances. Mais s’il faut s’en tenir seulement au paramètre de la consommation de carburant, le modèle qui fonctionne au gasoil restera toujours la meilleure option.

Par ailleurs, une autre base à considérer se révèle sur les coûts de réparation. Si la voiture diesel vous permet de souffler en matière d’achat de source d’énergie, elle pourrait par contre alourdir votre facture d’entretien. En effet, les éléments essentiels d’un moteur diesel sont plus solides et plus durables que celles de l’essence. Seulement, ces pièces détachées peuvent coûter jusqu’au double de ce que l’on trouve pour les machines qui fonctionnent au supercarburant. Comme les usures peuvent survenir avant le délai estimé par le constructeur, vous pourriez alors vous retrouver démuni devant une panne que vous n’attendiez pas de sitôt.

Enfin, un facteur à étudier se représente par le montant des assurances. Pour deux modèles identiques, celui qui dispose d’un moteur essence bénéficiera d’un coût de police beaucoup plus abordable par rapport à son opposé en diesel. Cette situation s’explique par le fait que le prix à l’achat ou pour la réparation de ce dernier demeure toujours à environ 10 ou 15% plus élevé par rapport à l’essence. Néanmoins, le recul des ventes des autos fonctionnant au gasoil les années passées devrait initier un réajustement.

 

L’utilisation et la consommation

De nos jours, les véhicules neufs sont tous conçus de manière à limiter la quantité de ressources fossiles à exploiter pour leur fonctionnement. De ce fait, diverses technologies sont mises au point par les constructeurs, pour répondre à cette obligation. Compte tenu du prix du diesel à la pompe, il semble que ce choix pourrait s’avérer être le plus rentable. 

Seulement, une condition s’impose pour pouvoir réellement profiter de cet avantage : vous devez être un grand rouleur, du genre à effectuer au moins 20 000 km par an. Si cette possibilité se vérifie, vous obtiendrez effectivement des économies palpables, connaissant le prix bas du gasoil, et l’usure des pièces qui respecteront les délais estimés. Dans le cas contraire, il vous sera plus bénéfique de vous tourner vers un modèle à essence, qui demeure le plus conseillé pour un usage urbain. Si vous effectuez moins de 20 000 km annuels, votre budget de fonctionnement restera dans le domaine de l‘acceptable, compte tenu du prix de l’essence.

De plus, les technologies actuellement mises en place par les constructeurs assurent une consommation presque équivalente, qu’il s’agisse d’une voiture diesel ou essence. La réduction de la consommation pour tous les modèles souligne la course aux engagements responsables. Les autorités imposent en effet diverses conditions en matière de respect des normes environnementales. Cette solution constitue ainsi un premier pas vers le recul de la pollution, notamment pour les véhicules récents.

Le taux de pollution et les autres alternatives

L’essence et le gasoil diffèrent par leur structure. Bien que toutes deux issues du pétrole brut, la première se compose d’hydrocarbures légers, tandis que la seconde en contient de plus lourds. Néanmoins, chaque moteur de voiture dans sa catégorie contribue largement à la destruction de l’environnement. Une grande consommation d’essence rejette par exemple jusqu’à 20% de O2 de plus par rapport au moteur diesel, qui est équipé de filtre à particules depuis 2011. Par contre, ce dernier émet beaucoup plus d’oxyde d’azote et de fines particules. Dans tous les cas, ces paramètres ont été revus et améliorés ces dernières années, et seuls les véhicules datant de 10 ans et plus constituent les principales causes de rejets polluants.

Si vous ne parvenez pas à fixer votre décision dans le débat diesel ou essence, vous pouvez désormais vous tourner vers diverses solutions. L’avenir du diesel étant plus ou moins compromis à cause de facteurs liés aux divers coûts d’exploitation, vous pouvez opter pour les modèles hybrides. Composé de deux moteurs dont l’un thermique et l’autre électrique, ils vous permettront entre autres d’espacer de manière conséquente votre changement d’huile 5W40, outre votre engagement volontaire dans le respect de l’environnement.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES